Archives par mot-clé : BnF

Contes du Nord illustrés par Kay Nielsen

Chère Père-Noël,

Tu dois être bien occupé en ce début décembre. Si je prends ma plume (enfin… mon clavier) pour t’écrire aujourd’hui, c’est pour te parler d’un livre et de son auteur.

Te souviens-tu de Kay Nielsen ? Cet illustrateur danois (1886-1957) qui, après des études à Paris, fit une belle carrière à Londres. C’était l’âge d’or de l’illustration anglaise et des gift book, ces belles éditions richement illustrées qui étaient spécialement éditées pour les fêtes de Noël et que tu avais l’habitude de glisser sous les sapins.Une belle tradition du XIX qui est peu à peu tombé en désuétude.

Illustration by Kay Nielsen 9.jpg

Sans doute te souviens-tu de East of the Sun & West of the Moon que Kay Nielsen avait illustré en 1910 ? Les contes occupaient une belle place dans les gift book de l’époque. Et pour changer un peu de Perrault et des frères Grimm, G. W. Dasent et Kay Nielsen avaient repris les contes norvégiens recensés par  Peter Christen Asbjørnsen et Jørgen Moe. (J’ai déjà évoqué ici leurs travaux. J’ai en effet découvert récemment que le compte préféré de mon enfance venait de leur recueil.)

Illustration by Kay Nielsen 8.jpg

East of the Sun & West of the Moon avec les illustrations de Kay Nielsen a également connu une édition française. C’est chez Henri Piazza qu’il est paru en 1919. S’il garde le même titre (A l’est du soleil et à l’ouest de la lune, ancien contes du Nord), les contes ne sont pas simplement traduits, mais réinterprétés par Edmond Pilon (1874-1945) qui les retravaille pour leur donner une forme plus littéraire et développée. Il fallait bien donner un air plus ampoulé  aux rustiques contes norvégiens pour séduire le public français. 😉 (Mais non, Père Noël, je ne me moque pas, je taquine). Des 14 contes de la version anglaise, Edmond Pilon n’en garde que 7.

Tu te demandes sans doute pourquoi je te parle de ces vieux livres. Voudrais-je trouver une pièce de collection sous le sapin ? Ne t’inquiète pas cher Père Noël, je ne serais pas aussi exigeante. La BnF t’as rendu la tâche plus facile, car elle propose une jolie édition intitulée sobrement Contes du Nord. Connais-tu cette dernière édition ?  Qu’en penses-tu ?

Si j’adore les illustrations de Kay Nielsen et ai trouvé les textes (je suppose qu’ils ont repris ceux de Pilon, c’est pas très clairement annoncé) très agréables à lire, j’ai regretté la qualité des reproductions des images qui manquent un peu de finesse. C’est, comme on dirait de nos jours, un peu pixelisé. Sans doute, la qualité de reproduction d’images n’était pas encore à la pointe. Néanmoins j’adore ce livre parce qu’il est accessible et même un peu pixelisé, les illustrations de Kay Nielsen sont magnifiques.

sur le site de la BnF

⇒ sur Amazon

Voilà pourquoi j’ai eu envie de t’écrire. Contes du Nord illustré par Kay Nielsen (BnF, 2015) feraient un très beau cadeau à glisser sous le sapin. Sous le bien, bien sûr, mais aussi sous celui d’autres passionnés de contes & légendes. Et je suis sûre qu’il y en a beaucoup dans ton carnet d’adresses !

J’apprends à l’instant qu’ A l’est du soleil et à l’ouest de la lune, anciens contes du Nord a été réédite par Taschen. Une édition que je n’ai pas eu le plaisir de feuilleter, mais qui à l’air magnifique. Connaissant cette maison d’édition je pense que la reproduction des illustrations doit mieux rendre hommage au travail de Kay Nielsen que ne le fait l’édition de la BnF. Et le prix est plus ou moins le même. Mais il est en anglais ! Oui malgré le titre en français. Éditée à l’occasion du centenaire de la première édition anglaise, je suppose que celui reprends l’édition anglaise avec 14 contes et des textes plus courts.

sur le site de Taschen

⇒ sur Amazon

Alors, pourquoi ne pas renouer avec le traditionnel gift book et les incontournables contes offerts à Noël ?

Voilà, cher Père Noël, j’espère t’avoir donné de bonnes idées pour remplir quelques paquets.

Avec toute mon affection,

Bidib

PS : tu ne m’en voudras pas, je partage cette lettre avec quelques lutins de passage, tout particulièrement avec ceux qui participent au rendez-vous Contes & légendes du challenge Christmas Time.


  

  

Share

à dada en bibliothèque

Pour les vacances d’été notre bibliothèque municipale a eu une super idée : un paquet surprise sur un thème, on ne sais pas ce qu’on va découvrir dedans. Mimiko a choisi un paquet destiné au 5-8 ans sur le thème « dada ». Voici ce qu’elle y a découvert :

20160726_214419

Je ne commenterai pas le dvd au quel je n’ai jeté qu’un œil distrait. Les vieilles séries de ce genre c’est pas mon truc. Mimiko en revanche a bien accroché.

Nous avons lu les 3 albums ensemble

Le cheval blanc de Suho

Le cheval blanc de Suho

un conte populaire mongol raconté par Yûzo Ôtsuka, illustré par Suekichi Akaba, paru dans la collection Aux couleurs du temps (BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse)

Les dessins sont très stylisés et pas trop a mon goût mais nous avons pris beaucoup de plaisir à le lire ensemble. Mimiko a beaucoup aimé cette histoire même si elle est assez triste.

Suho, un jeune mongol qui aimait chanter, rencontre un jour un poulain blanc. Ils grandissent ensemble dans la steppe jusqu’au jour où Soho participe avec son cheval blanc à une course. Le seigneur, jaloux de la beauté de son cheval, s’en empare par la force. Mais le beau cheval veut retrouver Suho, il arrive a s’enfuir mais une fois arrivé il meurt épuisé. Sohu récupère alors sa peau,  ses os et son crin pour créer un morin-tehour, une viole à tête de cheval. Grâce à cet instrument le cheval sera pour toujours auprès de son maître.

Un joli conte. Qui donne envie d’écouter un morceau de musique autour d’un feu de camps.

Dada

Dada

De Germano Zullo et Albertine, éditions La Joie de lire

Un album très drôle qui nous aura bien fait rire 🙂

Roger Canasson et Dada sont des champions de saut d’obstacles. Ils sont presque invincibles, car ils forment une paire parfaite. On pourrait croire qu’ils ne constituent qu’une seule et même personne.

Mais un jour plus rien ne va. Roger cherche a savoir pourquoi Dada n’arrive plus à sauter. Et c’est bien drôle. Un album léger qui fait rire ou sourire, parfait pour s’endormir de bonne humeur (et en plus ça ce lit très vite, parfait pour les soir pressé).

Pégase et Bellérophon

Afficher l'image d'origine

de Christine Palluy et Elodie Nouhen, aux édition Milan jeunesse.

Personnellement je ne suis pas séduite par les illustrations d’Elodie Nouhen, mais j’ai bien aimé cet album et je ne connaissez pas cette légende grecque. Mimiko était déçue parce que l’histoire se termine mal. Mais ce n’est pas comme si le héros ne l’avait pas cherché !


Une très jolie initiative de la bibliothèque qui nous a fait découvrir de joli livres, très différents les uns des autres.


11 et 12 et 13/20
11 et 12 et 13/20
Share