Archives pour la catégorie les mots de Pika

Les mots de Pika ~ Atrabilaire

Un personnage atrabilaire ressemble à un « professionel du mécontentement ». Tout l’exaspère, il prend un plaisir malsain  à exprimer haut et fort sa mauvaise humeur. Irritable et colérique, un quidam atrabilaire s’emporte facilement et sans aucune raison.

On reconnait volontiers le tempérament bilieux pour ses excuses (inquiétude maladive , anxiété , mélancolie…), en revanche les attitudes atrabilaires ont le don d’horripiler prodigieusement l’ entourage.

Source : Petite anthologie des mots rares et charmant  Daniel Lacotte, édition Albin Michel

Atrabile est emprunt au latin atra bilis : « bile noire  » (Mélancolie) dans l’ancienne médecine il désignait l’humeur noire et s’est employé jusqu’au début du 19ème siècle. Son dérivé atrabilaire avait la valeur correspondante encore en médecine jusqu’en 1808, mais est resté vivant au sens figuré dans l’usage littéraire pour : « bilieux, irritable  »

Source : Dictionnaire historique de la langue française  Alain Rey

Atrabilaire ne figure pas dans le Larousse. On le trouve encore quand même sur le dictionnaire le littré avec la même définition, d’humeur noire, âcre, qui supposait sécrétée par les capsules surrénales .

Les mots de Pika ~ Accortise

Accortise : on pourrait dire gentillesse, mais c’est plus fort que ça, le mot « gentil » peut être utilisé avec beaucoup de sous-entendus . Ce qui n’est pas le cas de l’accortise .

Manières plaisantes et courtoises, respectueuses et raffinées, relèvent d’une grande accortise. Mais ! attention, cette attitude est empreinte d’une profonde gentillesse et d’une amabilité spontanée, en aucun cas ça ne pourrait relever de la bienséance ou de l’hypocrisie . Une personne de grande accortise est forcément naturelle et sincère, dépourvue de maniérisme et de préciosité !

SourcePetite anthologie des mots rares et charmants de Daniel Lacotte, édition Albin Michel .

Selon le dictionnaire historique de la langue française par Alain Ray : Accortise serait déjà un mot archaïque ; dérivé du mot accort, dérivé lui même de l’italien : accorto/accorgersi au 13ème siècle qui signifiait « habile, adroit » (rien à voir avec la signification italienne du mot … les transformations… le sens évolue au 17ème siècle pour vouloir dire : courtois …).

Le mot pourrait paraître dans le dictionnaire des mots perdus… cependant il demeure encore dans le dictionnaire le littré, mais plus dans le Larousse dans lequel on ne trouve plus que le mot : accorte, définissant une « femme de gentillesse pure », je vous laisse juger si ce mot est devenu par hasard purement féminin au fil des années, et si vous avez envie de retarder sa disparition en l’utilisant ou, pourquoi pas, en étant vous-même d’une grande accortise !

exemple : « Dés leur première rencontre, l’accortise de Robert émut intensément Marie. »

A bientôt
Pica

Les mots de Pika ~ manichéen

Pour sa seconde mission c’est encore moi qui ai choisi le mot : manichéen. Contrairement à héliogabalique que j’avais trouvé dans un livre, le mot « manichéen » je l’ai choisi pour la simple raison que je l’ai utilisé plusieurs fois de suite en peu de temps et je me demandais si c’était à bon escient. Pour en avoir le cœur net j’aurais pu tout simplement ouvrir un dictionnaire, mais j’ai trouvé ça plus amusant de missionner Miss Pika.

~~~~

Les mots de Pika

manichéen

Selon le dictionnaire historique de la langue française par Alain Rey l’adjectif manichéen / manichéenne viendrait du grec Manikhaios du nom de l’hérésiarque Manès, auteur d’une doctrine fondée sur la coexistence et l’antagonisme de deux principes cosmiques égaux et éternels : le bien et le mal .

source image : wikipedia


Ce mot est devenu relativement courant au sens de « qui dénote d’une façon de voir, de juger en termes antinomiques de bien et de mal « . Autrement dit entre nous : ceux qui pensent tout noir ou tout blanc, sans entre deux !

Exemple (dictionnaire le littré) :

Familièrement. Cela me ferait devenir manichéen, se dit de quelque catastrophe qui fait penser qu’un mauvais génie gouverne la moitié du monde.

Les mots de Pika # héliogabalique

Les mots de Pika : une nouvelle collaboration sur Ma petite Médiathèque. Tenger avait partagé ici un article sur le Théâtre Noh, c’est autour de Pika de faire son apparition sur le blog. Sa spécialité, dénicher des mots « bizarres » et s’amuser à les comprendre. Sa tombe bien, depuis un moment déjà je réfléchissait à la création d’une petite rubrique de vocabulaire. Grâce à Pika, j’espère qu’elle sera riche.

Le mot d’aujourd’hui, c’est moi qui l’ai choisi. Héliogabalique. J’ai trouvé ce mot dans une nouvelle d’Edgar Allan Poe, traduite par Charles Baudelaire : William Wilson.

Dans le texte :

D’une perversité relativement ordinaire, j’ai passé, par une enjambée de géant, à des énormité plus qu’héliogabaliques.

J’ai demandé autour de moi, personne ne voyait ce que cela pouvait bien dire, le dictionnaire qu’on me prêtait ne m’était d’aucun secours, puis… j’oubliais. Voilà que ce matin je retrouve mon recueil de nouvelles Le Chat noir et je pose la question à Pika. Ni une, ni deux, j’ai ma réponse.

Le mot héliogabalique n’existe pas. C’est un mot invité par Baudelaire (ou Poe, je ne connais pas la version originale du texte) à partir du nom d’un empereur romain : Héliogabale, autrement appelé Varius. Un méchant, me dit-elle. Sans doute le mot est utilisé dans le sans de méchant, sanguinaire.

La définition n’est pas très précise mais elle colle bien au contexte. Conclusion : si vous voulez lire Edgar Allan Poe faut connaitre ses empereurs romain !

Connaissiez-vous le mot héliogabalique ? ça va pas être facile à ressortir dans la conversation : )

à bientôt avec un nouveau mot de Pika

le-chat-noir.jpg