Archives quotidiennes :

Le Mois des contes 2018 #2 contes dont le héro est une femme

La semaine dernière je vous proposais un récap de tous les contes détournés présentés pendant le mois des contes et légendes.

Aujourd’hui on revient sur les contes qui ont été proposé pour la deuxième piste du jeu : les contes dont le héros est une femme (sous-entendu c’est elle qui est au centre de l’histoire, pas juste le faire-valoir d’un valeureux prince).

Les cent nuits de HéroLes Cent nuits de Héro de Isabel Greenberg, éditions Casterman.

bande-dessinée proposée par moi-même.

présentation de l’éditeur :  Après les mythes universels, Isabel Greenberg revisite le grand récit fondateur : Les mille et une nuits. Après l’Encyclopédie des Débuts de la Terre, Isabel Greenberg revient avec une nouvelle épopée emplie de bravoure et d’exploits. Préparez-vous à être une fois de plus éblouis par la puissance phénoménale des contes et à assister au triomphe de l’amour sur la plus terrible des adversités ! Vous découvrirez la trahison, la loyauté, la folie, de mauvais maris, des amants fidèles et infidèles, de sages veilles biques, des lunes qui descendent du ciel, des instruments de musique au franc-parler, des amis, des frères, des pères, des mères et par-dessus tout, beaucoup, beaucoup de sœurs.

Bidib : « J’ai beaucoup aimé cet album, tout d’abord pour son graphisme riche et original qui ne laisse pas indifférent. Puis, pour l’imbrication des histoires les unes dans les autres.« 

♠♠

The two Sisters/The Cruel Sister, ballade anglaise du XVII siècle.

chansons proposées par moi-même

Histoire à l’issue tragique de deux sœurs qui se font séduire par le même homme qui a inspiré l’un des chapitres de la bd Les cent nuits de Héro.

Bidib : « J’avais aimé le conte, j’adore cette chanson, ces chansons !« 

♠♠

La (véritable) légende de Dame Carcas, de Jean-Pierre KERLOC’H, illustré par Sophie MIÑANA, éditions Cabardès.

cet album nous a été présenté par Blandine

présentation de l’éditeurCette légende raconte comment l’impétueuse sarrazine contraignit Charlemagne à lever le siège de la Cité. Elle aurait, dit-on, donné son nom à la ville de Carcassonne.

Blandine : « cette histoire est pleine de vitalité, et même d’humour !« 

♠♠♠

Seulement trois histoires mettant les femmes à l’honneur. On aurait pu mieux faire ! 😉

On se retrouve la semaine prochaine pour découvrir quels ont été les contes européens proposés pour la piste numéro trois.

Share