Il pleut sur Nantes

Il y a parfois des chansons qui nous marquent, qui revêtent une signification particulière pour nous. La première fois que j’ai entendu “il pleut sur Nantes” de Barbara, je savais que cette chanson était pour moi. J’avais 15 ans.

Le temps a passé… Et cette chanson est revenue. Elle s’est mise à hanter mon esprit, encore et encore, sans cesse durant plusieurs jours. Devenue presque une obsession. J’entendais Barbara me chanter

J’ai su plus tard pourquoi Barbara chantait ainsi pour moi. Je l’ai su quand le téléphone a sonné pour m’annoncer la nouvelle : mon père était mort. Sur la route pour l’enterrement la chanson de Barbara raisonnait encore dans ma tête. Ce jour là, il pleuvait sur Bruxelles. Il était déjà trop tard.

“Dis ? au moins le sais-tu que tout le temps qui passe ne se rattrape guère, que tout le temps perdu ne se rattrape plus ?  » Aurais-je pu lui chanter.

Share