Archives quotidiennes :

Pietrolino

Je délaisse le thème des contes de fée le temps d’une lecture commune partagé avec l’équipe de k.bd : Pietrolino, de Jodorowsky et Boiscommun publié chez Les Humanoïdes Associés.

Nous somme à Paris, sous l’occupation. Pietrolino et sa petite troupe de saltimbanques (lui-même, son assistant et la sulfureuse Colombella dont les seuls atouts semblent se situer entre la poitrine et l’entre-jambes) entrent dans un café pour proposer leur spectacle. C’est le début d’une bien triste aventure qui coûtera à Pietrolino, l’usage des ses mains, des long mois de travaux forcés et un cœur brisé. Mais le clown au cœur brisé, sait rebondir ! Après la libération il reconstruit un petit cirque avec une jeune femme talentueuse, et son fidèle assistant de toujours, puis ensemble il intégreront un grand cirque. De cœur brisé en cœur brisé, Pietrolino va s’envoler.

Il y a dans cette bande dessinée quelques chose qui m’attirait. Je l’avais repérées dans les bacs de la bibliothèque. A plusieurs reprises je l’ai feuilleté pour finir par abandonner dans son bac. Pourquoi ? Je ne sais pas. Finalement je me suis laissé convaincre et l’ai emprunté. Je ne regrette pas !

Cette bande dessiné en deux volumes nous raconte une histoire assez triste. Pietrolino n’a pas une vie facile et son cœur sensible et mis à rude épreuve. Ses aventures et mésaventures nous sont racontées avec beaucoup de poésie. Pietrolino est tantôt pathétique, tantôt attachant, parfois beau. L’affection que lui porte son assistant et touchante et la fin belle, même si un peu étrange. Côté dessin j’ai apprécié les visages toujours très expressifs.

#BD Pietrolino

 

Une très bonne lecture que, encore une fois, je dois aux k.bdistes.

Share