à dada en bibliothèque

Pour les vacances d’été notre bibliothèque municipale a eu une super idée : un paquet surprise sur un thème, on ne sais pas ce qu’on va découvrir dedans. Mimiko a choisi un paquet destiné au 5-8 ans sur le thème « dada ». Voici ce qu’elle y a découvert :

20160726_214419

Je ne commenterai pas le dvd au quel je n’ai jeté qu’un œil distrait. Les vieilles séries de ce genre c’est pas mon truc. Mimiko en revanche a bien accroché.

Nous avons lu les 3 albums ensemble

Le cheval blanc de Suho

Le cheval blanc de Suho

un conte populaire mongol raconté par Yûzo Ôtsuka, illustré par Suekichi Akaba, paru dans la collection Aux couleurs du temps (BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse)

Les dessins sont très stylisés et pas trop a mon goût mais nous avons pris beaucoup de plaisir à le lire ensemble. Mimiko a beaucoup aimé cette histoire même si elle est assez triste.

Suho, un jeune mongol qui aimait chanter, rencontre un jour un poulain blanc. Ils grandissent ensemble dans la steppe jusqu’au jour où Soho participe avec son cheval blanc à une course. Le seigneur, jaloux de la beauté de son cheval, s’en empare par la force. Mais le beau cheval veut retrouver Suho, il arrive a s’enfuir mais une fois arrivé il meurt épuisé. Sohu récupère alors sa peau,  ses os et son crin pour créer un morin-tehour, une viole à tête de cheval. Grâce à cet instrument le cheval sera pour toujours auprès de son maître.

Un joli conte. Qui donne envie d’écouter un morceau de musique autour d’un feu de camps.

Dada

Dada

De Germano Zullo et Albertine, éditions La Joie de lire

Un album très drôle qui nous aura bien fait rire :)

Roger Canasson et Dada sont des champions de saut d’obstacles. Ils sont presque invincibles, car ils forment une paire parfaite. On pourrait croire qu’ils ne constituent qu’une seule et même personne.

Mais un jour plus rien ne va. Roger cherche a savoir pourquoi Dada n’arrive plus à sauter. Et c’est bien drôle. Un album léger qui fait rire ou sourire, parfait pour s’endormir de bonne humeur (et en plus ça ce lit très vite, parfait pour les soir pressé).

Pégase et Bellérophon

Afficher l'image d'origine

de Christine Palluy et Elodie Nouhen, aux édition Milan jeunesse.

Personnellement je ne suis pas séduite par les illustrations d’Elodie Nouhen, mais j’ai bien aimé cet album et je ne connaissez pas cette légende grecque. Mimiko était déçue parce que l’histoire se termine mal. Mais ce n’est pas comme si le héros ne l’avait pas cherché !


Une très jolie initiative de la bibliothèque qui nous a fait découvrir de joli livres, très différents les uns des autres.


11 et 12 et 13/20
11 et 12 et 13/20
FacebookTwitterGoogle+Partager

D’un t-shirt je fais un tapis

Une fois n’est pas coutume aujourd’hui je ne parle pas de bouquins mais de bricolage, de recyclage, de diy. Il y a quelques jours j’ai fait un tapis avec les vieux t-shirt de Chéri et posté quelques photos sur instagram, comme on m’a demandé la méthode je vais essayer de faire une petit tuto. Je suis pas très douée pour cet exercice, je vous demanderais d’être indulgent, c’est une première pour moi. Et si vous comprenez rien à mes explications, ne vous inquiétez pas, à la fin je mettrais des lien vers des explications plus claire faites par d’autres ^^

Tapis fini ! Ou comment recycler de vieux t-shirts :) #diy #zerowaste #zerodechet #famillezerodechet

Une photo publiée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

première étape : se fabriquer une pelote de coton

Pour se faire il vous faut de vieux t-shirts. De préférence des t-shirts qui n’ont pas de coutures sur les côté mais si vous n’en avez pas c’est pas grave ça marche aussi avec les autres, on aura juste quelques coutures disgracieuses de ci de là comme sur mon tapis à moi ^^

le matériel de départ : vieux t-shirt, une règle et des ciseaux qui coupent bien
on coupe la couture du bas
on coupe la couture du bas
on coupe la partie supérieur du t-shirt juste sous les manches
on coupe la partie supérieur du t-shirt juste sous les manches

On obtient ainsi un rectangle qui va nous servir pour fabriquer notre pelote. Plier le rectangle en deux en laissant un deux centimètre d’écart entre le bord en dessous et celui au dessus (les parties coupées sur les côtés comme sur l’image ci-dessous).

couper des lanières de 1-2 cm jusqu'au premier bord inclu
couper des lanières de 1-2 cm jusqu’au premier bord inclus

Il y en a qui coupent ça bien avec une règle et un cuter. Perso j’ai galéré avec le cuter alors que le ciseau glisse tout seul. Mes lanières ne sont pas homogènes mais c’est pas grave ça donne un côté confus supplémentaire. Si vous aimé l’ordre mesurez les lanières à découper et faite un trait avec de la craie.

Une fois les lanières bien découpées on déplie tout, on enfile la partie non coupée sur son bras et on va découper de biais du bord intérieur de la la première coupe vers le bord extérieur d’en face, et on coupe en biais ainsi d’une coupe à la coupe suivante (si vous allé tout droit vous aurez des anneaux de tissu et non une longue lanière 😉 )

20160723_091253

Une fois le petit tas de lanière obtenu on tire légèrement sur le tissu, il se recroqueville, et on enroule pour former la pelote.

étape deux : faire du crochet sans crochet

Et voilà maintenant que vous avez votre pelote on peut commencer à faire du « crochet ». Bon pour un tapis il faudra plusieurs t-shirts. Pour le mien qui fait environ 40 cm de diamètre j’ai utilisé 5/6 t-shirts. J’ai attaché les différentes fils les uns aux autres par un simple nœud.

Savez-vous faire du crochet ? Si oui alors c’est très simple, vous faite la même chose on utilisant vous doigts à la place du crochet. Les mailles seront beaucoup plus lâches et moelleuses. On peut aussi utiliser un très gros crochet. Le plus gros que j’avais était trop petit (et il a cassé T_T) du coup j’ai continué à la main et j’ai trouvé le résultat bien mieux que le petit bout fait au croché qui était trop serré et rigide.

On fait une chaînette, de 3/4 mailles, on ferme le cercle et on tourne au tour par des mailles serrées (single crochet en anglais, je précise car les tutos à la fin sont en anglais), si le bords commencent à plier on fait un cercle en faisant 2 mailles serrées par maille et on recommence avec une seule maille jusqu’à ce qu’il rebique à nouveau parce que ça devient trop serré.

O_O z’avez rien compris ?

Bon ok je vais essayer d’être plus claire. Voici ce que j’entends par maille serrée (franchement j’ai du chercher le nom, je me souvenais plus des termes techniques français ^^) :

On passe le doigt dans la maille suivante (bord extérieur), on récupère le fils, on obtient ainsi deux anneaux sur son doigt. On passe le fils à l’intérieur de ces deux anneaux et on obtient un nouvel anneaux autour de son doigt. Et ainsi de suite.

Pour faire une chaînette on se contente de faire un premier nœud autour de son doigt puis on passe le fils à l’intérieur du premier anneau et ainsi de suite en fonction du nombre de mailles nécessaires. Ici 3/4 sont suffisante. Puis avec le doigt dans lequel vous avez la chaînette vous piquez dans la première maille et faite une maille serrées comme dans la vidéo. On tourne en rond en prenant toujours le bord extérieur de la maille suivant. Il arrive que les bords du tapis se replient. Ce là veut dire que les mailles sont trop serrées. Dès qu’on constate ça on fait un tour en piquant 2 fois dans chaque maille. Le cercle s’agrandit et c’est reparti pour un tours. Je n’ai fait que quelques cercles doubles pour tout le tapis, au ressenti.

J’espère que là c’est assez claire parce que je sais pas expliquer mieux que ça ^^


Si mes explications sont trop confuses vous pouvez vous servir de ces quelques tutoriels glanés de ci de la sur le web :

De vrais tutos !

comment faire les pelotes :

comment faire du crochet avec les doigts

cette viédo n’a rien à voir avec le recyclage mais c’est super bien expliqué et ça vous aidera à comprendre comment faire du crochet avec les doigts

faire du crochet avec du tissus de récup

cette vidéo n’a rien à voir avec les doigts mais on revanche on est toujours dans le recyclage (ici de vieux draps) et le crochet. Et comment faire un tapis rond.

Le b.a-ba du crochet

⇒ Faire une chaînette

⇒ maille serrée

Voilà maintenant que vous savez où j’ai puisé mon inspiration j’espère que les choses seront assez claires pour passer à l’action 😉


Envie d’essayer ? Envoyez moi des photos de vos créations je les ajouterais ici :)

Top Ten Tuesday #3

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


 

Les 10 univers de livre dans lesquels vous aimeriez aller

Voilà un thème inspirant !

  1. je voudrais visiter le Nouveau Royaume de Yogo au côté de Balsa, l’héroïne du Gardien de l’esprit sacré de Nahoko Uehashi
  2. je voudrais rencontrer le petit prince pour qu’il me raconte ses pérégrinations à travers les étoiles (Le petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry)
  3. j’irais bien dans le Londres infesté de vampires et loup-garou en compagnie de Mlle Tarabotti (Le protectorat de l’ombrelle de Gail Carringer)
  4. j’aimerais visiter les vastes pleines de glace du Groenland en compagnie de Leiv, Apuluk et Narua (Le garçon qui voulait devenir un être humain de Jørn Riel)
  5. j’aimerais dîner dans le restaurant la Casetta dell’orso (Ristorante paradiso d’Ono Natsume)
  6. je retournerais bien sur les bancs de l’école avec Yankumi comme prof (Gokusen de Moritomo Kozueko)
  7. j’aimerais arpenter la compagne coréenne sur une bicyclette rouge (de Kim Dong Hwa)
  8. je volerais bien quelques œuvres d’arts avec le voleur d’estampes de Camille Moulin-Dupré
  9. Je passerais bien quelques jour au Coq Vert, le château-auberge du Conte Fausto (Le Viandier de Polpette de Neel Julien et Olivier Milhaud)
  10. et pour finir j’irais prendre un peu de bon temps sur une île paumé japonaise, chez maître Handa (Barakamon de Yoshino Satsuki)

C’est lundi que lisez-vous ? #46

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Que allez-vous  lire ensuite ?

J’ai lu

une semaine très bd, toutes sur le même thème. Est-ce que je prépare quelque chose ? Chut ! C’est une surprise :p

Couverture Ys, la légende, tome 1 : Trahison Couverture La ville d'Ys, tome 1 : La folie Gradlon

Couverture Merlin, tome 01 : La colère d'Ahès

Je lis

Couverture Aléas

Il ne me reste plus que quelques pages à lire. Il sera fini ce soir

Je lirais

Couverture Dan Machi - La légende des Familias, tome 1

dernier light-novel des éditions Ofelbe


C’est lundi on fait le point

la semaine dernière sur le blog

le top ten

voici les 10 articles les plus consulté de la semaine

  1. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  2. C’est lundi que lisez-vous ? #45
  3. Sous la grande vague d’Hokusai avec un regard d’enfant
  4. La Violence dans le Manga / Dissertation ~by Yomu-chan
  5. Des yôkai et des manga
  6. Sword Art Online ~ by Yomu-chan
  7. Top Ten Tuesday #2
  8. Sword Art Online vs Log Horizon
  9. projet 52-2016 #semaine 28 ~ Repos
  10. Arte, un manga à la Renaissance

les années passées nous parlions de

2015

 

2014

 

2013

Feline.jpg chant-de-mon-pere-sarbacane.jpg

2012

nodame-cantabile.png

 

projet 52-2016 #semaine 29 – Eté

C’est l’été ! Et oui, après un début très pluvieux l’été est bel et bien là. Et ça tombe bien, c’est le thème de la semaine pour le projet 52-2016.

Je vous propose une photo prise début juillet sur les rives du lac de Cébron en Deux-Sèvres

20160709_190801

Ayant grandi à la campagne, pour moi l’été c’est avant tout la saison du foin et des bottes de paille :)

L’été chez Ma

Les 100 ~ by Yomu-chan

Bonjour bonjour,

le BAC est passé et les vacances ont commencées, je trouve donc un peu de temps pour lire et ainsi partager un peu avec vous !

Je vais vous parler aujourd’hui d’un roman jeunesse américain. Il s’agit de Les 100 de Kass Morgan.  Ce livre, sans être de la grande littérature, offre un moment de lecture zéro-prise de tête et c’est parfait pour commencer les vacances.

Les 100 s’inscrit dans ce genre de bouquin pour ados en quête d’aventure et d’histoire d’amouuuuur tragico dramatico romantico patatito. L’auteur utilise une recette qui fonctionne, bien qu’elle est déjà était testée et retestée par d’autres. Mais avant d’aller plus loin laissez moi vous faire un petit résumé de l’intrigue.

Il y a plus de 300 ans une monstrueuse guerre nucléaire à ravagée la Terre, les Hommes ont alors du quitter leur planète d’origine en se réfugiant dans un immense vaisseau spatial, la Colonie.  Celui-ci est divisé en trois districts, Phoenix, Walden, et Arcadia. Chacun correspondant à une classe sociale, Phoenix accueillant l’élite du vaisseau.  D’étranges choses commencent à se produire au sein de la colonie et un climat de tension se fait ressentir. C’est dans ce contexte que plusieurs mineurs condamnés à mort se voient sélectionnés pour participer à une mission de reconnaissance sur Terre. Ils seront 100 à être envoyé sur la planète afin de déterminer si celle-ci est de nouveau habitable. Tout en leur offrant une seconde chance, ce projet a tout de la mission suicide.

Une fois le décors planté on commence à s’intéresser à plusieurs personnages dont les histoires se croisent et de recroisent sans cesse. D’abord Clarke, une jeune fille apprentie médecin qui vient de voir ses parents condamnés à mort et qui se retrouve en prison. Puis Wells, fils du chancelier, fou amoureux de Clarke, qui se fait condamné volontairement pour être envoyé sur terre avec elle. Bellamy jeune homme explosif qui tente le tout pour le tout afin d’aller sur terre avec sa petite sœur qu’il a juré de protéger. Et Glass qui s’évade juste avant le décollage pour aller retrouver son amour.

Enfin bref, toute une tripoté de personnages avec des histoires toutes plus tragiques les unes que les autres. Un peu trop peut-être. C’est en effet ce surplus de « oooh que c’est triste ! Oooh comme je souffre ! Oooh comme je suis héroïque de supporter tout cela avec mon regard de braise ! » que je reprocherai au bouquin. Je n’ai rien contre un bon mélodrame du futur, au contraire j’adore ça, mais quand les quatre personnages principaux ne font qu’empiler drames sur drames, ça coupe un peu l’aspect vraisemblable qu’on recherche dans une histoire comme celle-ci.  En effet trop de drame tue le drame.  En revanche chaque histoire est intéressante et les personnages attachant; mais le fait de sans cesse jongler, d’un chapitre à l’autre, entre chacun des héros, empêche l’auteure de développer suffisamment  l’intrigue pour que celle-ci devienne de qualité.

En effet, en se préoccupant presque uniquement des sentiments et des relations des personnages Kass Morgan délaisse un peu son univers et le contexte intéressant qu’elle avait initié. C’est quelque peu dommage, car effectivement l’idée de base avait de quoi faire un super bouquin. On regrette de ne pas s’attarder plus sur la structure politique et les mystères que renferme la Colonie (bien que cela commence à s’intensifier dans les derniers chapitres), on déplore aussi de ne pas approfondir l’aspect « survie sur une planète abandonnée », c’est à dire que même avec quelques provisions et trois tentes, l’adaptation à cet environnement totalement inconnu et inédit pour les personnages  ne peut se faire en quelques claquements de doigts. Ils ne devraient pas savoir allumer un feu, encore moins chasser à l’arc. C’est le reproche principal que je fais à ce livre. Avec une idée hyper intéressante et un univers qui offrait plein de possibilités l’auteure n’a pas su aller jusqu’au bout et l’exploite d’une manière un peu décevante. C’est à dire que le contexte (colonie spatiale et campement de criminels sur une planète en friche) ne devient qu’un prétexte pour les ébats amoureux des personnages; et c’est bien dommage.

Kass Morgan

Il y a néanmoins quelques bons points dans cette lecture. Notamment un détail d’écriture qui m’a beaucoup plu. Je l’ai évoqué tout à l’heure, chaque chapitre change de héro. Le narrateur est toujours externe et omniscient mais il change de centre à chaque chapitre.  Cela a des côtés un peu négatifs, comme le manque de développement que j’évoquais plus haut; mais ça apporte aussi beaucoup de rythme au récit, et ça nous permet de voir l’histoire sous différents points de vues, chose qui devient très intéressante sur la fin de ce premier tome, quand toutes les pièces du puzzle commencent à s’imbriquer et que l’on aperçoit alors des enjeux un peu plus profond que ce qui avait été développé jusque là.  Autre procédé d’écriture qui ajoute au charme de ce livre, c’est l’utilisation incessante de flash back. C’est à dire que les échanges et les pensées des personnages sont quasi immédiatement reliés à des éléments de leur passé. Ce qui nous permet, à la fois de comprendre comment et pourquoi on en est arrivé là, et de cerner les personnages et leur psychologie. Plusieurs techniques de narration qui rattrapent un peu une langue presque simpliste.

Pour conclure je dirais que ce roman m’a plu, d’abord parce que je suis friande de ce type de littérature et parce qu’il propose un cadre intéressant et quelques procédés agréables; mais que l’auteur ne va pas assez loin et se laisse submerger par un trop-plein de sentimentalisme qui n’est pas nécessaire. Ce n’est pas un livre qui marquera mon été, mais je serai curieuse de lire la suite (si c’est une suite courte) afin de voir si Kass Morgan développe enfin son propos. En réalité je reste sur ma faim.

Top Ten Tuesday #2

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Cette semaine le thème est :  Les 10 romans meilleurs coup de coeur des 2 dernières années

Je ne suis pas sûre d’arriver jusqu’à 10, surtout si on ne parle que de roman.

  1. Banzo, mémoire de la favela de Conceição Evaristo
  2. Hors-service de Solja Crapu
  3. La mécanique du cœur de Mathias Malzieu
  4. Trois langues dans ma bouche de Frédéric Aribit
  5.  14-14 de  Silène Edgar et Paul Beorn
  6. Colorful de Eto Mori
  7. Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli
  8. Oh boy ! de Marie-Aude Murail
  9. Le jour de toutes les dernières fois de Martha Heesen
  10. Soulless de Gail Carriger

Ah ! ben si. C’étais pas si dur finalement ^^

Quel sont vos dernier coup de cœur roman ?

 

 

C’est lundi que lisez-vous ? #45

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Que allez-vous  lire ensuite ?

J’ai lu

C’est les vacances ! J’ai rien lu. Bon ok, c’est pas vraiment les vacances, juste un long week-end et j’ai lu un peu quand-même.

Partie sans livres dans mon sac (covoiturage oblige j’ai du réduire le bagage au stricte minimum et déjà j’étais surchargée) j’ai pioché parmi le livres présent sur place cette petite perle : Eloge de rien dédié à personne. J’ai adoré !

Je lis

Je continue Aléas de Franck Mercier, je suis moins enthousiaste avec la deuxième nouvelle mais c’est toujours agréable à lire.

Je lirais

Juste avant de partir en week-end j’ai reçu une grosse commande de bd, et à mon retour un cadeau m’attendais dans la boite aux lettre alors j’ai l’embarras du choix :)


C’est lundi on fait le point

la semaine passée sur le blog

le top ten

  1. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  2. C’est lundi que lisez-vous ? #44
  3. Love my life ~ Ebine Yamaji
  4. Sword Art Online vs Log Horizon
  5. Des yôkai et des manga
  6. Top Ten Tuesday #1
  7. projet 52-2016 #semaine 27 ~ léger
  8. Des yôkai et des anime
  9. Light-novel ~ les éditions françaises
  10. Spice & Wolf ~ le light novel

Les années passées nous parlions de

(cliquer sur les images)

2015

  

2014

  

2013

fragments-d-amour-sakka.jpg images.jpg

2012

otogizoushi.jpg

images pour le plaisir des yeux #18 ~ Crystal Kung

Aujourd’hui je partage un dessin de Crystal Kung, une illustratrice taïwanaise que j’ai découvert au Festival d’Angoulême de cette année. Je suis complètement tombé sous son charme (celui de ses illustrations surtout mais aussi sous le sien après l’avoir vu pour une performance graphique).

Retrouvez ses illustrations sur tumblr et facebook