Projet 52-2016 #semaine 49 ~ Nuit

Cette semaine le thème du projet 52-2016 est la nuit, et moi, j’étais pressé de prendre en photo les éclairages de Noël, j’ai confondu avec le thème de la semaine prochaine : Lumière. Ditons plutôt que j’ai mélangé dans mon esprit nuit+lumière = éclairages de Noël ^^

Qu’à cela ne tienne, mes photos entreront dans une thème comme dans l’autre puisque c’est bien la nuit qu’on peut admirer les illuminations. Mais ne vous inquiétez pas ce ne sera pas les mêmes photos.

Le donjon en fête – épisode 1

A l’occasion des fêtes de fin d’année le donjon de Niort se pare de mille lumières et chaque semaine de 17h à 23h on peut découvrir un épisode d’un petit conte mettant en scène un petit sapin. Hier soir nous somme allé voir le premier épisode dont voici les images :

20161210_185447 20161210_185536 20161210_185645 20161210_185740 20161210_185842 20161210_190155 20161210_190219 20161210_190254 20161210_190327 20161210_190546

Rendez-vous dimanche prochain pour le deuxième épisode 😉

D’autres photo de nuit chez Ma

FacebookTwitterGoogle+Partager

les films que j’aimerais trouver sous le sapin

Aujourd’hui Mya et son challenge Christmas Time nous invite au cinéma, pour l’occasion j’ai eu envie de faire une brève présentation des dvd que nous aimerions trouver sous le sapin.

Nous trois ou rien

Nous somme allé voir ce film au cinéma à sa sortie (c’était il y a un an) et dès la semaine suivante Mimiko me demandais de lui acheter le dvd.

J’ai promis et … oublié -_-‘

Du coup Noël peut être l’occasion de réparer cet impair !

J’avais déjà longuement parlé de ce film dans cet article, alors je ne m’attarderais pas trop aujourd’hui. Si vous ne l’avais pas encore vu, allez-y ça vaut le coup.


Le conte de la princesse Kaguya

Le dernier film de Isao Takahata, le deuxième grand nom des studio Ghibli.

Un très beau film pour un joli conte traditionnel japonais.

résumé : un vieil homme sans enfant découvre une petite fille dans un bambou et décide de l’adopter. L’enfant grandi à une vitesse extraordinaire et devient bientôt une très belle jeune femme. Le vielle homme qui ne souhaite que ce qu’il y a de mieux pour elle décide de l’amener à la capitale. Mais êtes-elle heureuse entourée de toutes ses richesse ?

J’ai adoré l’esthétique du film. Une très jolie histoire à voir et revoire en famille.


Porco RossoPorco Rosso

Miyazaki n’aime pas ce film, du moins c’est ce que j’ai lu. Je ne comprends pas du tout son insatisfaction. Moi je l’adore ! C’est même mon Ghibli préféré. Et les doublages français… pour une fois sont vraiment excellent.

Je l’ai vu et revu mais je l’aime tellement que j’aimerais m’offir le dvd

Pour en savoir plus sur ce film je vous invite à lire mon article écrit il y a une éternité.


Kerity, la maison des contesKerity la maison des contes

Encore des contes. Toujours des contes ! C’est que j’adore ça.

Kerity la maison des contes est une très jolie histoire où un enfant qui a de grandes difficultés à lire se retrouve gadien des contes. Mais avant qu’il n’est pu prendre son poste un personnage de conte lui joue un mauvais tour. Puis c’est aux adultes de s’en méler. Et voici le petit garçon lancé dans une étonnate aventure en compagnie des personnages des contes de notre enfance.

Comme quoi les français font aussi de très beaux film d’animation


Le petit prince

Le petit Prince est LE livre qui a marqué ma jeunesse. J’avais un peu peur de ce que donnerais une adaptation en dessin animé. Finalement ce fut une excellente découverte. Avec ce film, les auteurs ne se sont pas contenté d’adapter le roman il on essayé d’en extraire l’essence, le message et de raconter une nouvelle histoire.

Que nous dit Le petite Prince ? Qu’il faut garder une âme d’enfant. Or la petite fille au centre de cette histoire est obligé de vivre comme une adulte, étudier, étudier et rien d’autre. Pas de temps pour l’imagination ! Sa rencontre avec un vieil homme un peu fou et l’histoire du petit Prince va changer sa vie.

La fin est de trop selon moi, mais ça reste un très beau film que toute la famille a aimé.


Quel films aimeriez-vous découvrir sous le sapin ?

rp_ob_4698d3_logo1.jpg

Cher Père Noël…

Cher Père Noël,

ce sera, cette année, notre premier Noël (presque) zéro déchet. Compliqué de contenter tout le monde, enfin je veux dire Mimiko, sans faire de déchets, je sais… mais bon on va essayer de faire de notre mieux et si tu veux bien nous aider à éviter un maximum les déchets plastique on sera (je serais) très contente. Pour les jouets tu peux toujours guetter le marche d’occasion. Réussiras-tu à trouver un Lego Elves avec dragon ? Je te souhaite bonne chance 😉

Pour me faire plaisir sans déchets c’est très facile, je veux toujours des livres ^^ En voici quelques un pour te donner des idées :

Couverture 1945 Couverture À l'origine des Contes : La Barbe Bleue

 

Comme tu vois j’ai des intérêts très varié, c’est pas difficile de ma faire plaisir. Tâche néanmoins de ne pas m’offrir un livre que j’ai déjà comme l’année dernière, ou celle d’avant… Si tu as un doute tu peux vérifier sur mes collections en ligne où demander de l’aide à l’un de tes espions, je sais qu’il y en a plein la maison 😉

Mais Noël ne rime pas obligatoirement avec livre, j’adore aussi les choses qui se mangent 🙂 surtout les marrons glacé, mais là, si t’arrive à me trouver ça sans remplir ma maison de déchets, je te dit bravo.

Quoi que tu décide de mettre dans le paquet, ne dépense pas tes économies en papier cadeau et ruban, un tissus, du papier journal ou autres recyclages seront les bienvenus.

Quant à moi, je te promet de préparer de très bon biscuits maison pour ton petit encas. Je n’ai pas encore choisi la recette mais il y a des chance que ce soit des spéculoos 😉

rp_ob_4698d3_logo1.jpg

Un fil rouge pour le Père Noël

L’album de Noël que je vais vous présenter pour le challenge Christmas Time nous vient de la Réunion.

Un fil rouge pour le Père Noël, paru aux éditions océan jeunesse, écrit par Joëlle Ecormier et illustré par Floàfleurs, nous raconte un Noël sous les tropiques.

Les parents d’Edouard ont décidé d’aller vivre dans une île, loin, à l’envers du monde, dans l’autre hémisphère, de l’autre côté de la Terre, là où il n’y a pas d’hiver.

C’est ainsi que commence cette aventure qui amènera Edouard à découvrir et apprivoiser un Noël loin des cliché qu’on s’en fait. Pour le petit Edouard Noël c’est la neige, le froid, les sapins… Il a peur que là-bas, de l’autre côté de la terre, il n’y ai pas de Noël et que le père Noël ne trouve pas le chemin jusqu’à sa nouvelle maison.

Ce sera un Noël rouge, tu verra, lui dit-on.

C’est ainsi que le petit Edouard par à la recherche de tout ce qui est rouge sur l’île pour créer un fil rouge qui aidera le Père Noël à retrouver sa maison. C’est parti pour la découverte : flamboyant, cardinal(un petit oiseau rouge), volcan, piment, litchi, langoustes et pétard viennent compléter cette guirlande rouge. Cela suffira-t-il a faire venir le Père Noël ?

20161207_095358

Un joli album en noir, blanc et rouge qui nous fait voyager pour un Noël sans neige. L’histoire et rigolote et les dessin sont mignon, ça marche très bien. Un joli voyage qui l’espace de quelques pages nous fait découvrir l’île de la Réunion. A la fin de l’album une petite explication replace les éléments découverts par Edouard dans la tradition de Noël de l’île.

à lire aussi l’avis de Blandine


rp_ob_4698d3_logo1.jpg

lecture 18 sur 20


Le coin de curieux :

J’avais envie de savoir à quoi rassemble un cardinal en vrai, le voici :

Afficher l'image d'origine

Pour voir plus de photo je vous invite à aller voir cet article de Yabalex

Mais revenons à notre livre, j’ai découvert cette émission sur France inter où Joëlle Ecormier y est interviewé avec un autre romancier de la Réunion.

C’est lundi que lisez-vous ? #58

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Que allez-vous  lire ensuite ?

Les lectures de Bidib

J’ai lu

Je lis

Couverture Le chef de Nobunaga, tome 04

Je lirais

Je ne sais pas pas encore.

projet 52-2016 #semaine 48 – Histoire

Pour cette 48ème semaine du projet 52-2016 Ma nous invite à nous pencher sur l’Histoire. Un sujet que je ne savais pas du tout comment traiter jusqu’à ce que je vois la grosse pile de revue qui attendant d’être rangée. J’adore lire des revue d’Histoire. Même enfant c’était ma matière préférée. Alors pour illustrer le thème j’ai pris en photo un tout petit échantillon de revue dans la pile à ranger.

Lisez-vous une ou plusieurs de ces revues ?

20161204_085956

d’autres photos sur l’Histoire chez Ma

Mon calendrier de l’avent zéro déchets

Jeudi dernier dans le cadre du challenge Christmas Time, Mya nous invitait à partager nos calendrier de l’avent. Mais moi jeudi je ne savais même pas ce que j’allais faire : acheter, fabrique ? Céder à l’envie de plastique de la marmaille, ou chocolat industriels ou faire une jolie surprise maison ?

J’ai finalement tenu bon, évité les supermarché (c’est plus facile de ne pas céder à la tentation comme ça ^^) et aujourd’hui je me suis lancé dans un calendrier de l’avent 100% zéro déchets, récup et chocolat bio (acheté en vrac avec sachets réutilisable je vous prie). Si c’est pas la classe 😀

J’ai hérité de ma mère une tonne de petites chutes de tissus qu’elle avait gardé parce que ça peut toujours servir et qu’elle a du abandonné lors de son dernier déménagement. Avec tous ces petits bouts de tissus j’ai confectionné des petits sacs dans lesquels j’ai glissé des sucreries acheté au rayon vrac d’une épicerie bio. Finalement comparé au chocolats qu’on acheté en chocolaterie ce n’est pas plus cher (bien sur je ne compare pas au chocolat de supermarché). Le tous suspendu avec une ficelle maison (faite avec de vieux t-shirt voire ici comment fabriquer ça pelote de coton).

Et voici le résultat :

#calendrierdelavent #zerodechet #famillezerodechet #zerowaste

Une photo publiée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Qu’en pensez-vous ? Je suis moi assez contente du rendu très brouillon, comme moi quoi 😀

Et votre calendrier de l’avent, il est comment ?

petit panier gourmand de manga

J’avais prévu de présenter tout un tas de manga culinaire pour le mois Des livres en cuisine mais… j’ai choisi le pire des mois ! Je n’ai vraiment pas eu le temps de m’occuper du blog du coup je vais faire une version accélérée de ce que j’avais prévu.

Couverture Mitsuko attitude, tome 1Mitsuko Attitude – tome 1 et 2

résumé :  Après la mort de son père, Mitsuko s’installe chez son oncle. Elle découvre alors une famille surprenante qui, obsédée par sa santé, adopte des pratiques qu’elle juge extrêmes. D’abord réticente, Mitsuko apprendra à leurs côtés qu’une bonne hygiène de vie est essentielle pour vivre plus heureux avec soi-même mais aussi avec les autres. Et il n’est pas trop tard pour changer ses habitudes ! (source : MangaSanctuary)

mon avis : J’ai été surprise par ce manga assez étonnant. Étonnant par l’approche santé qu’il propose car en dehors des habitudes de vie de la famille qui accueil la jeune femme, ce manga est très classique. La famille surprend par sa manie de la bonne santé qui passe avant tout par l’assiette : ils mangent très peu de viande, beaucoup de fruits et de légumes, veillent toujours à assembler les aliments de façon à faciliter leur digestion… la digestion semble être au centre de leur obsession, encore plus que la santé au sens général. Il mangent hyper équilibré mais ça ne leur suffit pas ! Faut encore qu’il fassent des lavement quotidiens ! Soyons honnêtes, ils sont fous. S’il y a de très bon conseils à tirer de se manga, la famille est dans l’extrême. Ce qui crée des situations très cocasses et embarrassantes pour notre jeune héroïne. C’est assez drôle. Dommage que le reste soit trop classique. L’héroïne pour commencer qui sort tout droit du moule à héroïne shôjo parfaite, le cousin qui joue le rôle du beau ténébreux incontournable, la petite cousine pour la touche kawaï, et avec le deuxième tome (à ma grande déception) on ajoute à l’intrigue encore plus de classicisme avec l’arrivée du beau gosse rebelle et pourtant si doué à l’école, adulé de toutes mais qui n’a d’yeux que pour notre héroïne. J’aurais aimé une héroïne un peu plus loufoque pour accompagner la trame « santé et digestion » du manga mais j’ai quand même pris du plaisir à lire ces 2 premiers tome. Je pense continuer la série

Heartbroken chocolatier – tome 1 :

résumé : Souta, qui suit des études dans une école de confiseries, sort avec Saeko, une fille qui a un an de plus que lui. Il est tombé amoureux au premier regard, il y a quatre ans et a finalement réussit à sortir avec elle, l’année dernière, juste avant Noël. Parce que sa petite amie aime vraiment le chocolat, chaque jour, Souta confectionne des confiseries en faisant du chocolat, dans le but de la garder et de lui faire plaisir. En effet, la belle est distante, et lui donne l’amère impression de ne pas s’intéresser à lui… Malgré ses efforts, Souta arrivera t il a vivre une passion dévorante avec Saeko ? (sources : MangaSanctuary)

mon avis : si je trouve que Mitsuko Attitude est un peu trop classique dans ses personnages et leurs interactions que dire de ce manga à l’eau de rose chocolaté. J’ai trouvé le personnage principal assez pathétique et vraiment pas attachant, la fille pour qui il en pince stupide et… les autres personnage assez insignifiants. Quand à l’intrigue, je vois pas trop ce que je pourrait attendre du manga. Franchement je n’ai pas été convaincue par ce premier tome, mais j’ai bien envie de lire un tome de plus pour me faire une meilleure idée de la série.

Geonbae -tome 1

résumé : Moi qui aime tant le makgeolli (alcool de riz), j’ai sauté de joie quand on m’a confié le scénario de Geonbae. Je continue à boire deux à trois fois par semaine mais plus ça va, plus je me découvre des goûts de luxe. Heureusement qu’il y a le makgeolli, doux au palais et pour le porte-monnaie. J’espère que Geonbae vous emmènera dans un voyage dans le temps pour redécouvrir nos alcools traditionnels comme le soju (spiritueux) à l’ancienne et tant d’autres boissons fermentées. (source : MangaSanctuary)

mon avis : après avoir lu et relu A vos papilles, j’ai eu envie de découvrir la série qui en est à l’origine : Geonbae. Ayant aimé le spin off, je n’ai pas été déçue par ce manhwa. J’y ai retrouvé la même ambiance emprunte à la fois de gourmandise et de réalisme gustatif, les même personnages attachant et sympa. Geonbae est peut-être moins accessible que A vos papille car le sujet n’est plus la cuisine coréenne dans son ensemble mais les alcools coréens or en France ce n’est pas une chose qu’on a l’habitude de boire, personnellement je n’en ai même jamais vu, du coup suivre toutes les discussions sur le goût et la fabrication de tel ou tel breuvage reste très théorique. Je n’arrivais pas à mettre un goût sur les mots, plus encore qu’avec A vos papille où la présentation de certains plats était très exotique. Néanmoins cela reste intéressant dans la mesure où ça nous fait découvrir un aspect de la culture coréenne, de son industrie agroalimentaire et des ses traditions. C’est avec plaisir que je lirais la suite.


Et parce qu’il y a pas que les manga dans la vie, je vous propose aussi une BD 🙂

Couverture Mamette, tome 1 : Anges et pigeonsMamette – tome 1

résumé :Toute en rondeurs et le chignon vissé sur la tête, voilà une adorable grand-mère qui a oublié de grandir Loin d’être une mamie nostalgie, Mamette est une gourmande de la vie qui tente de rester connectée au monde moderne. Pas toujours facile de comprendre le langage SMS des bambins du quartier, mais elle a plus d’un tour dans son cabas pour leur enseigner les bonnes manières. Et sur le banc du square où Mamette, la revêche Mam’zelle Pinsec et les autres refont le monde, les discussions vont bon train et sont rarement tristes. Dans leur paradis envahi de pigeons, elles posent un regard décalé et comique sur notre quotidien. À la fois, douce et sucrée, Mamette va vous faire fondre à coup sûr ! (source : BDSActuary)

mon avis :  L’année dernière j’avais profité des livres en cuisine pour vous parler de La cuisine de Mamette, un livre de recette en bd qui avait eu un grand succès à la maison. Son dessin tout en douceur et ses jolie couleur avaient ravi Mimiko qui a passé des heures à le feuilleter (et me passer commande au passage). Pour retrouver ce plaisir, cette année je lu la série qui en est à l’origina : Mamette, enfin le premier tome. Une jolie bd qui met en scène une mamie toute dodue qui adore la bonne bouffe et qui ne peut résister à une sucrerie. Mamette, veuve depuis des année, occupe ses journée en compagnie des vieux du club, tous franchement drôles, des enfants du voisinage ou encore en cuisine et à table. C’est que Mamette est drôlement gourmande ! Et les recommandations du médecin ne feront pas grand poids face à son amour des bon petits plats. Une adorable bd pour sourire et se détendre, même si on a plus l’âge du rayon jeunesse (qui a dit qu’il y avait un âge pour lire de la littérature jeunesse XD moi j’adore ça que ce soit du côté de la bd ou des romans, une âme d’enfant sans doute…) Envie d’une pause grand-mère câline ? Je vous conseille la lecture de Mamette 😉


Des livres en cuisine bis challenge coréen

Madame Pamplemousse, et ses fabuleux délices ~ by Yomu-chan

Bonjouuur !

Bien que le mois de novembre soit bien entamé je vous propose quand même mon article pour le challenge « livre en cuisine », cette années, lasse des mangas de cuisine, et pas le temps d’explorer un livre de recettes, j’ai décidé de me tourner vers un autre style : le roman jeunesse ! Je vais donc vous parler un peu de du premier tome de Madame Pamplemousse, écrit par Rupert Kingfisher (traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec) et publié en France par les éditions Albin Michel jeunesse dans la collection Witty qui s’adresse aux 8-12 ans avec des textes dans l’esprit de Roald Dahl.  C’est effectivement à ça que ma fait penser la couverture de Madame Pamplemousse, joliment illustrée dans un style proche de l’univers de Quentin Blake.

Mais avant tout, voici un petit résumé :

Madeleine, comme tout les ans, se voit forcée de passer ses vacances d’été dans l’immonde restaurant de son immonde oncle. Elle y sert de bonniche et passe ses journées à faire la vaisselle alors qu’elle rêverait de pouvoir exprimer son talent pour la cuisine ! Mais tout va bientôt changer quand Madeleine va par « hasard » se retrouver dans la boutique de Madame Pamplemousse, une étrange (et un peu effrayante) dame qui semble cuisiner des plats aussi délicieux que magique !  Le vilain oncle va alors essayer de lui voler ses secrets ! Et voilà que Madeleine de retrouve embarquée dans une drôle d’histoire.

Voilà une intrigue bien prometteuse ! Mais je dois avouer que j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à trouver un récit qui me ferez plus voyager. J’attendais plus de magie, plus de plats mirobolant ! Et finalement Rupert Kingfisher (ou peut-être est-ce dû à la traduction) se contente de rester en superficie et n’exploite pas assez (à mon goût) les pistes qu’il a initié. L’intrigue est certes assez simple de base mais en plus de ça elle se déroule très facilement et rejette tout les obstacles qui auraient pu lui apporter un peu d’épaisseur. On a finalement très peu de suspens. Et on peine à s’attacher aux personnages. C’est surtout ça, je pense, qui m’a frustré. Que ce soit Madeleine ou Madame Pamplemousse, aucune des deux n’est vraiment détaillée. On n’a quasiment aucune prise sur leur intériorité et on nous donne pas l’occasion de leur trouver un petit quelque chose de sympa. Madame Pamplemousse avait pourtant un sacré potentiel ! Cette femme mystérieuse un peu sorcière et pourtant si gentille, on voudrait qu’elle s’exprime d’avantage, qu’elle nous apprenne des choses sur la vie puisqu’elle parait si sage, et surtout on aimerait qu’elle noue un lien avec Madeleine qui est censée être une héroïne un peu spécial (mais qu’on voit peu en fait). C’est comme si l’auteur avait amorcé plein d’idée sympa mais qu’il avait tout lissé pour que ce soit plus « simple », plus « abordable » pour des enfants. M’enfin tout de même un enfant à besoin et envie que ça bouge, qu’il se passe des trucs de fou, des aventures extraordinaires ! Il a envie de s’identifier aux personnages pour pouvoir vivre leurs aventures. Mais là ça me parait bien compliqué… Bon après ce sont là les exigences d’une « grande » et j’ai bien conscience que ce livre ne m’est pas adressé, mais j’imagine que le fait d’être un livre jeunesse de justifie pas une trop grande simplicité. Vous en pensez quoi ?

Un petit mot rapide sur les illustrations, que je n’ait pas trouvé assez présente, ou bien pas judicieusement disposées. Un poil trop figées peut-être. Et je ne suis pourtant pas une adepte des illustrations en couleur mais là je trouve que ça ne ferait pas de mal, ça redonnerait un peu de peps au tout.

Sinon, pour ce concentrer un peu plus sur l’aspect culinaire,  j’ai beaucoup aimé l’idée d’en faire le sujet d’un bouquin un peu fantastique ! C’est une approche originale qui fonctionne bien. Mais encore une fois, pas assez exploitée à mon goût.

J’ai l’air d’avoir détesté ce livre mais en réalité ce n’est pas le cas. J’ai quand même passé un bon moment en lisant ce petit roman, mais j’aurais aimé y passer plus e temps et en apprendre davantage sur l’univers. Je pense que pour cette raison, à l’occase je jetterai un œil aux autres tomes, histoire de voir si ça se développe un peu plus 🙂

C’est lundi que lisez-vous ? #57

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Que allez-vous  lire ensuite ?

Les Lectures de Bidib

J’ai lu

À vos papilles À vos papilles 2

J’ai relu A vos papilles et j’y ai pris autant de plaisir que la première fois.

Couverture Mitsuko attitude, tome 1 Couverture Mitsuko attitude, tome 2

J’ai enchaîné avec Mitsuko Attitute, un bien étrange manga sur l’alimentation et… le caca :’D

Couverture Heartbroken Chocolatier, tome 1

J’ai continué la découverte de manga culinaires avec Heartbroken chocolatier. Qui nous propose une histoire d’amour à la con très fleur bleu et des personnages pas très intéressants mais peut-être que ça s’améliore sur les tomes suivants. A voir.

Couverture Mamette, tome 1 : Anges et pigeons

après les manga c’est autour des BD, pour fair écho à la cuisine de Mamette lu l’année dernière, j’ai commencé la série qui en est à l’origine.

Je lis

Couverture Beignets de tomates vertes

Presque fini

Couverture Le chef de Nobunaga, tome 04

Je lirais

je n’ai pas encore décidé

Les Lectures de Mimiko

Je lis

Le feuilleton de Thésée - La mythologie grecque en cent épisodes - Murielle Szac;Remi Saillard


C’est lundi on fait le point

Ces 3 dernières semaines sur le blog

le top ten des articles les plus fréquenté

  1. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  2. Des yôkai et des manga
  3. La Reine des Neiges
  4. Des yôkai et des anime
  5. La Violence dans le Manga / Dissertation ~by Yomu-chan
  6. Brendan et le secret de Kells
  7. Sword Art Online vs Log Horizon
  8. Yôkai, ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent les manga
  9. Sword Art Online ~ by Yomu-chan
  10. Aléas ~by Yomu-chan

les années passées nous parlions de

2015

il manuale della pasta  

FIBD43 Affiche Otomo © Katsuhiro Otomo _ 9e Art+   

2014

La ballade de l'impossible 

http://www.editions-clochette.fr/wp-content/uploads/2014/10/LES_FEES_COUV.jpghttp://www.editions-clochette.fr/wp-content/uploads/2014/10/LES_FEES_COUV.jpg logo dragon quest

  

2013

 Afficher l'image d'origine 

2012

fjp-2012.jpg Entre-deux.jpg Ozuma.jpg

au sud de la frontière à l'ouest du soleil senkou-no-night-raid

unites-d-elite.jpg