#CoulissesDuBlog – je blogue donc je suis

Elle était facile celle-là. Facile, oui, mais plutôt vraie.

Pourquoi je blogue ? C’est venu comme ça, de fil en aiguille. Tout à commencé avec une mère-enfant qui, pour se donner bonne conscience, ou tout simplement parce qu’elle trouvait ça drôle, proposa à sa fille otaku en herbe de transformer sa passion pour les anime japonais en un jeu culturel. La première étape fut l’apprentissage de la langue japonaise, la seconde la tenue d’un blog de critiques. Finalement, les mois passants, mère et enfant se rendirent compte que ce petit jeu amusait tant l’une que l’autre. Peut-être même plus la mère que la fille. Tant et si bien qu’un beau jour, par sa mère agacée, la fille lança à la face de sa daronne : « t’as qu’à te créer ton propre blog ! ». Pas con comme idée. C’est ainsi que j’eus l’idée du blog de Yomu-chan et que Yomu-chan pensa le mien. Et aujourd’hui, nous voilà réunies en un seul blog.

Depuis, si j’ai arrêté de regarder des animes et d’apprendre le japonais, le blog est resté et a pris une place très importante dans ma vie. Pourquoi cette envie d’écrire ? Le blog comble plusieurs de mes aspirations. D’une part, j’ai toujours aimé écrire, coucher noir sur blanc toutes ces idées qui fourmillent dans ma tête. Au début, j’écrivais des contes, mais leur qualité ne justifie pas que j’en afflige le web. Finalement, même si ça n’a rien à voir, écrire mes avis sur telle où telle lecture satisfait mon désir de poser des mots sur l’écran blanc. C’est aussi, peut-être, une revanche sur la dyslexie qui faisait des livres, le Graal de mon enfance.

La seconde chose que le blog m’a apporté, et c’est là sans doute la principale raison de sa longévité (5 ans déjà ou seulement, cela dépend du point de vue) : l’échange. J’étais, et je suis un peu encore, quelqu’un de très réservée. Je me fais assez difficilement des amis, je ne sais pas tenir une conversation, faire du badinage, être à l’aise dans une réunion d’inconnu. C’est donc toujours difficile pour moi de me lier avec des personnes que je rencontre. Derrière mon écran, je suis comme protégée, je peux m’exprimer à ma façon, le filtre se fera tout seul. Ceux qui apprécient ma façon de m’exprimer me contactent à travers des commentaires sur le blog, puis sur facebook et petit à petit, une complicité se crée. Même si ces échanges sont, dans un premier temps, purement virtuels, ces rencontres m’ont sorti de mon isolement.

C’est d’ailleurs amusant pour moi de voir comment le simple fait de tenir un blog et communiquer avec les autres blogueurs a accompagné une profonde mutation de ma personnalité. Si je ne suis toujours pas particulièrement extravertie, il est aujourd’hui beaucoup plus simple pour moi de communiquer avec les autres, même en chair et en os, d’aller vers des gens que je ne connais pas, de prendre la parole en public, et même de passer 4 jours au Festival d’Angoulême presque sans paniquer 😀 (étape suivante, le mojito ! 😉 )

Comme vous voyez, les raisons qui me poussent à tenir un blog sont très personnelles et intimes. Le blog participe à mon équilibre. C’est le jardin dans lequel je viens me ressources, dans lequel je peux créer, très modestement, et où je peux rencontrer, échanger, découvrir.

Comme la plupart des blogueurs, j’ai des hauts et des bas, des périodes très productives et d’autres où je l’oublie presque, mais j’y reviens toujours parce que ça finit par me manquer.

Je me rends compte que c’est toujours la même chose qui renvient quand je raconte les coulisses du blog, que ce soit à travers l’orthographe, facebook ou le pourquoi du comment, je tourne toujours autour de la rencontre avec l’autre. Conclusion, quand j’entends les bien-pensant dire qu’à cause d’internet et des réseaux sociaux il y a moins de communication qu’avant ça me fait bien rire. Tout dépend des personnalités, pour certains, c’est une aide précieuse pour l’aller vers l’autre.


« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : http://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog6

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : http://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

12 réflexions au sujet de « #CoulissesDuBlog – je blogue donc je suis »

  1. C’est super chouette cette rétrospective introspective, quelle belle initiative (dans une phrase pleine de trucs en « ive ») !
    Moi qui suis ton blog depuis si longtemps, je note aussi une belle progression autant dans le fond, avec des articles de mieux en mieux construits, mais aussi dans la forme et notamment dans l’orthographe (de la part de « ayatollah de l’orthographe » que je suis, je suppose que c’est une remarque qui se prend ^^).

    De belles années encore à venir sur Ma petite médiathèque. Je penche sur le « seulement 5 » plutôt que sur le « déjà 5 » 🙂
    J’en suis à 10… c’est peu et beaucoup aussi. L’envie d’écrire est réelle chez moi mais aussi un peu sinusoïdale… un mot un peu étrange pour quelqu’un comme moi qui a toujours détesté les maths, mais qui reflète bien je pense mon activité de blogueur.

    Au plaisir de te lire ici encore dans 5 ans 🙂

    1. Merci Lunch. Et venant de toi j’apprécie vraiment le compliment sur l’amélioration de l’orthographe 😀
      10 ans ! Bravo 🙂 sinusoïdalement où pas, je te souhaite d’écrire encore longtemps

  2. Je crois que tu as tout dit sur pourquoi un blog et pourquoi bloguer. Très bel article et au plaisir de continuer à échanger partager avec toi par blogs interposés et Facebook!

  3. Quel joli portrait de toi, et quel joli parcours… Moi qui ai la chance de te connaître, je te trouve adorable telle que tu es. Et toutes les choses que tu évoques avec pudeur et honnêteté sont autant de sensibilités qui font de toi une belle personne et une chouette amie…
    Laure.

    1. Merci Moka 🙂 (mais si, le mojoto c’est la vie ! 😀 faut bien essayer de se surpasser pour progresser, mais bon, faut aussi être indulgent avec soi-même, 2018 peut-être…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *