Archives mensuelles : août 2018

Tokyo alien bros. – tome 1

J’avais beaucoup entendu parler de ce manga à sa sortie l’année dernière, mais je n’avais, depuis, pas encore eu le temps de le lire. Voilà qui est chose faite !

Couverture Tokyo alien bros., tome 1

Comment ne pas avoir envie de le lire avec une couverture aussi énigmatique ? Et puis les critiques étaient excellentes.

Fuyunosuke est un jeune homme charmant qui séduit tout le monde, des jeunes étudiantes qui en pincent pour lui aux vieilles du quartier, de ses camarades de sport au marchand… tout le monde à un faible pour ce garçon. Fuyunosuke  vit une vie paisible à Tokyo où il suit des cours tout en ayant un petit boulot. Mais sa vie bien tranquille va être chamboulée par l’arrivée de son frère Natsutarô qui arrive de l’espace. Oui, oui. De l’espace. Fuyunosuke et Natsutarô sont deux extraterrestres envoyés sur terre pour observer les humains et déterminer le bon moment pour une migration massive.

Tout oppose les deux frères, Fuyunosuke et charmant et s’adapte très bien à sa vie sur terre, tandis que Natsutarô enchaîne les gaffes. Réussira-t-il à s’intégrer ?

J’ai trouvé ce premier tome très drôle. La relation entre les deux frères et la relation que ceux-ci entretiennent avec les humains et hilarante. Si la relation grand et petit frère que tout oppose est relativement classique, la façon dont les deux extraterrestres observent et interprètent le mode de vie et la psychologie humaine est intéressante. Ils ne comprennent pas grand-chose aux sentiments humains et à leur motivation. Ce décalage, en plus de permettre à l’auteur d’enchainer les gags, nous fait prendre un peu de recul sur nos propres pensées. Ce qui est pour nous naturel est pour les deux frères la plus étrange des choses. On a envie de se demander, s’il pouvait lire dans mes pensées, est-ce que leur semblerais-je aussi étrange que les Tokyoïtes qu’ils côtoyant ?

Un très bon premier tome qui m’a donné envie de lire la suite.

La série publiée aux éditions Le Lézard noir se termine en seulement 3 tomes, on la doit au mangaka  Keigo Shinzo.

sur le site de l’éditeur

⇒ à lire aussi les avis de ladatchablog et Meloku


 challenge petit BAC 2018

Share

Devil Inside – tome 1

Jun est un beau lycéen, riche et extrêmement intelligent. Si intelligent qu’il aide  la police dans leurs enquêtes. Et la police justement est aux prises avec un terrible tueur en série, qu’il finissent par arrêter grâce à l’aide du jeune homme. Mais le tueur arrive à s’évader.  Cette nuit-là tout bascule. Jun, qui s’éforçait d’être un jeune homme bien sous tous rapports, va devoir révéler son véritable visage, un visage diabolique.

Si tout ce qu’il fait c’est soi-disant par amour, il n’en devient pas moins un odieux personnage prêt à tout pour sauver sa belle. Mmm… la sauver de quoi au juste ? Ses réactions sont dramatiquement exagérées au vu de la situation et le contexte ne justifie pas vraiment les décisions qu’il prend. Est-ce que cette histoire de vouloir sauver sa belle n’est qu’une excuse qu’il se donne pour laisser enfin libre court à sa véritable et terrifiante nature? Ou est-ce que l’auteur va un peu trop vite en besogne et prend quelques raccourcis un peu faciles ?

Après ce premier tome, je ne sais pas trop quoi en penser. Je n’ai pas vraiment été convaincue par cette longue introduction. Les personnages sont tous très caricaturaux. Jun est trop tout (trop beau, trop intelligent, trop puissant pour être crédible). Cela me laisse penser que le scénario est un peu too much.

D’un autre côté, l’histoire ne commence qu’à la dernière page, qu’une nouvelle inspectrice (du genre trop tout aussi) reprend l’enquête en main. C’est là que l’histoire peut devenir intéressante dans un combat de cerveau à la Death Note. Comment ne pas penser à Light contre M, ou encore à Lost Brain.

C’est dans le tome 2 que tout va ce décider, combat épique des temps modernes entre chevalier blanc et chevalier noir ou combat de coqs ? C’est ce qu’il me reste à découvrir.

Avez-vous lu Devil Inside ? Qu’en avez-vous pensé ?


Challenge un max de BD en 2018

Share

Préparez-vous ! le mois de Contes & Légendes arrive

En mars dernier j’avais proposé mon premier mois thématique avec Le Mois des contes & Légendes. Mais mars n’était pas une période idéale, pour la seconde session, et ce après un petit sondage auprès des participants à la première session, j’ai décidé que le nouveau mois des Contes & Légendes serait septembre. Je sais, c’est la rentrée, il y a plein de choses à faire, le challenge 1%, la rentrée des classes, etc. Mais justement quoi de mieux pour se remettre dans le bain que quelques contes ?

Le principe est simple, je vous invite, du 1er au 30 septembre 2018, à lire et partager sur vos blogs (et autres réseaux sociaux) des contes et des légendes. Une seule lecture suffit à valider votre participation. Vous pouvez choisir n’importe quel conte ou légende, racontés sous n’importe quelle forme (traditionnel, album, roman, film…).

Pour les plus courageux, je propose un jeu en 10 pistes. Un point pour chaque catégorie remplie, un article ne pouvant être choisi que pour une seule catégorie (même si le sujet peut correspondre à plusieurs, à vous de me préciser pour quelle catégorie vous soumettez l’article).

Ceux qui à la fin du mois auront totalisé 10 points se verront gratifiés du titre honorifique de Grand conteur.

Le jeu en 10 pistes :

  1. votre conte/légende préféré(e)
  2. Fais moi peur
  3. Une belle histoire d’amour
  4. Triste à pleurer
  5. A l’origine du monde (contes étiologiques)
  6. un recueil de contes/légendes
  7. de quoi en faire tout un roman
  8. La grande veillée (il faudra nous raconter un conte avec vos mots le jour de la grande veillée, la date n’est pas encore fixée, un samedi soir)
  9. Le loup
  10. Rois et Reines légendaires

Le défi gourmand

Je m’associe avec les marmitonnes des Gourmandises pour donner du goût à ce mois. Le challenge consiste à préparer un plat inspiré d’un conte (qu’il soit de vous ou tiré d’un livre de recettes)

Aucun texte alternatif disponible.

Envie de participer ? Laissez-moi un commentaire.

Vous pouvez nous rejoindre sur le groupe facebook

Pour partager vos lien je ferait un formulaire que vous retrouverez sur mon billet de lancement en ligne le 1er septembre.

On se retrouve bientôt pour faire le plein de contes et légendes.

Share

Le fromage

Tout est bon dans le fromage !

Éléonore Thuillier et Clotilde Goubely nous offrent une histoire à la fois drôle et riche en références.

Maître Corbeau sur un arbre perché tient dans son bec un fromage.

Maître Renard, par l’odeur alléchée, lui dit à peu près ceci :

-Et dis donc, il sent bien bon ton fromage. Tu m’en donnes un peu ? S’il te plaît…

Tout commence avec le corbeau et le renard de La Fontaine qui se disputent le fameux fromage. Mais l’ours arrive et confisque le précieux goûter. Mais avant qu’il ai eu le temps de filer la souris, arrive… Le fromage passe ainsi de main en main dans une sorte de répétition, grand classique dans l’histoire pour enfants.

J’aime beaucoup les dessins, je les trouve très originaux avec ce mélange de réalisme dans les textures et les « visages » comiques des animaux. Quant aux textes, bien que très court nous a fait bien rire avec ses nombreux clins d’œil aux  fables, contes et comptines. C’est un peu comme un jeu de piste, à chaque page on se demande à quoi ça nous fait penser. J’ai adoré la page où l’on découvre la réserve du blaireau.

⇒ sur Amazon et Decitre

Frimoüsse

Éléonore Thuillier (facebook)

Clotilde Goubely (site)


Share

C’est lundi que lisez-vous ? #104

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Qu’allez-vous  lire ensuite ?


Les lectures de Bidib

J’ai lu

J’avais commencé cette courte série la semaine dernière, j’ai lu les 3 dernier tome cette semaine. Une jolie série qui se lit vite et qui est bien moins enfantine que ce que peut laisser croire le dessin ⇒ mon avis ici

Couverture La pagode rouge

Je suis tombé sur cet album par hasard et je n’ai pas résisté à sa belle couverture rouge. Une jolie lecture dont je vous reparle très vite.

Résultat de recherche d'images pour "y le dernier homme"

Du comics pour changer. Je viens de commencer Y le dernier homme, série terminé en 5 tomes.

Je lis

Je vous ai parlé de Sans Elle, maintenant c’est l’autre versant de l’histoire que je découvre. J’en suis pour le moment à un peu plus d’une heure d’écoute.

Couverture La combe aux loups

Je poursuis sans grand enthousiasme la lecture de La Combe aux Loups.

J’ai commencé une autre courte série de manga. Pour le moment c’est pas génial, mais ça se laisse lire.

Je lirais

La suite de Ken le transporteur sans doute, et Y le dernier homme.

Les lectures de Yomu-chan

J’ai lu

Couverture Our dining tableCouverture Moriarty, tome 1Couverture Whispering : Les voix du silence, tome 2

Couverture Mercy Thompson, tome 10 : L'épreuve du silence

Je lis

Je lirais

Couverture Le garçon qui voulait devenir un être humainCouverture Sirius

Les lectures de Mimiko

J’ai lu

Couverture Père & fils, tome 1Couverture Père & fils, tome 2


C’est lundi on fait le point

La semaine dernière sur le blog

Le top 10 des articles les plus vus

  1. SAO – Alicization beginning (tome 5)
  2. Des yôkai et des anime
  3. D’un t-shirt je fais un tapis
  4. Light-novel ~ les éditions françaises
  5. Des yôkai et des manga
  6. Devils Line 
  7. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  8. Avatar, la maîtrise des éléments
  9. Yôkai, ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent les manga 
  10. Spice & Wolf ~ le light novel 

Les années passées nous parlions de

2017

Manga, yôkai et douceur

2016

Les rivières de Londres -Le dernier apprenti sorcier ~ by Yomu-chan

2015

Déjà-vu ~ L’amour est éternel

MPM fait sa revue de presse #2

L’homme Bonzaï

Le petit chaperon chinois

2014

jalousie, quand tu nous tient

Light-novel ~ les éditions françaises

2013

En route vers l’île infernale

2012

5cm per second

Kwaïdan

Cinderella boy

Share

Averses tourquoises

Cela fait un bail que j’avais envie de lire ce manga, mais…. la vie, le travail, la PAL qui menace de m’écraser sous son poids… Bref je n’avais encore jamais pris le temps de m’y mettre. Et puis je l’ai trouvé à la bibliothèque. Les 4 tomes d’un coup. C’était l’occasion. Et je ne regrette pas. Une jolie lecture.

Et la série se terminant en seulement 4 tomes, c’est parfait pour la lectrice pressée que je suis.

Couverture Averses turquoises, tome 1Couverture Averses turquoises, tome 2

Une petite province dans le Japon féodal. La guerre fait rage, Rintarô, Fusuke et Ito ne sont encore que des enfants, mais s’entrainent avec assiduité à l’art du sabre. Les trois enfants se lient d’amitié malgré leurs caractères très différents. Rintarô est le fils unique d’une famille de samouraïs déchus, il veut, à tout prix, regagner l’honneur de sa famille sur le champ de bataille. Fusuke n’aime pas la guerre et les combats, il excelle dans l’art de l’esquive, tandis que la jeune Ito veut se battre comme un garçon, au grand dam de son père. Chacun va devoir faire face à son destin dans une société qui ne les laisse pas vraiment libres de suivre leur cœur. Il n’y a qu’une chose qu’on ne peut leur enlever, l’amitié qui les lie.

Dans les deux premiers tomes Rintarô, Fusuke et Ito ne sont encore que des enfants, les deux garçons suivent la tumultueuse Ito qui s’agite dans tous les sens. Le ton y est très léger, les enfants sont drôles, surtout la petite Ito, et le dessin est très mignon.

Couverture Averses turquoises, tome 3Couverture Averses turquoises, tome 4

Dans les deux derniers tomes, les enfants sont devenus adolescents et la guerre les rattrape. Le ton y est beaucoup moins léger. Le dessin est toujours aussi doux, mais l’histoire prend une allure dramatique. Fini l’insouciance.

C’est une jolie lecture que nous offre ici Kou Yaginuma : un dessin très enfantin pour une histoire qui ne l’est pas tant que ça, des personnages mignons et attachants, des samouraïs et des guerres, une belle amitié.

Share

mon jardin #6 – envie de roses

Aujourd’hui je ne vais pas vraiment parler de mon jardin, du moins pas tel qu’il est, mais plutôt du jardin que j’aimerais avoir.

Quand nous nous sommes installés dans la maison il y a 4 ans le jardin était en friche. Des tas de gravats couverts de ronces jonçaient le terrain. Avec beaucoup de patience, de motivation, quelques erreurs et regrets plus tard, j’ai obtenu un mignon petit jardin. Mais il me reste encore beaucoup à faire. (Pour avoir un aperçu, je vous ai préparé une visite guidée ici).

La première chose qui m’a frappé en débroussaillant le jardin, c’est qu’il n’y avait pas de rosiers. C’était la première fois que je n’avais pas de rosiers !  Tous les jardins que j’ai eu la chance d’avoir possédaient des rosiers, plantés bien avant mon arrivée. Or, ici, pas un rosier à l’horizon.

Cela n’a pas duré bien longtemps. Dès la deuxième année, j’ai planté un rosier grimpant acheté à jardiland et choisi un peu au hasard.

#monjardin #urbangarden #roses

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

J’aime ses roses doubles, mais on ne peut pas dire qu’il soit vigoureux. Je pensais le voir partir à l’assaut de mon mur en très peu de temps, mais il commence à peine à atteindre le mètre de haut.

Avant que ma mère ne se sépare définitivement de sa maison, j’avais été récupérer de quoi bouturer son impressionnante collection de roses (il y a eu jusqu’à 70 rosiers différents dans son jardin), mais il était un peu trop tôt dans la saison et… je ne suis pas très douée. Très peu de boutures ont résisté et pour le moment une seule a été mise en terre et elle ne semble pas vraiment apprécier…

Là c’est décidé, je veux me créer ma propre roseraie. Me faire ma petite collection à moi. Si les rosiers se plantent au printemps, c’est maintenant que je dois préparer le terrain. Choisir les emplacements, amender la terre pour assurer au printemps prochain une bonne reprise et choisir les variétés que j’aimerais implanter. Et me voici au sujet du jour ! Je vais vous présenter une petite sélection de roses qui m’ont tapé dans l’œil. Si vous les connaissez, n’hésitez pas à partager votre expérience. Et si, comme moi, vous aimez les roses et vous avez des variétés qui vous tiennent à cœur, laissez-moi leur nom en commentaire. Vous pouvez même m’envoyer les photos de vos rosiers préférés (bidib.mapetitemediatheque[@]gmail.com), je les publierais dans un nouveau billet roses au printemps prochain.

Quelques rosiers que j’aimerais mettre au jardin

Les grimpants et les lianes

J’adore les rosiers grimpants, mon rêve c’est d’avoir un kiosque recouvert de roses pour y prendre le thé avec un bon livre. Bon le kiosque ce sera pour une autre fois. Même pas la peine d’y penser dans mon jardin de poche, mais il y a quelques murs plus ou moins disgracieux que je couvrirais volontiers avec des rosiers à petites fleurs.

Pour se premier projet (cacher la cabane délabrée des voisins) j’ai imaginé associer deux rosiers, l’un blanc l’autre rouge. Implanté de part et d’autre et conduits de façon à se rejoindre et s’entremêler au centre du mur.

Bobbie James, rosier lianes pouvant atteindre 6 m de haut, aux petites fleurs blanches parfumées qui s’épanouissent en juin juillet. Accompagné d’un Bleu Magenta, rosier liane aux fleurs rouge sombre et légèrement parfumée qui s’épanouissent à la même période.

Je trouve leur fleuraison très belle et complémentaire, dommage que ces deux rosiers lianes ne soient pas remontant.

→J’ai choisi ces rosiers dans le catalogue Guillot

Il y a un autre mur que j’aimerais habiller avec des rosiers grimpants. Le mur est en pierre et fait environ 1.80 m de haut. Il nous sépare du jardin du voisin, mais pas de la vue donnant sur un magnifique bâtiment moderne. Afin d’égayer la vue tout en gardant le charme du mur en pierre j’aimerais placer quelques colonnes habillées par des rosiers grimpants. Pour se projet j’ai choisi des variétés anciennes, aux grandes fleurs élégantes. C’est à cet endroit-là que j’ai déjà planté le rosier que vous avez pu voir en photo plus haut. Pour l’accompagner, j’ai envie de variété plus claire, dans les tons rose, blanc et crème.

SombreuilGloire de Dijon

Sombreuil, un beau rosier ancien aux fleurs blanches et très parfumées, pouvant atteindre les 2.50 m. Très remontant il offre une floraison s’étalant de juin à novembre. Je trouve que placé juste à côté du rosier rose sombre il serait du plus bel effet. Et son parfum sera parfait juste à côté du salon d’été. À la seconde place, j’ai choisi un Gloire de Dijon, un classique des grimpants anciens. Ses fleurs roses/jaunes s’épanouissant de juin à novembre feraient une très jolie séparation au-dessus du mur de pierre. Enfin j’ai craqué pour les roses blanches/jaune du Ghislaine de Féligonde.

→J’ai choisi ces rosiers dans le catalogue Guillot

Les buissons

Toujours dans le catalogue Guillot (je ne vous remets pas le lien), j’ai craqué pour toute une série de rosiers buissons plus où moins grand, tous dans des nuances claires (jaunes, blanc, crème) sauf un.

Là, ça va être beaucoup plus compliqué d’envisager de les installer au jardin. Toutes les places ou presque sont prises. Va falloir choisir. Pas facile. Et si vous m’aidiez ? Votez pour les 3 rosiers que vous préférez parmi les six suivants.

Caroline Marniesse Little White Pet

 1) Générosa® Eliane Gillet®, création de , aux fleurs blanches bordées de rose, non parfumées, mesurant un 1m de haut. Il me séduit par la beauté de ses roses et son caractère résistant. Il fleurit de juin à novembre.

2) Caroline Marniesse offre de très jolies roses pompon blanches et des boutons roses, l’arbuste fait 1 m de haut et est légèrement parfumé. Il fleurit de juin à novembre.

3 )Little White Pet est un tout petit buisson de 50 cm fleurissant de juin à novembre qui apprécie aussi la mi-ombre.

Roses Pink GrootendorstPink Prosperity

4) Pink Grootendorst offre des roses très roses aux pétales finement ciselés que je trouve très originales. Le buisson mesure 1.10m et fleurit de juin à novembre, légèrement parfumé.

5) Pink Prosperity, d’un rose plus délicat et tout aussi parfumé, est un rosier ancien pouvant de 1.50m.

6) Calizia® est un rosier couvre-sol très résistant de 70 cm de haut fleurissant de juin à novembre.

J’aime beaucoup les roses rouges et rose sombre, mais mon jardin étant très petit, leurs couleurs trop vivre risqueraient de le surcharger.

C’est une sélection provisoire. Il se peut qu’au final j’en choisisse d’autre ou que j’opte pour une solution plus lente, mais plus économique : bouturer les rosiers trouvés chez les amis 😀

Share

Top Ten Tuesday #37 – moyen de trasport

Rendez-vous hebdomadaire, créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine, un top ten sur un thème imposé.

Photo


Les 10 romans livres dont la couverture contient un mode de transport

Partons à la’aventure avec les couvertures de nos lectures. Comme d’habitude j’étends le sujet à toutes sortes de livres. Romans, bien sûr, mais aussi BD, manga et albums jeunesse, qui font le gros de ma collection. Pour une fois, j’ai sélectionné plus de 10 livres 😛

Les navigateurs

On ne peut partir à l’aventure sans prendre la mer. Voici quelques livres qui prennent la mer.

Couverture Le chapitaine Couverture Le petit pêcheur et le squelette Couverture Urashima

Couverture L'Homme-bonsaï Couverture L'île Louvre

J’ai trouvé beaucoup de livres avec des bateaux en couverture, même si on ne fait qu’en apercevoir un bout. Dans cette catégorie, 4 livres jeunesse et une bande dessinée. Tous les livres ont eu droit à une petite chronique. Pour en savoir plus, cliquez sur l’image qui vous intéresse.

Les éclos

On prend le vélo, rien de plus sain pour se déplacer sans polluer

Couverture Drôle de princesse Couverture La Traversée du temps Couverture Tôkyô électrique

Trois couvertures pour trois livres bien différents, un album, un roman jeunesse et un recueil de nouvelles. Les deux derniers ont en commun de venir du pays du soleil levant (et de m’avoir déçu). Pour en savoir plus, cliquez sur les images.

Les modernes

Le pétrole et les moteurs à explosion il y a que ça d’vrai ! Ces livres aiment quand ça sent l’essence.

Couverture Spill zone, tome 1 Couverture Goggles

Des motos pour ces deux bd, une franco-américaine et une japonaise. Deux coups de cœur. (cliquez sur les images pour voir mes avis)

Couverture L'île errante, tome 1 Couverture Bonne continuation Couverture Destinations

On prend l’avion avec ces trois livres, très différents les uns des autres. Le premier est un manga assez énigmatique. Le second est un recueil de sketches qui me font vraiment rire par leur cynisme. Le dernier est un recueil de courts textes qui n’a vraiment pas trouvé grâce à mes yeux.

Couverture Ikebukuro West Gate Park, tome 2 Couverture Qu'est devenu l'homme coincé dans l'ascenseur ?

Voiture pour deux livres qui m’ont beaucoup plus (cliquez sur les images 😉 ).

Les loufoques

Vous partirez bien en vaisseau spatial, à dos de griffon ou de poissons ?

Couverture Rubis & sa clique, tome 1 : Bienvenue au paradis ! Couverture Harry Potter, tome 3 : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban Couverture Histoire d'Irène

3 livres aussi différents que les « moyens de transport » qu’il mettent en couverture.

Les historiques

Autrefois comment voyageait-on ?

Couverture Astérix, tome 37 : Astérix et la Transitalique Couverture 100 chevaliers au secours de la princesse

Char pour Asterix et Obélix, cheval pour les chevaliers.

Les sportifs

Couverture sk8r's, tome 1

Et pour finir, je n’ai pas résisté à cette couverture pour un mange qui m’a agréablement surpris.


Sur quelle couverture aimeriez-vous embarquer ?

Share

C’est lundi que lisez-vous ? #103

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Qu’allez-vous  lire ensuite ?


Les lectures de Bidib

J’ai lu

Couverture Averses turquoises, tome 1

J’avais entendu parler de ce manga à sa sortie mais depuis l’occasion de le lire ne c’était pas présenté. La série fait 4 tomes et à ma dernière visite à la bibliothèque je suis tombé sur la série complète, alors je n’ai pas hésité. Le soir même je commençais la lecture.

J’avais commencé l’écoute de Sans elle avant les les vacances, je viens de le finir et la fin m’a vraiment surpris. Si le titre vous intéresse, ma chronique est ici.

Je lis

Couverture Avec elle

Aussitôt finie l’écoute de Sans Elle, j’ai enchaîné avec l’autre versant de l’histoire : Avec Elle. Toujours en audiolivre sur Audible.

Couverture La combe aux loups

Ma lecture de La combe aux Loups est en pause depuis mes vacances. J’avoue être, pour le moment un peu déçue. J’ai du mal à entrer dans l’histoire et je n’ai pas beaucoup de sympathie pour le personnage principal. Je vais cependant reprendre la lecture et voir où l’auteur veut nous mener. Pour le moment je ne vois pas trop.

Je lirais

Je ne sais pas trop encore.

Les lectures de Yomu-chan

J’ai lu

Je lis

Je lirais

Les lectures de Mimiko

J’ai lu

Couverture Garfield, tome 15 : Garfield fait boule de neige GarfieldPoids lourd GarfieldPoids lourd

Résultat de recherche d'images pour "chi, une vie de chat"Couverture Chi - une vie de chat grand format tome 2

couvcouvcouvcouvcouvcouvcouv

couvcouvcouv

Je lirais


C’est lundi on fait le point

La semaine dernière sur le blog

Le top 10 des articles les plus vus

  1. SAO – Alicization beginning (tome 5)
  2. Des yôkai et des anime
  3. Des yôkai et des manga
  4. Yôkai, ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent les manga
  5. Avatar, la maîtrise des éléments 
  6. Light-novel ~ les éditions françaises
  7. D’un t-shirt je fais un tapis
  8. C’est le 1er je balance tout – Août 2018
  9. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  10. Le mari de mon frère – tome 1

Les années passées nous parlions de

2017

C’est le 1er, je balance tout #2 -août 2017

100 chevaliers au secours de la princesse

Le blues de la ménagère #7 par Ilaria Simonetta

2016

C’est lundi que lisez-vous ? #47

Top Ten Tuesday #4

Récap de fin de mois ~ juillet 2016

Olivier Ciappa – les couples imaginaires

2015

Rouge et Vert ~ Gabriel Gay

Brève cohabitation

C’est lundi que lisez-vous ? #2

Challenge 1% – la rentrée 2015

2014

Challenge – L’union européenne en 28 livres

Tentative d’origami ~by yomu-chan

images pour le plaisir des yeux #1 ~ est em

2013

2012

Les suffixes -kun, -san, -chan… dans les manga

Maman, lis moi âne Trotro !

Ippo ~ la rage de vaincre

Share

Sans Elle – Amélie Antoine [audible]

Le 14 juillet Patricia amène Jessica voir le feu d’artifice. Sa jumelle, Coline, est restée à la maison avec son père, elle a été punie pour une histoire de bouteille de parfum. Les deux fillettes ont 6 ans. Jessica aura 6 ans pour toujours. Ce soir-là, sa mère la perd de vue quelques instants et tout bascule. La vie de cette famille ordinaire ne sera plus jamais la même.

Couverture Sans elle

Sans Elle est l’une des faces d’un projet littéraire à quatre mains. À partir un même point de départ, 2 auteurs vont livrer deux histoires dont le pivot est Jessica. Avec ou sans elle. Solène Bakowski livre une première histoire : Avec Elle, tandis que Amélie Antoine nous livre le volet Sans Elle. C’est par ce dernier volet que j’ai commencé.

Je ne peux pas dire que j’ai pris plaisir à écouter cette histoire, car elle est bien trop tragique pour que je puisse utiliser le mot « plaisir ». Mais j’ai été saisie, tout au long du récit, par l’art de Amélie Antoine  de rendre les événements et les personnages vivants et étonnamment réels. L’interprétation du texte, lu par Ludmila Ruoso, renforçant cet effet. L’histoire était aussi tangible que si je l’avais vu à travers un écran. Je trouve d’ailleurs que l’histoire, telle qu’elle est écrite, ferait un très bon scénario de série.

Au centre du récit, on trouve Coline et ses parents, mais il y a une multitude de personnages secondaires qui me font penser aux personnages des séries policières. Ce n’est pourtant pas autour de l’enquête sur la disparition de Jessica que ce centre le récit. Mais sur la famille et la façon dont chaque membre tente de survivre à ce drame.

Malgré la tragédie qui les frappe, je n’ai pas éprouvé de réelle sympathie pour Patricia, la mère, ni pour Coline, la jumelle qui reste. Mais j’ai aimé la façon dont les personnages sont construits.

La fin m’a beaucoup surpris, et c’est assez rare pour être souligné !

Ce qui m’a attiré dans ce livre, plus que le sujet, c’est le projet littéraire. 2 destinées, une famille, écrite par deux auteurs différents commençant par un même point de départ. Amélie Antoine nous livre la vie de la famille Simoëns sans Jessica. Quelle aurait été la vie des la famille si ce fameux soir du 14 juillet Jessica n’avait pas disparu ? C’est ce qu’il me reste à découvrir avec Avec Elle de Solène Bukowski.

sur Audible

le site d’Amélie Antoine

Share