Archives du mot-clé Rue de Sevres

Plaisir d’offrir… et de rire !

C’est avec ce nouveau coffret réunissant les deux album publié par Rue de Sèvre que j’ai découvert Olivier Tallec. Ce fut le coup de foudre. Oui carrément ! Je lis rarement de BD humoristiques, c’est pas trop ma tasse de thé. Si j’avais eu envie de découvrir Plaisir d’offrir c’est parce que j’ai été séduite par la couverture. J’avais envie d’en savoir plus. Ne connaissant pas du tout j’ai donc ouvert les albums sans aucun à priori. Si la couverture laissais bien entendre que l’humour serait de mise. Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Une très jolie surprise m’attendait.

Les deux livres ont plus l’allure d’un album jeunesse que d’une BD avec leur format à l’italienne et leur illustrations couleur plein page, nous somme loin du format classique des BD avec leur bulles. J’ai pensé tout de suite aux albums jeunesse parce que c’est justement ce qui m’a plu en premier : les illustrations. Je les trouve très belles, douces, avec un sens de l’humour subtil et cynique, comme j’aime. Le contraste entre la douceur des couleur et des courbes avec les blagues acerbes et toujours justes rend ces albums d’autant plus percutant.

J’ai été séduite par la qualité des illustrations, mais, dès premières pages, j’ai craqué pour le sens de l’humour de Tallec. J’ai vraiment ris de bon cœur. Non seulement c’est drôle mais c’est aussi une critique très pertinente de notre société. Je n’avais pas encore fini le premier album que j’appelais Chéri. J’étais sure que ça allait lui plaire aussi. Et je ne me suis pas trompée, alors que nous partageons rarement nos lectures, nous étions là, tous les deux, un album à la main, à rire et à nous montrer la cases les plus drôles, avant de s’échanger les tomes et de recommencer.

Si j’ai aimé les deux albums qui composent ce coffret, j’ai une petite préférence pour Bonne Continuation, que je trouve plus drôle.

 

J’ai commencé cette chronique en vous disant que je ne connaissais pas l’auteur, au fait j’ai menti. J’avais déjà lu un livre qu’il avait illustré mais je ne fais le lien que maintenant 😀

Après avoir lu ces deux albums, et avoir pensé que les illustrations étaient dignes d’un bel album jeunesse, je suis allé fouiller le site de Rue de Sèvre pour en savoir un peu plus sur Olivier Tallec et son oeuvre. S’il n’a publié chez eux que ces deux albums, Tallec est également auteur de nombreux album jeunesse. Comme quoi, mon ressenti était finalement proche de la réalité. Et on épluchant sa bibliographie j’ai découvert que j’avais déjà lu un de ses albums, un titre pour lequel il ne signe que les illustrations, le texte étant de Thierry Lenain. Vous connaissez peut-être, il s’agit de Il faudra. Un très bel album que j’avais découvert il y a 5 ans (vous me pardonnerais de pas avoir fait de suite le lien ^^’ ). Je vais tacher cette fois de ne pas oublier ce nom et rester à l’affût de ses futures création.

Une très belle découverte.

Pour en savoir plus :

Olivier Tallec sur le site de Rue de Sèvre

le site de l’auteur

⇒ facebook : Olivier Tallec, Rue de Sèvres

à lire l’avis de Noukette sur Bonne journée et Bonne continuation

Le coffret : Bonne journée + Bonne continuation + un ex-libris offert

Merci à Rue de Sèvre pour cette lecture.

Share

Une année dans le Château des étoiles

En attentant la sortie du troisième tome prévue pour le printemps 2017, Rue de Sèvre à sorti en novembre dernier un très joli coffret. Une belle idée de cadeau dont j’aurais aimé vous parler avant les fêtes mais… c’était vraiment pas possible ! Heureusement pour moi et pour le blog, les vacances c’est fini. Je retrouve le temps de me poser, lire et écrire. Et comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, je vais vous dire quelques mots sur ce coffret qui reste quand même une belle idée de cadeau 🙂

La série ne m’était pas inconnue puisque il y a 2 ans Yomu-chan, qui était venue au Festival d’Angoulême avec moi, avait rapporté le premier tome ainsi qu’un joli poster qui depuis nous invite à la rêverie. Mais j’avoue, malgré les éloges qu’elle m’en avait fait, je ne l’ai pas lu. Mea culpa.

Heureusement les édition Rue de Sèvres sont là pour me rappeler à l’ordre 🙂 quand on m’a proposé de découvrir le coffret, j’ai sauté sur l’occasion pour enfin  prendre le temps de m’intéresser à ce titre. Je commence dont par la fin puisque je découvre ce coffret, une avant première du troisième tome, avant de lire les 2  premiers tomes de la série.

Dans une jolie boite cartonnée on découvre 3 objets :

une gazette avec le premier chapitre du troisième tome, dont je repousse la lecture de quelques semaines afin de garder la surprise. J’ai tout de même pris le temps de profiter des illustrations en très grand format. Et ça donne très envie de lire la série !

Un almanach composé d’illustration détachable et des strips inédits. C’est a la fois un superbe calendrier (il ira très bien dans mon bureau), et des mini-poster détachable une fois le mois achevé. De quoi décorer toute une chambre et se croire dans le Château des étoiles. C’est vraiment très joli et bien pensé.

Enfin un éthernef à monter (sans colle ni ciseaux!) Là… je ne dirais rien. Yomu-chan a voulu le monter toute seule et… elle est pas très doué pour les loisir créatif, faut croire… Elle a un peu galéré. A déchiré quelques bout qui ne voulait pas bien se détacher et a essayé de monter les ailes à l’envers. Heureusement elle a craqué et m’a demandé de l’aide avant que ça finisse en catastrophe. L’éthernef est sauvé ! Et il trône sur l’aquarium du salon. Mais je n’ai pas eu le plaisir de le monter moi-même.

Que dire de plus sur ce coffret, un bel objet pour les fan de la série, mais aussi une façon de faire découvrir cet univers à ceux qui ne l’ont pas encore lu. En tout cas moi ça m’a donné envie 😉

pour en savoir plus sur la série allez voir le site : www.lechateaudesetoiles.com

Merci aux éditions Rue de Sèvre pour cette découverte

Share

nouveautés manga #1 sorties de janvier 2015

Avec… une bonne dizaine de jours de retard, voici le premier numéro de ma petite sélection de nouveauté manga. Chaque mois je vais m’intéresser aux sorties manga et faire ma petite sélection personnelle. Je me fait pas d’illusions, je ne les lirais sans doute pas tous, mais ça va me donner des idées pour mes prochains achats. Et peut-être à vous aussi.

Alors, parmi les manga dont la sortie est prévue pour janvier, qu’ais-je envie de lire ?

Les nouveautés de janvier :

Parmi les premiers titres a avoir attiré mon attention : Saru de Igarashi Daisuke l’auteur du très beau Les Enfants de la mer.

J’aime beaucoup Igarashi Daisuke et son univers onirique et brouillon. Je suis curieuse de voir ce que donne cette nouvelle aventure au parfum exotérique. Si vous avez déjà craqué, je veux bien votre avis.

à découvrir sur le catalogue des éditions Sarbacane.

-_-_-

Dans un style tout à fait différent un autre titre m’intrigue : Averses turquoises, un seinen de samouraïs avec un design kawaii.

Ce contraste m’intrigue. Au premier regard  je croyais que c’était un manga pour enfant, je l’avais repéré pour Mimiko. Finalement c’est un seinen et je suis interloqué par ce choix graphique. Je suis curieuse de voir ce que ça donne.

Sorti le 8 janvier aux éditions Clair de lune.

-_-_-

Autre seinen, autre époque et autre style, c’est le dernier Taniguchi  : Elle s’appelait Tomoji. Il est prévu pour le 21 janvier (Rue de Sèvres), ça tombe bien c’est le jour de mon anniversaire !  Inspiré de personnages réels, Taniguchi nous raconte la rencontre entre deux adolescents dans l’entre-deux-guerre.

L’histoire du Japon et le talent de Taniguchi dans un seul album, il me le faut 🙂

-_-_-

Autre titre à attirer mon attention en ce mois de janvier : A silent Voice, un shonen prévu pour le 22 janvier chez Ki-oon. Si le dessin à l’air joli, c’est le sujet qui m’intrigue : une jeune fille sourde se fait persécuté par ses camarades de classe. Le leader de ses brimades se retrouve lui-même victime. Un revirement de situation qui va sans doute le faire réfléchir. Je suis toujours sensible au sujet du harcèlement scolaire et se manga semble avoir remporté un vif succès au Japon, il mérite sans doute qu’on s’y intéresse.

-_-_-

Mais un des titres qui m’attire le plus en ce mois de janvier est sans doute Les naufragés de Choi Min-ho, un manhwa qui sortira le 22 janvier aux édition Akata. Une histoire de naufragés de la vie et une magnifique couverture qui ne pouvais pas me laisser indifférente.

En revanche prix… lui il me dissuade un peu ! Peut-être une bonne idée cadeau 🙂

Akata sort pas mal de titres qui attirent mon attention ces derniers temps mais leur prix est quelques peu prohibitif !

-_-_-

 Dernière nouveauté à nous intéresser (oui je dit « nous » parce qu’il y a en a une qui s’est écrié « je le veux! ») c’est un titre de la nouvelle collection manga de nobi nobi : Classiques en manga. Le 22 janvier sort Les enquêtes de Sherlock Holmes. On est fan de Sherlock sous toutes ses forme ! Et en manga on n’a pas encore essayé ^^

Du Sherlock ! Du Sherlock ! Enfin… je suis tout de même un peu septique, je sais pas ce que ça peu donner. à voir 🙂

-_-_-

Mes séries en cours :

Comme avec tout ça, j’ai pas encore assez de manga à acheter, en janvier j’ai aussi quelques séries à continuer !!

Gokusen : le tome 6 est sorti il y a quelques jours mais… je suis encore un peu en retard. Je n’ai lu que le tome 1 et 2   -_-‘

J’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes, mais je trouve le rythme des sorties un peu trop intense, avec toutes les lectures en cours, les nouvelles lectures et tout et tout… Bref, je n’y suis pas encore à ce sixième tome !!

-_-_-

10 count : kyaaa !! (cris de la fan girl, ben quoi ? Faut bien se lâcher de temps en temps ^^). Celui-là c’est sûr je vais me l’acheter :)♥ J’ai beaucoup aimé le premier tome dans lequel il ne se passe pas grand chose. Mais j’aime cette mangaka et la façon qu’elle a de mettre en scène ses personnages.

J’ai hâte de découvrir ce que réserve ce deuxième tome.

Sur ces images de beau gosse dévêtu je vous quitte. Je me dit que je n’arriverais jamais à lire tout ça avant la fin du mois et en février on recommence !!

N’hésitez pas à me laisser vos avis et impression. Pour quels titres allez-vous craquer ?

Share

Une histoire d’homme

Si j’ai eu envie de lire cette BD c’est par pure et simple curiosité. Je n’ai même pas lu le pitch. Je connaissais le nom de Zep (qui ne connais pas Zep ?) à travers Titeuf. Et, autant vous le dire de suite, je ne suis pas particulièrement fan de Titeuf. J’en ai d’ailleurs jamais lu. Je me suis contentée d’y jeter un œil discret à l’époque où ma fille aimait bien. Rien de plus. Ma curiosité était attisée par le fait que l’auteur, spécialisé dans la BD jeune publique, sorte avec ce titre un album qui s’adresse aux adultes et qui soit sérieux (il suffit de regarder les tronches que tirent les mecs sur la couverture pour s’en rendre compte). On est là dans un univers très différents de celui de Titeuf et j’étais intéressée par cette démarche. Allait-il réussir avec autant de talent qu’il a eu pour séduire les têtes blondes ? C’est ce que nous allons voir.

L’histoire :

Trois vieux amis se vont ensemble en Angleterre pour rendre visite au quatrième membre de leur ancien groupe de rock. Des 4, celui-ci est le seul à avoir continué dans la musique. Il est même devenu une rock-star. Si deux membres du groupe ont refait leur vie loin de la musique et qu’il n’en sont pas malheureux, Yvan a passé les 20 dernières années à vivre dans la rancœur et le regret, n’étant plus que l’ombre de ce qu’il avait été.

Mais pourquoi l’ancien leader du groupe à décidé de les réunir tous les trois en cette date si particulière : l’anniversaire de la mort de son fils ?

Mon avis :

Franchement, j’ai trouvé la lecture agréable mais je n’ai pas été emballé. Au niveau du dessin, j’ai pas trouvé ça super, il y a même quelques raté, notamment le visage de Béa dans les premières planches. Je me demandais si elle était entrain de faire la grimasse ou si il y avait un problème dans la symétrie du dessin, j’y suis revenue plusieurs fois pour essayer de trancher, et j’ai pas la réponse…

La coloration n’est pas très gaie non plus, mais bon, l’histoire non plus, alors on peut dire que cela s’accorde plutôt bien avec le reste.

Le scénario est plutôt bien construit, mais sans surprises. Et… sans grand intérêt. Je n’ai éprouvé aucune empathie pour les personnages et leur histoire est passé sur moi comme une brise légère par un jour chaud d’été : agréable mais vite oublié.

site officiel (vous pouvez y lire un extrait)

Share