Agatha Ma voisine Detective

Agatha, ma voisine détectiveC’est dans le cadre du Festival Regards Noirs de Niort que nous somme allées au cinéma « entre cops« , comme disent les filles, pour voir l’avant-première de Agatha ma voisine détective.

Ce film d’animation danois a été réalisé par Karla Von Bengston en 2017.

Agatha Christine a 10 ans. Avec sa mère, sa grande sœur et son petit frère, ils viennent de s’installer dans une nouvelles ville, pour un nouveau départ comme aime à le répéter la mère d’Agatha. Elle aimerait que sa fille se fasse de nouveaux amis. Mais Agatha est du genre solitaire. Ce qui l’intéresse ce n’est pas de se faire des amis mais de mener des enquêtes. A peine arrivéé dans leur nouveau logement, Agatha aménage son nouveau bureau de détective dans la cave de l’immeuble. Agatha Christine, A.C. pour les intimes, va mener l’enquête sur un de ses jeunes voisins qui à l’air vraiment louche. Serait-il le cambrioleur de l’épicerie ? Que cache-t-il ?

 

On s’est bien amusé avec ce film, tout à fait adapté aux gamines que nous y amenions et qui ont le même âge que Agatha. Mystère, humour et une pointe de romantisme en font un film réussi qui pèche peut-être par un rythme pas assez soutenu. Il y a de jolies scènes, des personnages attachants, de l’incongru (je pense au petit lézard qu’Agatha adopte), mais ça manque un peu de peps. Cela ne semble pas avoir dérangé les filles qui sont restées concentrées jusqu’au bout, plus intriguées par le lézard que par l’enquête, mais qui ont eu l’air d’avoir passé un bon moment.

Pour ma part, j’ai trouvé que c’était un joli film, qui m’a fait sourire, mais qui ne me laissera pas de grand souvenirs.

Share