#CoulissesDuBlog 14 – Passionnément vôtre

La passion… La première image qui me vient à l’esprit en lisant à haute voit ce thème c’est… la passion du Christ… C’est dire si le sujet ne m’inspire pas vraiment.

La passion… Je ne me considère pas comme quelqu’un de passionné, bien au contraire. Je ne m’extasie presque jamais. Je ne suis pas du genre à être dévoré par la passion.Être passionné c’est une chose que je ne connais pas, un sentiment qui m’est inconnu.

Tandis que j’écris ces quelques lignes, un sourire me monte aux lèvres. Si moi j’ai le sentiment de ne pas être passionnée, de ne pas comprendre ce sentiment, autour de moi les gens me voit au contraire comme quelqu’un de passionné, tout feu tout flamme, qui s’importe pour un rien. C’est vrai que j’ai un caractère du sud, assez tranché, que je m’emporte facilement, que je crie pour peu de chose, que je pleure pour un rien, que je peux tout casser sur un coup de tête et détruire telle un feu de brousse mon jardin d’Eden (ça veut rien dire cette dernière phrase !) mais c’est juste une façon d’être. Quand je réfléchit à la passion, que ce soit dans le cadre de ce blog où dans la vie simplement je pense à quelque chose qui interpelle tout ton être, qui t’obnubile, qui te passionne quoi ! Or moi, rien ne me passionne et tout m’intéresse. Parfois je perçois un décalage dans la façon dont moi je vis mes centres d’intérêt et la façon dont c’est perçu par mon entourage.

Les livres c’est ta passion, m’a-t-on dit souvent. J’ai réfléchi. C’est vrai que j’adore les livres, que je ne peux pas m’imaginer vivre sens, que j’en achète plus que je ne peux en lire, que quand je n’en lis pas, j’en parle, j’écris sur eux, je lis sur eux… mais je ne vis pas cela comme une passion. Avoir des livres autour de moi c’est aussi naturel que manger. Je cuisine tous les jours, pourtant la cuisine ne me passionne pas. Le livres c’est un peu pareil, ils font partie de mon quotidien, j’aime ça et je le cultive, comme on cultive un jardin. C’est mon espace d’évasion, mon refuge, mon rempart aussi (une belle pile de livre et vous êtes en sécurité, loin de vicissitudes de ce monde). Mais la passion c’est autre chose. La passion vous ronge, vous consume. C’est quelque chose d’effrayant. Je n’aime pas la passion !

Je ne blogue pas par passion, je blogue par ennuie. Je m’ennuie dans la réalité alors je fuis vers de mondes imaginaires et pour ne pas trop m’isoler j’ai trouvé ce moyen pour communiquer avec d’autres fous, de gentils fous qui, comme moi, aiment se perdre dans les livres.

Je blogue comme je mange, parfois avec gourmandise, parfois avec lassitude, encore manger, encore bloguer, encore respirer…

Oh là là !!! ça sent le spleen à plein nez !! N’y prenez pas garde. C’est le printemps, ça me rend toujours morose.

Passionnement votre

Bidib


trucs-de-blogueuse-coulissesdublog-2017

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog14

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : https://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

Share

2 réflexions au sujet de « #CoulissesDuBlog 14 – Passionnément vôtre »

  1. Effectivement, il sent le coup de cafard ton article… Mais je suis comprend totalement ton point de vue, je le partage même. Les livres ne sont pas une passion, c’est une évidence, comme beaucoup de choses. Je ne suis pas très passionnée non plus. En revanche je suis étonnée de lire que tu blogues par ennui, mais j’aime bien ton image « Je blogue comme je mange, parfois avec gourmandise, parfois avec lassitude, encore manger, encore bloguer, encore respirer… » pas très enjoué mais assez vrai.

    1. Quand je dis que je blogue par ennui je veux dire que c’est parce que je m’ennuie que je blogue, pas que bloguer m’ennuie 🙂 Ce que je voulais dire c’est que ça m’évite de m’ennuyer. 🙂
      Et puis des fois… tu veux écrire un truc et ça traîne, et ça prends la tête, et ça veux pas sortir… Alors que d’autres fois je peux écrire trois article en une journée. Je suis pas constante ni dans ma motivation, ni dans la qualité/rapidité de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *