Archives par mot-clé : challenge Je lis aussi des albums

Akim court, un enfant dans la guerre [album]

Dans ce très bel album de Claude K. Dubois publié dans la collection « les lutins » de l’école des loisirs, en collaboration avec Amnesty International, on suit Akim, un petit garçon qui mène une vie paisible dans son village jusqu’à ce que la guerre vienne bouleverser sa vie.

Akim court

Les bombardements, les morts, les blessées, les soldats, la capture, l’esclavage, puis la fuite, des mains d’adultes solidaires tendues, sa famille perdue, l’aide humanitaire et enfin le camp de réfugiés. L’histoire d’Akim n’est pas une belle histoire. C’est une histoire terrible, d’autant plus terrible que c’est l’histoire de milliers d’enfants, d’hommes et de femmes obligées de fuir la guerre.

Une note positive vient conclure cette lecture avec les retrouvailles d’Akim et de sa mère, le dessin, tout en croquis noir, blancs et sépia, vient aussi adoucir la dureté du récit. Il n’en reste pas moins que cette lecture mérite d’être accompagnée.

Un très bel album pour rappeler à tous, grands ou petits lecteurs, l’importance du droit d’asile.

Au-delà du sujet fort qui est traité ici, j’ai beaucoup aimé le dessin de l’auteur que je découvre avec cet album.

sur le site de l’école des loisirs

dossier pédagogique proposé par l’écoles des loisirs


chut les enfants lisent

Share

Les trois vie de petite perle

S’inspirant du folklore taïwanais, Carl Norac et Anne-Catherine De Boel nous livrent un très joli conte. Une histoire d’amitié qui fait pousser des ailes, littéralement.

Trois vies de Petite Perle (Les)

Jason rencontre Petite Perle, une jeune fille Truku que tout le monde rejette par peur. Le peuple Truku a mauvaise réputation. Mais Jason n’a pas peur d’elle. Très vite ils deviennent amis, mais au bout d’une semaine Petite Perle doit s’absenter sans donner d’explication. Face à la déception de son ami, elle décide de finalement lui révéler son secret. Elle est fille une semaine, oiseau la semaine suivante et fleur la troisième semaine. Jason décide de la retrouver et la protéger sous toutes ses formes. Quand enfin il la retrouve, il décide de ne plus la quitter même si cela veut dire devenir à son tour oiseau.

Résultat de recherche d'images pour "TROIS VIES DE PETITE PERLE"

Un très bel album. J’adore les illustrations. C’est très beau et bien mis en valeur par un grand format. L’histoire est aussi très jolie et bien développée. On prends le temps de suivre nos héros à travers la ville de Taipei sans pour autant avoir un texte trop long.

Une belle histoire, du dépaysement et de la découverte, de jolies illustrations, que demander de plus ?

sur le site de l’école des loisirs

feuilleter l’album


chut les enfants lisent

Share

Gâteau de lune [album jeunesse]

Dans le joli album, Chen Jiang Hong s’inspire des traditions chinoises de la fête de la lune, fête des récoltes pendant laquelle on consomme les fameux gâteaux de lune. De nombreux contes et légende gravitent autour de cette fête et de ce gâteau. Chang Jian Hong nous en raconte une très jolie.

Gâteau de Lune

La princesse Xian-Zi, fille de l’empereur de Jades’ennui dans le Palais du Ciel. Elle descend sur terre et y trouve l’amour. De cette union nait un enfant et la famille vit heureuse. Mais l’empereur de Jade désapprouve cet amour. Il envoie ses garder chercher sa fille pour la ramener dans le Palais du Ciel. Tian-Zi grandi et arrivé « à l’âge où les enfants posent des questions », il décide de partir à la recherche de sa mère. Après un long périple, il arrive enfin au Palais du Ciel. Sa mère pour fêter leurs retrouvailles lui confectionne des gâteaux. Mais une fois encore, l’empereur de Jade s’y oppose et renvoie son petit fils sur terre. Cette fois la douleur de la séparation est trop forte et la princesse tombe malade. L’empereur de Jade, qui aime sa fille, décide de lui accorder une visite. Pour l’occasion il prépare lui-même des gâteaux que sa fille amène à son fils. Chaque année, à la même période, la princesse descend avec des gâteaux de lune. Depuis, chaque année les familles se retrouvent pour déguster ensemble ces gâteaux.

J’aime beaucoup le travail de Chen Jiang Hong. Ce sont toujours de belles histoires. J’aime aussi ses illustrations. L’ambiance générale de l’album est superbe, même si la qualité des planches n’est pas constante. Les visages, par exemple, sont différents d’une planche à l’autre et c’est un peu perturbant.

Un joli conte à découvrir aux éditions l’école des loisirs.

sur le site de l’école des loisirs

⇒ trouvez-le sur Amazon ou chez votre libraire préféré


challenge album 2019

Share

Challenge je lis aussi des albums 2019

On ne l’attendait plus et le revoilà ! Le challenge je lis aussi des albums est de retour, avec de nouvelles dates. Le challenge se déroulera d’ors en avant du 1er mai au 30 avril. Un an pour lire des albums et encore beaucoup d’albums. Partager et découvrir plein de nouvelles idées de lectures.

Plusieurs paliers de lecture pour se mettre aux défis :

Orange : lire 2 albums
Bleu : lire 10 albums
Vert : lire 20 albums
Rose : lire 40 albums
Jaune : lire 60 albums
Arcenciel : 100 albums

Chaque année je me lançais pour la catégorie verte. Cette année je me lance un challenge supplémentaire avec 40 albums à chroniquer avant le 30 avril 2020 !

Comme chaque année on se retrouve autour de thèmes mensuels non obligatoires :

    • Mai : Chine
    • Juin : Benjamin Lacombe + Rdv avec le Mois anglais – avec Lou et Cryssilda
    • Juillet & Aôut : Vacances
    • Septembre : Anne Crausaz, à découvrir ici 
    • Octobre : François Roca + Challenge Halloween de Hilde et Lou
    • Novembre : Livre numérique
    • Décembre : Noël
    • Janvier : Étoiles, planètes…
    • Février : Ungerer(Anniversaire de sa mort)
    • Mars : Nature
    • Avril : Kimiko + Mois Japon

Envie de vous inscrire ? Filez vite sur Delivrer des livres, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 juillet.


Toutes mes lectures

(cliquez sur les images pour accéder au chroniques)

Requins Non, non et non ! Gâteau de Lune

Akim court

Les thématiques 

Mai : La Chine

La thématique de se premier moi m’inspire, surtout que j’ai quelques albums dans ma pal. On commence avec Gâteau de lune de Chen Jiang Hong, un auteur que je connais bien. Puis on continue avec un album français qui nous amène à Taïwan : Les trois vie de Petite Perle. Avec ces deux albums je fais un coup double en participant également au challenge Contes & Légendes, ce qui me donne une idée de thèmes pour l’année prochaine.

Share

Des albums de l’école des loisirs adapté en langue des signes

Un petit billet  pour saluer la collaboration des éditions l’école des loisirs et des éditions Inclood qui proposent des livres lus en langue des signes.

Deux titres des éditions l’école des loisirs sont déjà disponibles : Non, non et non de Mireille d’Allancé et C’est moi le plus fort de Mario Ramos. Trois autres albums sont déjà prévus.

Inclood

Je trouve cette initiative très intéressant et j’ai eu envie de tester pour mieux vous en parler, même si je ne connais pas la langue des signes. Je l’ai étudiée pendant un an, mais j’ai tout oublié !

Alors, comment ça se passe ? Voici une petite démo en vidéo, avant de passer à ma lecture :

La première étape est de se procurer le livre papier. En ce qui me concerne, j’ai choisi Non, non et non !

Non, non et non !

Puis on télécharge l’appli inclood sur son téléphone ou tablette (disponible sur Google Play et Apple Store). On se crée un compte et on achète la version filmée du livre qui nous intéresse en allant chercher dans le catalogue, directement via l’appli (3.49€ pour cet album).

Le catalogue compte pour le moment 4 titres : les deux albums de l’école des loisirs et deux livres édités par Inclood.

Ensuite c’est très simple, dans une main on tient le livre, dans l’autre le téléphone. Sur la fiche du livre de l’appli, on clique sur ouvrir. La caméra s’ouvre et on scanne simplement les pages du livre avec. L’un de personnage de l’image s’anime sur l’écran, on clique dessus et une petite vidéo s’ouvre avec un lecteur qui interprète le texte avec en fond d’écran l’image de la page qu’on a scanné.

deux enfants en pleine lecture de Viggo, un titre original des éditions Inclood

La lecture de Non, non et non ! se fait à deux voix : tandis qu’une femme la raconte en langue des signes, un narrateur la lis à haute voix. J’ai aimé cette double lecture simultanée, car ainsi la vidéo parle à tous, ceux qui regardent et ceux qui écoutent. Par exemple, une fratrie dont tous ne sont pas mal entendant et qui veulent lire le livre ensemble pourront ainsi profiter de cette double lecture.

En regardant la vidéo, j’ai aussi pensé que cette double lecture pouvait être très intéressante pour ceux qui désirent apprendre la langue des signes sans être mal entendant. On assiste à la traduction simultanée de ce qu’on entend et ça peut être un très bon entrainement.

Comme je ne parle pas la langue des signes et que je n’ai pas d’enfants mal entendant autour de moi, difficile de vous donner un avis vraiment construit. Néanmoins j’ai trouvé l’idée très intéressante. Les vidéos qui accompagnent cet album sont très sympas. La lectrice transpire la bienveillance, est très expressive et on a envie de se faire raconter encore plein d’histoire par elle. La voix (masculine) est aussi très agréable à écouter. Et l’album est très mignon.

Non, non et non s’adresse à un public très jeune. Octave, un ourson va aller à l’école pour la première fois et il n’a vraiment pas envie. Il ne sait dire que non. Mais à la fin de la journée, il ne veut plus rentrer. Une histoire classique pour rassurer les enfants sur leur entrée en maternelle. Classique, mais efficace, c’est mignon, c’est drôle et c’est joliment dessiné.

l’album sur le site de l’école des loisirs

⇒ sur Amazon ou chez votre libraire préférée


challenge album 2019 chut les enfants lisent

Share

Requins [album jeunesse]

Je vous ai déjà parlé de Requin de Sarah Sheppard, sortit aux éditions l’école des loisirs sur instagram. Mais je n’avais pas encore pris le temps de lui dédier un petit billet sur le blog. Il était temps de s’y mettre. D’autant plus que j’adore ce type d’album documentaire.

Requins

Les illustrations sont simples, avec une petite touche d’humour, mais très ressemblante aux requins qu’elles représentent. Avec Mimiko nous nous sommes amusées, tout le long de la lecture à aller voir à quoi ressemblent en vrai les requins que nous découvrions pour la première fois dans cet album. Parce que si on retrouve les plus connus, Sarah Sheppard prend aussi le temps de nous présenter les espèces dont on entend rarement parler.

Avec cette lecture j’ai appris plein de petites anecdotes amusantes sur les requins, mais aussi l’existence d’espèces que je ne connaissais pas comme le requin-lutin capable de projeter ses dents en avant.

Le côté humoristique du dessin avec des grands yeux ronds rend les requins plus mignons qu’effrayants et donne une image très positive de l’animal. Malgré quelques anecdotes à faire froid dans le dos, on ressort de cette lecture avec l’envie de protéger ce bel animal.

Nous l’avons lu à 2 voix avec Mimiko, quelques pages par soir et nous avons toutes deux aimée. Il arrive encore souvent à Mimiko de le citer.

Un bel album qui vient compléter notre collection d’albums documentaire, un genre que Mimiko apprécie particulièrement.

Un livre que je conseillerais à tous les petits curieux de la nature, à toutes les bibliothèques et aussi à ceux qui font l’école à la maison. C’est un joli matériel pédagogique, car très riche en information, mais facile et ludique à lire, avec des textes courts, des encadrés, des bulles… cela amène un bon rythme, ce n’est jamais ennuyeux. Avec Mimiko nous nous étions partagé les tâches, moi je lisais le texte et elle toutes les infos complémentaires qu’on trouve sur les planches du dessin.

sur le site de l’école des loisirs

Sarah Sheppard

⇒ sur Amazon ou chez votre libraire préféré


chut les enfants lisent

Share

Contes d’un autre genre – Gaël Aymon

Voilà un très bel album de contes. En reprenant les codes et les formes des contres de fées traditionnels, Gaël Aymon nous propose 3 jolies histoires qui brisent les stéréotypes de genre. Les princesses n’ont pas toujours besoin d’être sauvées, alors que certains princes en rêvent.

Des contes à la fois classiques et très modernes. Il y a des rois et des reines, des princes et des princesses, des ogresses et des châteaux enchantés, mais les héros et héroïnes n’ont pas l’intention de se laisser dicter leur conduite et jouer le rôle qu’on attend d’eux.

Contes d'un autre genre

Le premier conte, La Belle éveillée, est, vous l’aurez compris, une réécriture de La Belle au dois dormant où la princesse se libère toute seule et gagne sa propre main.

Ce conte est illustré par François Bourgeon. (couverture)

Rouge-crinière fait penser à Barbe bleue avec une femme en position de force, mais la fin est bien plus jolie et poétique.

Ce conte est illustré par Sylvie Serprix.

Enfin Perce-Neiges et les trois ogresses, rappelle l’histoire de Blanche Neige, mais c’est le prince, beau et délicat, qui s’endort pour être réveillé par une princesse qui parcourt le monde déguisé en homme.

Ce conte est illustré par Peggy Nille.

J’ai beaucoup aimé cet album où l’on retrouve vraiment l’ambiance des contes, mais offre une perspective bien plus moderne sur la place des hommes et des femmes dans la société.

J’ai aimé l’écriture, très agréable. J’ai aussi aimé découvrir un nouvel illustrateur à chaque histoire. Les trois styles graphiques sont très différents les uns des autres, je les ai tous trouvé agréables. Finalement je n’ai qu’un seul regrat : qu’il n’y ait que 3 histoires !

sur le site de Talents hauts (ce n’est pas la même édition, la troisième histoire est différente)

⇒ sur Amazon

Dans le même genre je vous conseille aussi Drôle de Princesse.


 

Share

La trêve de Noël – Michael Morpurgo et Michael Foreman [album jeunesse]

Un très joli album sur un événement particulièrement émouvant : la trêve de Noël de 1914.

Un homme achète un vieux bureau et la veille de Noël décide de se lancer dans sa restauration. Il y découvre un tiroir secret avec à l’intérieur une lettre datée du 26 décembre 1914.

Jim, un officier de l’armée anglaise écrit à son épouse depuis les tranchées pour lui raconter l’extraordinaire événement de la veille : le matin de Noël depuis leur position, les soldats anglais voient les Allemands agiter des drapeaux blancs.

Un premier soldat allemand sort de la tranchée, désarmé, une bouteille de schnaps à la main, suivi bientôt par d’autres. Les Anglais sortent à leur tour et, l’espace d’une journée, aucun coup de feu n’est tiré. Allemands et Anglais parlent et rient ensemble, partagent un repas et une partie de football avant de regagner chacun sa tranchée. Chacun espérant en finir vite avec cette guerre.

Ce que l’histoire ne dit pas, c’est que Jim n’est probablement jamais revenu de la guerre. Ce que nous savons, mais que Jim ignore lorsqu’il écrit sa lettre c’est que la guerre durera encore longtemps après cette trêve.

Le texte est simple et les illustrations douces, je n’ai pourtant pas pu retenir mes larmes. Un très joli album.

sur le site de Gallimard Jeunesse

⇒ sur Amazon


 challenge WWI

  

Share

La légende de Saint Nicolas ou la terrible histoire du grand saloir [album jeunesse]

C’est à la bibliothèque que j’ai découvert ce joli album écrit par Philippe Lechermeier et illustré par Aurélie Guillerey, publié par Gallimard Jeunesse.

La légende de Saint Nicolas est assez dure. Un boucher tue trois enfants et cache leur cadavre dans un saloir. Nicolas, alertée par un oiseau vient à leur secoure et ramène les enfants à la vie (on ne sait pas comment).

L’humour de Lechermeier et la douceur des dessins d’Aurélie Guillerey viennent adoucir cette noirceur. Il n’est reste pas moins que cette légende fait froid dans le dos ! Comme souvent avec les vieilles légendes, soit dit en passant.

Une histoire plutôt glauque, mais un très joli album dont j’ai apprécié à la fois le ton et les illustrations.

sur le site de Galimard jeunesse

⇒ sur Amazon

Pour en savoir plus sur Saint Nicolas, je vous invite à lire aussi l’article de Sorbet-Kiwi


 

 

Share

Comment le Grinch a volé noël – Dr. Seuss [album jeunesse]

C’est dans les nouveautés de la bibliothèque que je suis tombé sur Comment le Grinch a volé Noël du Dr. Seuss, publié aux éditions le nouvel attila. Le livre n’est pourtant pas une nouveauté puisque l’édition date de 2016. La sortie du film de Disney n’est pas pour rien dans la remise en avant de cet album.

C’est parti pour cette lecture de saison que je partage avec Blandine.

Couverture Le grinch qui voulait gâcher Noël !

Le Grinch est un chou grincheux qui vit seul à l’écart du village, il n’aime rien ni personne, mais surtout il déteste Noël. Tous les chous sont joyeux, ils chantent et se préparent pour la fête. Le Grinch ne supporte pas Noël, toute cette joie c’est une torture pour lui.

Cette année, il a une super idée : il va voler Noël. À la nuit tombée, déguisée en Père Noël le Grinch entre dans toutes les maisons pour tout voler : cadeau, décoration, bons petits plats… il vole tout et ne laisse qu’une miette dans chaque maison.

L’aube se lève et il est sur le point de tout jeter par dessous bord, mais des chants joyeux remontent du village. Sa mauvaise farce n’a pas gâché la fête, les chous sont heureux. Parce que Noël ce n’est pas que des cadeaux et des bons petits plats. Noël c’est un état d’esprit. Et rien ne gâchera la fête des choux.

Une jolie histoire tout à fait dans l’esprit de Noël. Les dessins sont amusants avec ses petits personnages stylisés et un peu loufoques. Mais le plus amusant est assurément le texte, écrit en rime. Il y a beaucoup d’humour et c’est vraiment agréable à lire.

J’ai tout de suite pensé au film Horton. Connaissez-vous ce dessin animé ? J’adore.

J’ai pensé que le réalisateur avait dû s’inspirer de cet album. Dans mon ignorance je n’étais pas loin de la vérité puisque le film adapte un autre album du Dr. Seuss : Horton entend un Chou.


  

Share