Archives quotidiennes :

Les nouvelles aventures de Yaya et Tuduo – tome 1

Connaissez-vous Yaya et Tuduo ? C’est les personnages principaux de la Ballade de Yaya, bd franco-chinoise écrite par Patrick Marty et dessinée par Golo Zhao, publié par les éditions Fei. Dans cette BD les deux enfants doivent faire face à la guerre qui éclate à Shanghai dans les années 30.

Couverture Les nouvelles aventures de Yaya et Tuduo, tome 1 : Le fantôme de l'orphelinatIci, on retrouve les deux enfants qui ont grandi. Nous sommes toujours à Shanghai, en 1938. Les enfants sont dans l’ancienne maison de Yaya, dans la concession française. La maison a été transformée en orphelinat et Tuduo y vit avec son petit frère et d’autres enfants.

Mais la tranquillité retrouvée ne va pas durer. Tuduo se retrouve accusé à tort de vol et est renvoyé de l’orphelinat. De nouvelles difficultés vont mettre l’amitié des deux enfants à rude épreuve.

Le duo de la Balade de Yaya, Patrick Marty et Golo Zhao, se retrouve pour cette nouvelle série, non pas pour une bd, mais pour un roman destiné aux jeunes lecteurs. Le livre est court et richement illustré. Le style des illustrations de Golo Zaho a un peu évolué depuis le premier tome de la balade de Yaya, il est plus épuré, mais garde toute sa tendresse. (Même si je vous avoue avoir une préférence pour le côté brouillon des premiers tomes de Yaya)

Résultat de recherche d'images pour "La balade de Yaya, tome 1"

Les chapitres, agrémentés de belles illustrations couleur, sont assez courts. La police est grande, facilitant ainsi la lecture des jeunes lecteurs. J’ai trouvé la typographie particulièrement agréable, les lettres sont bien espacées et je pense que le roman, ainsi mis en page, peut convenir aux jeunes dyslexiques. À tester.

Quant au style, il est fluide et vivant, il y a beaucoup de dialogues. J’ai trouvé ce petit roman agréable à lire. J’ai aimé la manière dont l’auteur introduit des mots moins habituels tout  en expliquant dans le contexte sans en avoir l’air. C’est très naturel et ça marche  bien.

-C’est ça, godille mon garçon ! Ton geste est bon, continue, hihihi !

-Godille ? C’est quoi, grand-père ? demande Tutuo sans cesser ses mouvements.

-C’est ce que tu fais mon garçon. Tu godilles. Tu nous fais avances avec la barre, et ça s’appelle  godiller. Ton geste ressemble à celui que fait le corps du poisson pour avances dans l’eau. Il s’appuie sur l’eau pour se déplacer, tu vois ?

On y découvre aussi quelques mots relatifs à la culture chinoise, qui eux sont expliqués par une petite note en bas de page.

L’histoire propose de nombreux rebondissements. La fin donne envie de lire la suite. Il m’a d’ailleurs donné envie de le replonger dans la Balade de Yaya.

sur le site des éditions Fei

⇒ sur Amazon ou Decitre

Share