Les pommes miracle

 

Dès que la sortie de ce manga a été annoncé j’ai eu envie de le lire. Le thème m’intéresse tout particulièrement. Mais ce qui m’a vraiment convaincue de l’acheter c’est l’article de Morgan.

L’histoire :

C’est le récit de la vraie vie de Akinori Kimura, un agriculteur qui dans les années 60 se donne beaucoup de mal pour découvrir comment cultiver des pommes sans utiliser de pesticides. La tache se relève ardue et Akinori Kimura et sa famille passeront par des période très dures avant qu’il ne trouve la bonne méthode et que celle-ci remporte du succès. L’argent n’est pas se qui motive Akinori Kimura qui même après avoir réussi continue de vendre ses pommes à un prix abordable pour que tous puissent en profiter.

 Mon avis :

C’est une belle histoire et elle est vraie. Cela est réconfortant de voir que des hommes tel que Akinori Kimura existent et qu’ils ne baissent pas les bras. Si la ténacité est un thème de prédilection dans le manga, le fait qu’ici il s’agisse d’une histoire vraie lui donne un accent différent. Mais ce chemin de vie reste très nippon dans son esprit, si j’ose dire. En tout cas dans la façon dont la vie de Akinori Kimura est raconté par Fujikawa Tsutomu et Ishikawa Takuji.

Ce que j’ai trouvé particulièrement touchant dans ce récit, c’est le soutient que Akinori Kimura reçoit, de sa famille d’abord, puis de son entourage qui, face à sa ténacité fini par éprouver de l’admiration et espèrent le voir réussir. Même si au début il passe pour un fou. C’est le cas de tous les précurseurs, non ?

Graphiquement ce manga ne vaut pas grand chose. Le dessin n’est ni particulièrement beau, ni particulièrement travaillé. Mais là ne réside pas l’intérêt du livre. Son intérêt est dans le témoignage qu’il veut faire partager. Et une piqûre de rappel écologique ne peut pas nous faire de mal !

Un bémol cependant. Moi j’aurais aimé y trouver plus de détails techniques. Si on nous donnes les grandes lignes des recherches de Akinori Kimura cela reste très vague. Trop à mon goût. J’aurais aimé savoir comment faire pousser des pommes sans pesticides, du moins en avoir une idée. Or je n’ai pas le sentiment d’avoir appris quoi que se soit si ce n’est l’existence de M. Akinori Kimura et du livre de Masanobu Fukuoka (L’agriculture naturelle) qui l’a inspiré au départ. Livre que d’ailleurs on trouve en français et je j’ai envie de lire. Ce-ci dit, je ne suis pas sûre que la plupart des lecteurs auraient envie de se farcir tous les détails techniques de la viticulture…

Si Les pommes miracles n’est pas le manga du siècle, il nous raconte une histoire intéressante. Un titre à conseiller tout particulièrement aux bibliothèques.

Share

Une réflexion au sujet de « Les pommes miracle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *