Château l’Attente

On (re)plonge dans l’univers des contes de fée avec cette BD venue d’Amérique. Tout commence avec La malédiction de la murailles d’épines, soit la belle au bois dormant revue par Linda Medley. Loin des versions édulcorée à la Walt Disney, l’auteur nous propose une version assez crue, avec des personnages savoureux. Mais ceci n’est que l’introduction. L’histoire commence vraiment quand la belle, réveillée par le prince charmant, se casse en plantant là, au milieu des ruines et des ronces, tous les châtelains endormis avec elle pour une longue nuit de 100 ans. D’abord déboussolés, les habitants du château en feront un refuge où toutes les âmes perdues pourront venir y trouver la paix : c’est le château l’Attente. On suit d’abord Jaine qui traverse de nombreuses contrée pour s’y rendre. Puis on passe avec elle du bon temps au château, on rencontre ses différents habitants, surtout sœur Paix qui va nous conter sa jeunesse.

Si la première partie reste très proche du conte traditionnel, le récit se détache peu à peu des contes pour en garder l’ambiance et l’inspiration mais nous raconter tout à fait autre chose. Dans une ambiance médiévale, remplie de châteaux et de personnages sorti de contes de fée, on passe un joyeux moment avec une bande très originale ! Femmes à barbe, homme-cheval, cigognes, bébé-monstres, diablotins, esprit des rivières… tout y est jeté pelle mêle et on se régale.

La taille du livre imposante (avec jolie couverture cartonnée et ruban rouge pour marquer les pages) me faisait un peu redouter une longue lecture. Finalement, si j’ai prix mon temps, j’ai savouré chaque page avec plaisir. Il y a beaucoup d’humour et le dessin, en noir et blanc est très agréable, empruntant à la fois au livres d’images et à la caricature. Je découvre la patte de Linda Medley et pourtant son univers m’est, étrangement, très familier.

Une bonne lecture que je dois aux bons conseils de l’équipe k.bd. Je savais bien que grâce à eux je découvrirais des trésors là où j’irais jamais chercher. Et moi qui me suis présenté en disant « attention j’aime pas le comics » et j’ose me moquer de ceux qui disent ne pas aimer le manga. tss tss tss !

à lire aussi les avis de Lunch et Badelel, Mo’ et Yvan

Roaarrr challenge – Will Eisner Award – Meilleure nouvelle série 1998
Share

3 réflexions au sujet de « Château l’Attente »

  1. Les « Femmes à barde » sont des chanteuses de tous poils 😀
    Une petite faute de frappe, mais j’avoue que j’ai beaucoup rigolé 🙂

    Content que ça t’ai plu !
    Comme quoi… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *