It’s (my) your world

Il y a quelques jours j’ai reçu un mail de Kana pour m’informer de mises à jour de leur site et (c’est là que ça devient intéressant) que, pour les abonnés à leur newsletter, kana donnait accès à la totalité du tome 1 de It’s your wold en ligne. Vous pensez bien, j’ai tout de suite cliqué sur le lien. D’autant plus que je m’étais récemment renseignée sur ce titre.

its_world_01.jpg

Résumé :

Hiroya, jeune collégien japonais, déménage avec sa famille à Paris. Il va devoir faire face aux difficultés de l’intégration, la barrière de la langue ne l’aidant pas beaucoup. Il arrivera tout de même à se faire une petite place et à s’habituer aux nouvelles mœurs locales (ah! ces français et leurs bises…)

its-your-world-2-kana

Ttitre original : Its your world

Auteur : Kawakami Junko

éditeur français : Kana (collection Made in)

première publication : 2008

2 tomes (toujours en cours)

Type seinen, genre tranche de vie.

Mon avis :

C’est léger, parfois un peu stéréotypé, mais assez vrai. Sans pousser trop loin dans la réflexion, It’s your world met en évidences les difficultés que l’on éprouve en débarquant dans un nouveau pays. Il faut tout (ou presque) désapprendre. C’est parfois fatigant, démoralisant, mais on y réfléchissant bien, les gens sont finalement partout les même. Et pour peu qu’on fasse des effort, on arrive à  se faire une petite place dans ce nouveau monde.

Le ton est léger mais juste. Je me suis identifié facilement au héros, ayant moi-même vécu une histoire similaire. It’s your wold finalement, is my world. Et Hiroya ne s’en tire pas si mal. Bien que certaines scènes sonnent parfois un peu cliché, c’est vraiment comme ça que ça se passe. Je pense notamment à la scène où, au début de l’histoire, Hiroya et sa sœur annoncent à leurs camarades de classe leur départ pour la France. Cela m’a bien fait sourire et je me souvient encore de la réaction de mes anciens camarades quand je leur ai annoncé la même nouvelle, leur réaction était encore plus cliché que dans le manga !

Ni fous rires ni larmes, mais une succession de moment de vie de ce jeune expatrié qui me font sourire, me ramènent au « bon vieux temps ». Une lecture très agréable. Le dessin est simple, assez classique, pas particulièrement chiadé, mais efficace. Un bon manga, quoi.

Pour conclure : Merci Kana ! Maintenant j’ai bien envie de lire la suite (mais il y a d’autres titres en haut de ma wish-list, alors ça sera pas pour tout de suite).

it-s-your-wold-planche.jpg

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *