nouveautés manga #8 La rentrée littéraire 2015

Aujourd’hui c’est un numéro spécial rentrée littéraire. Ben oui, quoi ! Le manga aussi à droit à sa rentrée ! Non, en fait c’est juste une excuse pour faire d’une pierre deux coup : ma sélection de nouveauté et ma liste d’envie lecture côté manga pour le challenge 1%. Cette sélection portera donc sur tous les manga qui me font envie dont la sortie est comprise entre mi-août et mi-octobre.

A vrais dire je n’ai pas vraiment repéré de titre qui me fassent sauter de joie à l’idée de pouvoir les lire. Des titres dont la couverture titille ma curiosité, des titres qui font déjà leur petit bruit sur le net… mais rien qui me fasse frémir.

Des manga sorti fin août (et dont j’avais déjà parlé) j’ai finalement retenu Arte, sorti chez Komikku. Je l’ai déjà acheté et lu. Il ne me reste plus qu’à pondre un petit billet.

Je ne vous en dit pas plus pour le moment si ce n’est vous présenter brièvement l’histoire : Arte est une jeune fille issue de la noblesse florentine du début du XVI° siècle. Alors que le devoir d’une femme est de faire une bonne épouse, Arte veut devenir peintre et elle est prête à tout, même à perdre les privilèges dus à son rang.

Last Hero Inuyashiki prévu pour le 10 septembre chez Ki-oon a attiré mon attention par sa couverture. Un vieux avec un inquiétant sourire. Qui est-il et pourquoi sourit-il ainsi ? Il ne m’en fallait guère plus pour avoir envie de savoir. Les couverture jouent souvent un rôle très important dans mes choix de lecture.

Le synopsis à l’air tout aussi intrigant que la couverture :  À 58 ans, Ichirou Inuyashiki, vieux avant l’âge, méprisé de tous, salaryman minable, est diagnostiqué en phase terminale d’un cancer. Alors qu’il pleure de désespoir dans un parc en pleine nuit, une lumière aveuglante apparaît. A son réveil, Inuyashiki est transformé en cyborg surpuissant. À nouveau corps, nouvelles responsabilités : devenir un héros ou le pire cauchemar de l’humanité. (source : Manga Sanctuary)

Même chose pour Mont Tombe : mon œil à été attiré par sa sombre couverture. C’est finalement sur le site de l’éditeur, Glénat, chez qui il sortira le 16 septembre, que j’ai découvert qu’il s’agit d’un global manga franco japonais se déroulant sur le Mont Saint-Michel.

Depuis des siècles, le Mont Saint-Michel est la source de nombreuses légendes. Des druides celtes au crâne de l’évêque Aubert en passant par la forêt de Scissy, le lieutenant Clotilde Dumont pensait avoir tout entendu en prenant son poste à la gendarmerie du Mont… Mais ses idées sont vite chamboulées lorsque, suite à un éboulement, un mystérieux sanctuaire est mis à jour. D’après certains écrits, le Mont Saint-Michel serait en réalité une prison, et ce sanctuaire, une cellule : celle du Dragon de l’Apocalypse, enfermé suite à sa défaite contre l’Archange Michel. En violant ce lieu sacré, les archéologues risqueraient alors de précipiter la fin des temps. Et si tout ceci n’était qu’un leurre ? Une belle histoire fabriquée de toutes pièces par des trafiquants d’art, désireux de s’approprier quelques reliques précieuses… Pour Nicolas Quitin, spécialiste en ésotérisme très controversé, tout ça n’est qu’une sombre mascarade et il compte bien venir en aide au lieutenant Dumont. Pourtant, quand les signes décrits dans l’Apocalypse selon Saint-Jean s’abattent sur le Mont Saint-Michel, Clotilde commence à douter… (source : Glénat)

Un synopsis qui a de quoi attiser la curiosité ! Il ne reste plus qu’à espérer que le contenu soit à la hauteur de ses promesses. En tout cas, moi, j’ai bien envie de tenter l’expérience.

Go Nagai, voilà un auteur publié chez Black dont on parle pas mal ces dernier temps. Et pour cause, les édition black box ont fait appel à la participation des fans pour pouvoir financer la sortie de deux de ses séries : Violence Jack (31 volumes), Mazinger Z (6 volumes) (pour plus d’info voir ici). Personnellement je n’ai pas répondu à l’appel puisque aucune de ses deux série ne m’intéresse, ni leur auteur d’ailleurs.

Pourtant j’ai repéré en septembre (le 23) la sortie en manga de l’adaptation de La divine comédie de Dante et oh! surprise c’est un titre de Go Nagai ! Et bien, pour le coup, je veux bien donner sa chance à cet auteur dont le style rétro ne m’attire guère. Qui sais je serais peut-être agréablement surprise.

Le monde selon Uchu m’a intrigué par son titre et en découvrant sa couverture j’ai été séduite. Le synopsis semble également très intrigant. Cela peu donner quelque chose de très bien comme… du n’importe quoi ! A voir. J’ai assez confiance dans les édition Sakka qui sortent des manga de bonne qualité.

synopsis : Alice arrive dans une nouvelle école et fait la connaissance d’Uchu, camarade de classe taciturne. Il apprend à la jeune fille que leur monde est en fait un manga dont il est le héros, et qu’à ce titre il ne peut pas mourir. Alice commence alors à remarquer que des cercles contenant des mots apparaissent parfois au-dessus d’elle et a la sensation d’être constamment épiée. (source : Nautiljon)

Autre sortie prévue cette fois-ci pour le 2 octobre chez Kana : Levius. C’est un certain Rémi qui a attiré mon attention sur ce titre. C’est vraie que la couverture n’est pas mal mais je crois que je serais passé à côté sans cela. Généralement Rémi est de bon conseil alors ça vaut la peine de vérifier. Quoi que… je suis pas convaincue par le synopsis :

Au XIXe siècle de la nouvelle ère, après une guerre dévastatrice qui a tué son père et plongé sa mère dans le coma, le jeune Levius Cromwell vit avec son oncle Zack. Dans la capitale, un nouvel art martial fait fureur : la boxe mécanique. Des lutteurs équipés de membres mécaniques s’affrontent violemment dans une arène. Levius va y révéler d’étonnantes prédispositions ! S’annonce alors un combat au sommet qui pourrait bien avoir des répercussions sur l’avenir de la civilisation… (source : Manga News)

Autre manga prévu à la mi-octobre chez Kana : DevilsLine, une histoire de vampire qui a l’aire assez… ordinaire, mais ma fois ça fait longtemps que je me suis pas fait un bon manga de vampire (oui, je ne considère pas Black Rose Alice comme une bonne histoire) peut être que Devilsline serait se monter à la hauteur. Du moins la couverture est sympa. Ne connaissant pas l’auteur difficile de ce prononcer.

synopsis : La société des hommes n’est pas celle que l’on croit. Sans le savoir, elle abrite une population de vampires qui côtoient les humains tout en dissimulant leur vraie nature. C’est ainsi que Tsukasa, étudiante à la vie tranquille, va en faire l’âpre découverte. Sauvée de justesse par un homme nommé Anzai, elle comprend que ce dernier n’est autre qu’un membre d’une brigade spéciale, chargée de neutraliser les vampires ayant franchi l’interdit : boire du sang humain. Au contact de la moindre goutte, ces créatures deviennent des monstres incontrôlables, animées par une rage folle… que le jeune Anzai, être hybride, a de plus en plus de mal à maîtriser. Une irrésistible attirance naît entre Tsukasa et Anzai, dont la soif de sang ne cesse de s’accroître en sa présence… Vampire et humain, prédateur et proie… (source : Manga News)

Chez Akata sortira le 8 octobre un manga intitulé Colère nucléaire. Un titre qui en dit long sur son contenu. Et pour l’instant faudra se contenter du titre puisque même le site d’Akata ne donne pas beaucoup d’info. Enfin, j’ai quand même trouvé la couverture du premier tome japonais… ça n’en dit guère plus que le titre.

synopsis : Satô assiste avec horreur à la catastrophe de Fukushima. Tandis que la plupart des Tokyoïtes semblent vouloir reprendre une vie normale, Satô est en colère contre le gouvernement, les non-dits, et contre la société qui ferme les yeux sur les conséquences réelles de la catastrophe. (source : Nautiljon)

Chez Imho sortira, toujours à la mi-octobre Souvenir de la mer assoupie de Shinya Komatsu. J’avoue être complètement passé à côté de cet auteur dont un premier manga, Tohu-Bohu, avait été publié en 2011. Son dessin enfantin et le titre si poétique ce nouvel album m’attirent. Mais je ne suis pas sure d’accrocher.

synopsis : Après les saynètes surréalistes de Tohu-Bohu, Shinya Komatsu revient avec un nouveau recueil de rêves éveillés, situés cette fois dans une petite ville ensoleillée où le temps semble figé à l’heure de la sieste. On y suit avec émerveillement le quotidien de la jeune Lisa, qui telle une Alice du bord de mer semble dotée d’un talent naturel pour faire de curieuses découvertes : un violon en verre d’écume, un pilote de parapluie volant, un phare en mal d’escapades… Sous ses airs enfantins, le dessin de Komatsu fourmille de détails poétiques et transporte irrésistiblement le lecteur vers des rivages qui évoquent autant la Grèce que l’Italie fantasmée de Hayao Miyazaki. Ce récit tout en couleurs est suivi des Chroniques de la colline aux étourdis, qui dépeignent la vie d’une petite bourgade où les télévisions poussent en pot et où le soleil a des pannes d’oreiller. (source : édition IMHO)

Ah ! J’ai failli oublier Chiisakobé dont le premier tome est prévu pour le 1er octobre chez Le Lezard noir. J’ai repéré ce titre au moment où sa sortie avait été annoncé (ça date) et j’avais presque oublié que c’était prévu pour la rentrée justement. La couverture est très intrigante et originale et j’ai confiance en le bon goût de ceux qui m’ont fait découvrir cette série (je ne cite pas, je me souviens plus qui était le premier) alors je me dit que ça doit être bien et… différent. Mais ce n’est que pure spéculation car je n’ai lu aucun autre manga de Mochizuki. Quant à Yamamoto, le romancier dont Mochizuki adapte l’oeuvre, je ne le connais qu’à travers les adaptation de Kurosawa au cinéma (superbes soit dit en passant).

Le synopsis est tentant : Shigeji, jeune charpentier, perd ses parents et l’entreprise familiale, « Daitomé », dans un incendie. Se rappelant les paroles de son père, « quelle que soit l’époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c’est l’humanité et la volonté », il fait le serment de reconstruire Daitomé. Mais son retour à la maison natale s’accompagne de l’arrivée de Ritsu, amie d’enfance devenue orpheline et qu’il embauche comme assistante, et de cinq garnements au caractère bien trempé échappés d’un orphelinat. La cohabitation va faire des étincelles. (source : Manga News)

Voilà pour ce qui est des nouvelles séries de la rentrée.

Autre manga de la rentré mais cette fois il s’agit d’une réédition en volume double : Ikigami préavis de mort. Cette réédition (Ultimate) sortira le 23 septembre. Si j’avais repéré ce titre depuis sa sortie, je ne l’ai toujours pas lu. Je préfère les petits tomes au gros pavé, mais là c’est quand même plus intéressant financièrement. Peut-être l’occasion de me lancer 🙂

Côté séries en cours ? Franchement, je préfère ne pas regarder ! Surtout que j’arrive pas à m’empêcher d’en acheter des nouvelles alors que j’en ai tant en retard T_T

J’ai regardé quand même : 13 nouvels albums sur mes séries en cours rien qu’en septembre ! En sachant que, évidement il faut que je rattrape les sorties sur lesquelles j’ai parfois 5 tomes de retard… Bref faut que je gagne au loto, je vois pas d’autres solutions !

ça y est, ma petite sélection est finie, je ne vous retiens pas plus longtemps. Et vous ? Quels manga allez-vous lire en cette rentrée 2015 ?

Share

5 réflexions au sujet de « nouveautés manga #8 La rentrée littéraire 2015 »

  1. Ikigami est absolument génial !!! Pour ma part je veux lire tes deux premières emplettes ! Après je ne sais pas je n’ai pas encore vraiment regarder (faute de moyen pour ne pas frustrer la fana de manga que je suis XD)

    1. oh ! pour l’instant je n’ai acheté que Arte ! Chaque mois je fait ma petite sélection dans l’espoir secret de gagner au loto mais… pour l’instant j’ai rien gagné et il faut parfois faire des choix difficiles : nouveauté, séries en cours ?

  2. Pour l’instant je n’ai littéralement plus de budget donc en attendant de commencer mon boulot je sélectionne ! Par exemple sur mes sorties en cours je n’ai pas acheté les 3/4 et ne compte me permettre que le nouveau tome de Bride Stories, L’attaque des titans et Double Je d’ici fin octobre, le reste attendra mon deuxième salaire donc novembre T_T Cela dis je vais être mega en retard sur mes séries en cours du coup *crise de frustration*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *