C'est lundi !

Carnet de bord, 1er février 2021

Bienvenu sur Ma petite Médiathèque, voici, comme chaque lundi, mon petit carnet de bord de la semaine passée : articles publiés, livres lus et bilan de visionnage au rendez-vous

Mes lectures de la semaine

Mimiko m’a offert le premier tome de Blue Period, un manga qui me faisait bien envie. Je me suis empressé de le lire et j’ai apprécié ce premier tome. Très instructif pour ceux qui souhaitent faire des études d’art même s’il s’agit de renseignement concernant les écoles japonaises, il y a des conseils pour tous ceux qui veulent apprendre à dessiner.

Synopsis : Yatora est un lycéen banal qui n’a pas vraiment d’ambition. Un jour, il aperçoit par hasard le tableau peint par une camarade de classe en cours d’arts plastiques : un événement qui va bouleverser sa vie et le projeter dans des sphères où il n’aurait jamais pensé entrer ! (souce : livraddict)

J’ai continué La Capucine, roman jeunesse ambianté au XIX siècle. Une lecture très agréable. Je suis un peu près à la moitié

Synopsis : Si son patron ne la battait pas, si elle était justement payée, si on ne lui comptait pas son assiette et son lit, Louise adorerait la terre sur laquelle elle travaille. Une terre incroyablement fertile, qui peut donner huit récoltes par an ! Qui exporte ses légumes jusqu’à Londres, et même jusqu’en Russie…. Une terre qui n’est qu’à une dizaine de kilomètres de Paris, sur un petit village de maraîchers nommé Bobigny. Le jour où vient la raclée de trop, Louise s’enfuit. Direction Paris, où vivent et travaillent sa mère Clémence, et son indéfectible protectrice, Bernadette, génie de la cuisine et de la voyance réunies. Mais Louise a treize ans, et à cet âge, même si l’on rêve de liberté, encore faut-il gagner sa vie… (source : livraddict)

J’ai également continué Lagos Lady. Toujours aussi sombre et prenant. Je ne sais pas du tout au l’auteur nous mène et j’aime ça.

synopsis : mauvaise idée de sortir seul quand on est blanc et qu’on ne connaît rien ni personne à Lagos; Guy Collins l’apprend à ses dépens, juste devant le Ronnie’s, où il découvre avec la foule effarée le corps d’une prostituée aux seins coupés. En bon journaliste, il aime les scoops, mais celui-là risque bien de lui coûter cher : la police l’embarque et le boucle dans une cellule surpeuplée, en attendant de statuer sur son sort. Le sort, c’est Amaka, une splendide Nigériane, ange gardien des filles de la rue, qui, le prenant pour un reporter de la BBC, lui sauve la mise, à condition qu’il enquête sur cette vague d’assassinats. Entraîné dans une sombre histoire de juju, la sorcellerie du cru, notre journaliste à la manque se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère, tandis qu’Amaka mène la danse en tant qu’épatante femme d’action au milieu des notables pervers. Hôtels chics, bars de seconde zone, jungle, bordels, embouteillages et planques en tout genre, Lagos bouillonne nuit et jour dans la frénésie highlife; les riches font tinter des coupes de champagne sur Victoria Island pendant que les pauvres s’entretuent à l’arme lourde dans les bas quartiers. (source : livraddict)

Couverture Sur un air de FadoAutre ambiance, autre pays avec Sur un air de Fado, BD de Barral, publié chez Dargaud que je découvre grâce à NetGalley.

Synopsis : Lisbonne, été 1968.
Depuis 40 ans, le Portugal vit sous la dictature de Salazar.
Mais, pour celui qui décide de fermer les yeux, la douceur de vivre est possible sur les bords du Tage. C’est le choix de Fernando Pais, médecin à la patientèle aisée. Tournant la page d’une jeunesse militante tourmentée, le quadragénaire a décidé de mettre de la légèreté dans sa vie et de la frivolité dans ses amours.
Un jour où il rend visite à un patient au siège de la police politique, Fernando prend la défense d’un gamin venu narguer l’agent en faction. Mais entre le flic et le médecin, le gosse ne fait pas de distinguo. Et si le révolutionnaire en culottes courtes avait vu juste ? Si la légèreté de Fernando était coupable ?
Le médecin ne le sait pas encore, mais cette rencontre fera basculer sa vie… (source : livraddict)

 

Visionnages de la semaine

Affiche Mentalist Affiche Titans Affiche Scorpion

Semaine séries avec, encore et toujours, The Mentalist que je regarde avec Mimiko. Nous sommes à la saison 4. J’ai repris Titans que j’avais abandonné au premier épisode de la saison 2. Et j’ai aussi regardé quelques épisodes de Scorpion. Je trouve cette série assez médiocre, mais comme ça me demande zéro concentration je peux entrainer mon anglais tout en me concentrant sur mon crochet. Je la regarde plus me tenir compagnie quand tout le monde est couché que par intérêt.

Sur le blog la semaine dernière

IRL

In Real Life cette semaine :

  • J’ai planté les petites boutures de plantes vertes récupérées il y a 15 jours, portant le nombre de plantes vertes de ma pièce de vie de 34 à 37.
  • J’ai taillé l’hortensia et planté des boutures dans tout le jardin, on ne sait jamais, l’une d’elle pourrait bien s’y plaire.
  • Je suis en pleine élaboration de ma première paire de chaussettes au crochet. Ce n’est pas gagné !
  • J’ai eu une magnifique surprise pour mon anniversaire qui fait chaud au cœur. Et un magnifique cadeau que je vous montrerais la semaine prochaine.
Share

Commentaires





1 février 2021 à 13:35

Blue Period me tente beaucoup ! Belle semaine à toi.





2 février 2021 à 11:15

Belle semaine livresque et joyeux anniversaire avec un peu de retard 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.