Marion – tome 1 [manga]

Marion est une jeune fille de la campagne. Orpheline, elle travaille dans un café pour gagner son indépendance. Elle rêve de chanter. Un jour un homme lui propose de l’amener à Paris pour la faire chanter dans un cabaret, la jeune fille naïve le suit, mais ce n’est pas du tout pour chanter que l’homme l’a fait venir à Paris. Sauvée par le gong (où plutôt par une descente de la police) Marion parvient à s’enfuir et devient un enfant des rues ayant la phobie des hommes.

Quelque temps plus tard, un homme mieux intentionné l’entends chanter et lui propose un vrai rôle dans un cabaret renommé. Mais elle se méfie. Si Aaron ne cache pas de mauvaise intention quant à la vertu de Marion, il cache tout de même quelque chose.

Nous sommes à Paris en 1940. La guerre n’a pas encore touché la ville, mais cela ne va pas tarder. C’est dans ce contexte que la jeune fille, sur le point de devenir une belle femme, tente de devenir chanteuse.

Ce n’est pas un manga historique ni un manga sur la chanson française des années 40. C’est un Paris très cliché et un manga tranche de vie que nous propose Yuu Hikasa. Il met en scène une jeune fille tout ce qu’il y a de plus classique pour un manga, belle et rebelle, farouche à l’exagération, tenace et persévérante, prête à se donner à fond pour réaliser ses rêves.

On suit la jeune fille d’abord dans les rues, puis dans son entrainement pour devenir chanteuse. On voit surtout sa relation avec Aaron évoluer. On dirait que ce dernier tente d’apprivoiser un chat de gouttière. Elle est d’abord très farouche, méfiante, mais se laisse petit à petit aller à plus de confiance. A-t-elle raison de faire confiance à Aaron ? Que cache-t-il ? Et comment les événements historiques à venir vont-ils influencer la vie de Marion ? Voilà ce qu’il nous reste à découvrir.

Ce premier tome prend le temps de présenter son personnage avec flash-back à l’appui. Marion est une jeune fille pleine de vitalité, très charmante, mais qui manque un peu d’originalité. Quand à l’histoire elle pourrait tout aussi bien se passer ailleurs à une autre époque, pour le moment le contexte historique ne joue pas vraiment un rôle important. Sans doute celui-ci se fera plus présent avec l’occupation allemande dans les tomes à venir.

Le premier tome de Marion n’en reste pas moins une lecture agréable. Mais avec des personnages très classiques, ce premier tome ne m’a pas particulièrement marqué.

Marion, de Yuu Hikasa est une série en 2 tomes, dont le premier est sorti chez Komikku en septembre dernier. Le second est prévu pour février.

→ à lire aussi l’avis de Tachan

⇒ sur Amazon

Share