Archives par mot-clé : top ten tuesday

Top Ten tuesday #12

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Cela fait un bon moment que je ne me suis pas plié à l’exercice du top ten tuesday !

Le thème d’aujourd’hui m’inspirait bien alors j’en profite pour revenir à ce rendez-vous hebdomadaire 🙂

Les 10 auteurs dont vous avez découvert leur plume en 2016

En cliquant sur les images vous pourrez accéder à mes chroniques sur les livres qui m’ont fait découvrir ces auteurs.

1 – Franck Mercier

2 – Conceiçao Evaristo

Couverture Banzo

3 – Fannie Flagg

Couverture Beignets de tomates vertes

4 – Mathias Malzieu

Couverture La mécanique du coeur

5 – Sarah Cohen-Scali

6 – Annie Proulx

7 – Gu Byong-mo

8 – Fujino Omori

9 – Mamoru Oshii

Share

Top Ten Tuesday #11

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Les 10 romans relatant des faits historiques écrits au XXIe siècle

1 – Les larmes interdites

Les larmes interdites par Ansel

Lu le mois dernier, ce roman m’a beaucoup marqué. Il raconte un afreux épisode de l’histoire contemporaine, le Cambodge de Pol Pot et il est merveilleusement bien écrit.

2 – 14-14

14 - 14 par Beorn

Un roman jeunesse écrit pour le centenaire de la première guerre mondiale bien ficelé que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire. Pour les colégiens (mais pas que)

3 – certaines n’avaient jamais vu la mer

Certaines n'avaient jamais vu la mer par Otsuka

Ce livre m’a marqué par sa forme très particulière. Ce qu’il raconte est aussi intéressant : la vie des femmes japonaises émigrées aux Etats-Unis au siècle dernier.

4 – Saudade

Saudade par Delfino

Ce roman je l’ai découvert grâce aux masses critiques de Babelio, pas désagréable mais un peu lourd.

5 – L’ipératrice Orchidée

Impératrice Orchidée, Tome 1 : La concubine par Min

Je n’ai jamais réussi à finir le premier tome de cette très longue saga. Je ne sais pas combien de tome elle compte mais rien que le premier volume est un bien gros pavé. Il racconte l’histoire de la dernière empératrice de Chine et en ça il est très intéressant. Malheureusement l’auteur, qui est très bien documenté, pense qu’il faut tout nous raconter dans le moindre détails. Tout y est décrit avec beaucoup de minucie : le palé impérial, la robe de l’empératrice, le jardin, les broderies… franchement moi qui n’aime pas les longues description j’ai cru devenir folle. J’ai essayé de me forcer mais j’ai pas pu. Beaucoup trop de decription inutiles pour moi.

6 – Ishiwara : L’homme qui déclancha la guerre

Ishiwara: L'homme qui déclencha la guerre par Birolli

Ce dernier n’est pas un roman, mais il se lit comme un roman tellent l’écriture est agréable et fluide. Ishiwara est l’homme qui a mis le feu aux poudres en Chine, l’étencelle qui permet au Japon de lancer son expension en Asie dans les années 30. Une partie de l’histoire de la deuxième guerre mondiale dont on ne parle presque pas à l’école et qui est très intéressante à découvrir. Je vous le conseille vivement.

Share

Top Ten Tuesday #10

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Les 10 personnages que vous considérez comme de grands méchants

1 – Folcoche

La mère dans Vipère au poing. J’ai lu ce bouquin quand j’étais encore au collège et ça m’a vraiment marqué. J’aimerais bien voir l’adaptation faite par Philippe de Broca avec Caterine Frot dans le rôle de la méchante mère.

2 – Johann

Johan - Monster:

Le méchant dans Monster, un excellent manga de  Urasawa que je lis très lentement pour faire durer le plaisir.

3 – …

Je n’arrive pas à retrouver comme ça en 5 minutes d’autres personnages méchants qui m’aient marqué.

Ce qui me vient à l’esprit ce sont les nazi, les vrais bien sûr mais aussi ceux des romans que j’ai lu comme Max. Où encore les pyjamas noirs dans Les larmes interdites qui ne sont autres que les khmer rouges. Et aussi les gardiens du camps 14 (Rescapé du camps 14). Au fait quand je pense méchants ce n’est pas des personnages de fiction qui viennent à mon esprit mais de vrais humains dans tout ce qu’il ont de plus effrayant. Ou comment  des idéologies transforment les hommes en monstres, voilà ce qui me fait vraiment peur.

 

Share