Archives quotidiennes :

Petit poilu à l’honneur

J’avais acheté un premier album de la série Petit Poilu à Mimiko et nous avions adoré : L’expérience extraordinaire.

Fort de cette première expérience heureuse Mimiko a choisi lors d’un récent passage en librairie (cet enfant va me ruiner !) un nouvel album : Le cadeau poilu. Et comme il n’y a jamais assez de Petit poilu à la maison, elle en a pris deux autres à la bibliothèque : Mémé bonbon et L’hôpital des docteurs Toc-Toc.

Elle aime toujours autant cette petites bête au poile hirsute et moi aussi. J’en profite donc pour vous présenter ces trois album en un seul billet.

Le cadeau Poilu :

Petit Poilu part de chez lui mais en chemin il est emmené par une cigogne qui le laisse tomber dans la cheminé d’une petite fille hyper gâtée. Aucun de nombreux cadeau que ses parents ne lui ont offert ne trouve grâce à ces yeux, mais quand la soubrette lui amène Petit Poilu sur un plateau elle enfin heureuse. Elle l’amène dans sa chambre et l’oblige à devenir sa poupée. Mais Petit Poilu ne se laisse pas faire. Rouge de colère elle le jette dans une réserve pleine de jouet abandonné. Petit Poilu commence s’amuser avec tous ses vieux jouets, ma la petites fille ne supporte pas l’idée qu’ils puissent s’amuser sans elle. Faisant fis de ces colères Petit Poilu invite tous ses nouveaux amis à jouer dans la neige. Peu à peu la petite fille capricieuse de décrispe et apprends à s’amuser avec les autres.

Une jolie histoire qui montre que cela ne sert à rien de faire des caprices et taper des crises pour obtenir ce qu’on veut. Mieux vaut être à l’écoute et apprendre à jouer avec les autres dans le partage. Mais aussi que ce n’est pas le nombre de jouets que l’on possède qui nous rends heureux. Petit Poilu est, lui, toujours aussi positif. Sans rancune il pardonne à la petite fille ses caprice pour devenir son ami et lui montrer en quelques sorte le chemin. C’est grâce à lui qu’elle apprends à jouer avec les autres. Mignon et drôle.

→lire un extrait ICI

Mémé Bonbon :

Dans cette aventure, Petit Poilu va avoir à faire avec un ersatz de la sorcière d’Hansel et Gretel, du mois c’est l’impression que cela me fait ^^

Chemin faisant il arrive dans une maison remplie de bonbons, ils commence à en manger tout plein et une gentille mémé toute de rose vêtue l’invite dans sa maison pour préparer ensemble un délicieux gâteau. Mais elle n’est pas aussi gentille qu’elle semble l’être ! Au moment ou il s’y attends le moins elle le jette dans la cave où elle l’oblige à travailler à la fabrication de bonbon avec un petit lutin esclave. Toujours aussi courageux, Petit Poilu sera trouver le moyen de d’évader et de libérer le pauvre petit lutin.

Celui-là est pas mal. Méfie toi des gentille mémé qui te donnent des bonbon. Tout le monde n’est pas aussi gentil qu’il ne semble l’être et il faut savoir rester sur ces gardes, tout en ayant le cœur ouvert pour ceux qui sont vraiment gentils comme le petit lutin.

→lire un extrait ICI

L’hôpital des docteurs Toc-Toc

Après avoir inhalé une mauvaise fumée, Petit Poilu se retrouve dans l’hôpital des Docteurs Toc-Toc, deux docteurs siamois complètement frappadingues. Un mauvais microbe se cache dans son corps et il faut le soigner. A l’hôpital il partage sa chambre avec un autre petit garçon malade, qui lui semble être hospitalisé depuis un moment déjà. Trois infirmières vont défiler pour soigner les 2 garçons, chacune à sa spécialité et quand la dernière arrive avec sa grosse seringue Petit Poilu panique. Mais son camarade de chambre sais lui redonner courage et il va surmonter ses peurs.

J’aime bien celui-ci qui dédramatise l’hôpital et les soins. Il est tout à fait calibré pour Mimiko qui n’affectionne pas les blouses blanches, comme sans doute beaucoup d’enfants. Les docteurs et les infirmières sont tous très drôles.

→lire un extrait ICI

Mimiko les adore tous.

Share