L’ombre de Shanghai a besoin de vous !

J’aurais voulu vous en parler plus tôt mais ces derniers temps je ne suis presque jamais sur mon ordi et s’occuper d’un blog sur tablette… c’est pas vraiment ça ! Bref, comme on dit, mieux vaut tard que jamais ! Je viens relayer ici l’appel à contribution des éditions Fei sur ulule.

Envie de devenir mécène ? C’est l’occasion de participer à la publication de la suite et fin du « global manhua » franco-chinois L’ombre de Shanghai et soutenir une maison d’édition indépendante (même si vous avez un tout petit budget ! on peut investir à partir de 5€)

Le petit mot de l’éditrice :

Une petite maison d’édition indépendante comme les éditions Fei n’a pas toujours les moyens de porter les projets et de leur donner la visibilité qu’ils méritent.

Reste pour cette série un peu hors norme de trouver sa place en librairie ! ULULE est pour nous le moyen idéal de parvenir à cela en convoquant nos lecteurs, les fans qui suivent les éditions Fei depuis sa création, et les nouveaux venus, les curieux, les découvreurs, en leur donnant la possibilité de nous accompagner dans cette aventure éditoriale commencée il y a plus de cinq ans… déjà !

La série :

Shanghai des années 30. Une jeune chinoise ayant grandi dans une riche famille bourgeoise de colon, éprise de leur fils, doit faire face à la discrimination et à un étrange pouvoir qui s’empare d’elle.

Mon avis :

Vous pouvez le lire en détail dans mon article L’ombre de Shanghai. En quelques mots : une jolie bd jeunesse avec un beau dessin, de l’action et des sentiments et surtout le Shanghai des années 30 !

La maison d’édition :

Créées en 2009 par XU Ge Fei, une jeune Chinoise passionnée par la culture de son pays d’origine et celle de la France, les Éditions Fei ont pour but de faire découvrir aux lecteurs occidentaux les créateurs de bandes dessinées chinoises trop longtemps méconnus par le public.

Conscientes que la principale gageure du passage d’une culture à l’autre réside dans la qualité de la traduction et de l’adaptation, les Éditions Fei privilégient une étroite collaboration entre scénaristes et graphistes chinois et occidentaux en amont de la création.

Les Éditions Fei proposent des œuvres originales et inédites dans le respect et le soutien aux artistes chinois qui peuvent exprimer leur talent, tout en franchissant plus aisément la barrière culturelle. Juge Bao est la première série publiée par les Éditions Fei.

(source : Editions Fei)

Envie de participer ?

C’est très simple : rendez-vous sur ulule et choisissez la contribution qui correspond à vos envies (des petites contributions sont prévue à hauteur du don) et voilà !

Il ne reste plus que 16 jours !!

Share

A casa

Coucou tout le monde. Aujourd’hui c’est un petit billet musical que je vous propose avec une chanson qui a bercé mon enfance (dans sa version italienne) et que j’ai redécouvert à la fac en étudiant le portugais du Brésil. Cette petite chanson très rigolote est en effet originaire du Brésil. Elle a été écrite par Vinícius en 1970.

paroles :

Era uma casa
Muito engraçada
Não tinha teto
Não tinha nada
Ninguém podia
Entrar nela não
Porque na casa
Não tinha chão
Ninguém podia
Dormir na rede
Porque a casa
Não tinha parede
Ninguém podia
Fazer pipi
Porque penico
Não tinha ali
Mas era feita
Com muito esmero
Na Rua dos Bobos
Número Zero.

Voici la version la version italienne, interprété par les enfants du Zecchino d’oro (festival de chant pour enfant diffusé sur la télé italienne). J’étais fan du Zecchino d’oro. Nous chantions beaucoup de leurs chansons 🙂


 

rp_challenge-italie.jpg challenge lecture aux couleurs du brésil

Share