Archives du mot-clé série tv

Ripper Street

J’avais commencé une série policière italienne pour le mois italien, mais je n’ai pas eu le temps de la finir avant la fin de mai. J’étais partie pour continuer en juin, mais, Mois Anglais oblige, j’ai eu envie de me faire une petite série britannique, et en VO of course.

Pour l’occasion, j’ai donc ressorti une série que j’avais déjà vu (en français la première fois ^^’) : Ripper Street, créée par Richard Warlow (2012).

Synopsis : Londres, fin XIX. Jack l’Éventreur a disparu depuis quelque temps quand de nouveaux cadavres apparaissent. L’oeuvre d’un copieur ? Fausses pistes ? L’inspecteur Edmund Reid va devoir trouver des réponses, avec l’aide de son fidèle bras droit et d’un ancien chirurgien américain dépravé.

Je vous en reparlerais bientôt. Pour l’heure, je m’en vais profiter des premiers épisodes.


 British mysteries 2016_2.jpg

Share

Kurenai

Il était temps que je vous reparle d’anime. Pendant les vacances de fin d’année j’ai pu profiter pour en regarder  😀

Je suis tombé par hasard sur un DVD dont le charadesign m’a tout de suite séduit : kurenai, une série de 12 épisodes des studios Brain’s Base réalisé par Kou Matsuo. La série est édité en France par Kaze.

Dès le premier épisode on est plongé dans l’action. 2 femmes kidnappent une petite fille d’une riche famille. Pendant ce temps la un jeune garçon poursuit un homme dans la rue… Que se passe-t-il  ? Qui sont ces femmes? Qu’est-ce que cela a à voir avec le jeune homme ? Le début  est chaotique et on ne comprends pas grand choses. Mais petit à petit les choses se lient entre elles. On comprends qui est qui et quels sont les liens entre les différents personnages.

Shinkurô Kurenai est un lycée pas comme les autres. La nuit il travaille comme médiateur. Enfin, ses médiations se font surtout à coup de poings, malgré son air gringalet Kurenai est redoutable. La femme pour qui il travaille lui confie une étrange mission, assurer la protection d’une petite fille de 7 ans.

Si l’intrigue est un peu confuse (il faut plusieurs épisodes pour comprendre pourquoi Kurenai travaille comme médiateur et pourquoi il doit protéger cette petite fille) cet anime offre une belle brochette de personnages pittoresques et sympas. Ce sont surtout les voisines de Kurenai qui apportent une touche d’humour avec leur dégaine et les dialogues drôles et décalés. Le duo formé par Kurenai et et la petite Murasaki fonctionne très bien.

Malgré le côté confus des premiers épisodes, on a quand même envie de savoir de quoi il en retourne et on enchaîne les épisodes sans se lasser. Sur les 12 épisodes, il n’y en a qu’un seul que j’ai trouvé un peu… hors d’à propos. Un épisode comédie musicale. Oui, oui, comédie musicale ! Mais bon, il est tout de même assez drôle comme épisode.

Dans l’ensemble j’ai trouvé le fond de l’anime un peu trop sombre. Disons que j’ai eu le sentiments que le réalisateur en fait un peu trop. Mais ce font est contrebalancé par des moments d’humour et un charadesign très agréable à regarder.

En tout cas j’ai passé un très agréable moment 🙂

kure-nai_268322

Cette série est l’adaptation de 4 romans de Kentarô Katayam publié sous le titre de Kure-nai illustré par  Yamato Yamamoto. Les romans ont été également  adapté en manga. Ce dernier est également disponible chez Kaze.

Kure-nai, le roman
Kure-nai, le manga
Share