Devil Inside – tome 1

Jun est un beau lycéen, riche et extrêmement intelligent. Si intelligent qu’il aide  la police dans leurs enquêtes. Et la police justement est aux prises avec un terrible tueur en série, qu’il finissent par arrêter grâce à l’aide du jeune homme. Mais le tueur arrive à s’évader.  Cette nuit-là tout bascule. Jun, qui s’éforçait d’être un jeune homme bien sous tous rapports, va devoir révéler son véritable visage, un visage diabolique.

Si tout ce qu’il fait c’est soi-disant par amour, il n’en devient pas moins un odieux personnage prêt à tout pour sauver sa belle. Mmm… la sauver de quoi au juste ? Ses réactions sont dramatiquement exagérées au vu de la situation et le contexte ne justifie pas vraiment les décisions qu’il prend. Est-ce que cette histoire de vouloir sauver sa belle n’est qu’une excuse qu’il se donne pour laisser enfin libre court à sa véritable et terrifiante nature? Ou est-ce que l’auteur va un peu trop vite en besogne et prend quelques raccourcis un peu faciles ?

Après ce premier tome, je ne sais pas trop quoi en penser. Je n’ai pas vraiment été convaincue par cette longue introduction. Les personnages sont tous très caricaturaux. Jun est trop tout (trop beau, trop intelligent, trop puissant pour être crédible). Cela me laisse penser que le scénario est un peu too much.

D’un autre côté, l’histoire ne commence qu’à la dernière page, qu’une nouvelle inspectrice (du genre trop tout aussi) reprend l’enquête en main. C’est là que l’histoire peut devenir intéressante dans un combat de cerveau à la Death Note. Comment ne pas penser à Light contre M, ou encore à Lost Brain.

C’est dans le tome 2 que tout va ce décider, combat épique des temps modernes entre chevalier blanc et chevalier noir ou combat de coqs ? C’est ce qu’il me reste à découvrir.

Avez-vous lu Devil Inside ? Qu’en avez-vous pensé ?


Challenge un max de BD en 2018

Share