Archives du mot-clé roman fantasy

Les rivières de Londres -Le dernier apprenti sorcier ~ by Yomu-chan

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman. Les rivières de Londres est le premier tome d’une série qui compte aujourd’hui 5 tomes : Le dernier apprenti sorcier. J’ai été totalement enchantée par l’univers développé dans ce livre et je tenais absolument à le partager avec vous !

Le dernier apprenti sorcier c ‘est Peter Grant, un jeune policier en tout début de carrière qui se retrouve, un soir, à devoir surveiller une scène de crime quand un étrange témoin lui confie avoir assisté au meurtre. Étrange pourquoi ? Car celui-ci prétend être un fantôme. Peter, pourtant pas du genre fantaisiste, choisi d’exploiter cette piste dans le but de prouver sa valeur de policier et espère ainsi dégoter un bon poste. C’est alors qu’en attendant son fantôme pour lui poser quelques questions il fait la rencontre d’un officier supérieur. Le lendemain celui-ci demande à ce que Peter intègre son escadron. Escadron un peu spécial, d’abord parce que l’Homme semble en être le seul membre, mais surtout parce qu’il ne s’occupe que des affaires reliées au surnaturel ! Commence alors pour Peter Grant une drôle d’aventure policière au cœur des légendes et des fantômes de Londres.

Le premier point fort de ce bouquin c’est qu’il sait allier avec brio deux univers pourtant très différents: le roman policier et le roman fantasy. En effet l’auteur, Ben Aaronovitch, créer une ambiance du tonnerre, mêlant magie, légende, enquête pointilleuse, dialectique, humour et sentimentalisme.  Si à certain moment on pourrait avoir peur que le côté apprenti magicien prenne le dessus sur le contexte policier, cela est vite rééquilibré pour que l’histoire suive son fil dans une cohérence appréciable tout en s’autorisant quelques écarts savoureux qui nous plongent dans un monde plus ou moins parallèle.

L’autre réussite de Ben Aaronovitch c’est d’avoir su créer des personnages attachant et intéressant. D’abord avec le personnage principal, Peter Grant, qui est aussi le narrateur; un jeune homme métisse à la langue bien pendue, qui nous fait rire par son sarcasme, mais qui nous fait réfléchir avec des observations sur la vie plutôt pertinentes. L’auteur arrive à bien nous transmettre son état d’esprit. Peter devient très vite un homme attachant, auquel on peut facilement s’identifier, qui nous transporte à travers ses états d’âme sans jamais trop en faire.  Vivant mais suffisamment bien maîtriser pour en faire un narrateur idéal qui nous guide à travers cette histoire un peu dingue.  Après il y a l’inspecteur Nightingale, le supérieur de Peter. Un homme très mystérieux mais aussi très attachant. Leur échanges sont toujours drôles et intelligents. Sans oublier Lesley, l’inévitable personnage féminin, qui apporte elle aussi une super touche d’humour et de tendresse au livre. Intelligente, drôle et spontanée , elle ne manque jamais de rabattre son caquet à Peter  tout en laissant planer quelques odeurs d’un romantisme bien ficelé. Et bien-sûr tout les acteurs de cette vie surnaturelle qu’abrite Londres, les fantômes au cœur de l’intrigue, les divinités de la Tamise hautes en couleurs, ou encore l’étrange Molly femme à tout faire de Nightingale.

De plus Les rivières de Londres offre un scénario solide. On suit bien-sûr l’enquête principale, celle qui est à l’origine du récit. Puis très vite vient s’y greffer l’histoire d’une branche secrète de la police menée par le mystérieux Nightingale, puis l’apprentissage de la magie, suivie de la découverte de l’univers surnaturel. Et quand celui-ci fait son apparition Peter se retrouve mêlé à d’autres conflits. Mais finalement tout s’emboîte, s’adapte,  se découvre, pour ne former qu’un seul et même livre, riche et qui nous embarque sans soucis.

J’ai eu un petit coup de cœur pour ce premier tome du dernier apprenti sorcier, et je me réjouis à l’idée d’en lire la suite !

Share