#CoulissesDuBlog – tu veux ma photo ?!

trucs-de-blogueuse-coulissesdublog-2017

Pour cette nouvelle semaine d’introspection bloguesque le sujet est « vie perso ». Parler ou ne pas parler de sa vie perso sur le bolg, là est la question. Au tout début, j’étais très secrète sur moi-même. Je faisais très attention à ne donner aucun détail pratique sur ma véritable identité. Un peu comme dans les recommandations qu’on fait aux enfants. En revanche, mes sentiments ont toujours été visibles, je ne sais pas écrire autrement. A tel point que finalement je me suis dit que ceux qui connaissent Bidib, me connaissent peut-être mieux que ceux qui ont mon numéro de téléphone. A partir de là cela n’avait plus de sens d’avoir tant de secrets. (voir réflexion concernant facebook).

Du coup maintenant, je suis plus encline à donner des détails tels que le nom de ma ville ou à échanger mon vrai nom par message privé avec les internautes, mais j’aime quand même séparer ma vie et mon blog. Je ne veux pas mettre de photo de moi où encore moins de mes enfants. S’il y a des photos personnelles, elle sont toujours prises de façon à ce qu’on ne puisse pas nous reconnaître. Par pudeur plus qu’autre chose. Et pour respecter l’intimité de ma fille cadette qui n’a pas encre l’âge de décider en toute conscience de ce qu’elle veut faire de son image. Nous en parlons souvent, surtout dans le cadre du compte instagram que je partage avec elle. Souvent, elle me demande, quand elle fait une photo, si c’est pour tout le monde, pour la famille ou juste pour nous et on réfléchit ensemble pour savoir à qui elle veut la montrer et comment faut prendre la photo selon le public visé.

Finalement dans Ma petite Médiathèque qu’y a-t-il de ma vie privée ? Des sentiments, des impressions, et parfois quelques bribes de vécu distillés au fils d’avis littéraires quand tel où tel aspect de ma vie influe sur ma façon de percevoir un livre. Par exemple, je ne pouvais pas expliquer pourquoi j’ai détesté Sans toi, sans laisser entendre que mon père nous a abandonné puisque c’est le sujet même du livre. En revanche, ces réflexions sur ma vie personnelle ne font jamais l’objet d’articles à part entière. Ce n’est pas du tout le sujet du blog.

En conclusion, je dirais que ceux qui aiment lire des anecdotes de vie ne trouverons pas leur bonheur dans Ma petite Médiathèque, mais que ceux qui lisent régulièrement Ma petite Médiathèque me connaissent très bien, peut-être mieux que ma propre famille.


« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog8

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : https://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

Share

3 réflexions au sujet de « #CoulissesDuBlog – tu veux ma photo ?! »

  1. Et comment ça se passe quand on est lecteur du blog et ta famille 😀 ? Ca veut dire que je sais tout de toi ?? MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHA.

    Sinon sur le fond je suis plutôt d’accord avec ta façon de voir les choses. Quand on prend conscience que derrière les « autres internautes » il y a d’autre gens comme nous pour qui nous sommes « des inconnus sur internet » l’idée de diffuser quelque infos perso apparaît tout de suite moins effrayante. Après je ne pense pas qu’il faille trop en faire. Rien n’empêche quand on a un bon feeling de prendre contact en privé avec les gens pour lier une relation plus « personnelle ». Mais dans un blog comme celui-ci se privé de quelques détails de vie serait dommage, on perdrait un élément d’analyse 🙂

    Et je trouve vachement bien que Mimiko accepte de discuter avec toi en terme de visibilité :3

  2. Je fais la même chose avec mon fils, il a 4 ans, je lui demande toujours s’il veut bien qu’on envoie telle ou telle photo a qqn. Et si non, il en choisit une autre.
    Il n’apparaît jamais de manière reconnaissable sur mon blog. Mon mari non plus. Moi oui par contre, par choix. Par contre je n’ai pas de nom. Un peu paradoxal?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *