Archives du mot-clé la grande évasion

La grande évasion, le festival du livre de voyage de Pessac

La grande évasion, c’était à Pessac le week-end dernier. Et en coup de vent je m’y suis évadée.

Devant la très jolie médiathèque de Pessac s’étaient dressées quelques tentes qui abritaient libraires et éditeurs venus mettre à l’honneur le livre de voyages. De nombreux auteurs étaient présents le long de ce week-end pour dédicacer leurs livres. Témoignages, livres de photos, albums jeunesse, carnets de voyages… il y en avait pour tous les goûts. Moi j’ai failli craquer pour un joli album dont l’auteur attendait des têtes blondes (ou brunes) pour dédicacer, mais Mimiko ne l’a pas trouvé à son goût alors je n’ai pas insisté.

Après avoir fait le tour des stands Mimiko a filé avec sa grand-mère, j’ai nommé Ma, voir la projection de Océan de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud.

Moi, j’ai profité de ce moment de paix et de solitude pour aller profiter des expos, petites mais nombreuses.

J’ai commencé par les peintures de Benjamin Bozonnet qui m’ont laissée assez indifférente, je dois l’avouer. J’ai enchaîné avec  Carnet de voyage : dans les coulisses du théâtre qui ne m’a pas beaucoup plus parlé. Quand à Chemins de mer, cette expo proposait divers tableau sur le thème de la littérature, le voyage et la mer en partenariat avec les arts au mur Artothèque et la Fondation Le Corbusier.

Les expo suivantes je les ai d’avantage appréciées. A commencer par un carnet de voyage en une seule page de 5,22m de long. Original comme carnet de voyage ne trouvez-vous pas ? C’est l’oeuvre de Bernard Deubelbeiss.

J’ai beaucoup aimé son adaptation de la célèbre grande vague :

J’ai également beaucoup aimé les tableaux de Vivi Navarro. Il y a dans ces tableaux quelques chose de très classique mais touchant, ça me rappelait plein de choses, plein d’ambiance.

Peintre portuaire, incorrigible rêveuse, j’ai une passion sans limite pour la Mer, ses vaisseaux, ses équipages, marchands ou guerriers. Chaque embarquement est la promesse d’ailleurs mystérieux, chaque rencontre avec les équipages la récompense et le partage, la cerise sur le bateau!

C’est ainsi que Vivi Navarro se décrit elle même sur son blog

Mais le coup de cœur je l’ai eu pour les photos  Tarifa-Tanger de Marine Lécuyer. Chaque image se compose de deux photos prises de chaque côté du détroit de Gibraltar.

Retrouvez ses photos sur son site.

Et voilà le temps de faire le tours des expos, j’ai rejoint Mimiko et Ma. Le petit monstre, travaillé par la faim nous a poussé à rentrer sans attendre.

Une jolie escapade dans un très joli cadre et, nous avons eu de la chance, le beau temps était au rendez-vous.

Ici vous pourrez découvrir le programme de cette deuxième édition.

Share