Des manga en cuisine

Non, je ne vais pas encore vous faire une liste des manga culinaires, ni un menu spécial manga. Pour la session 2017 Des livres en cuisine j’avais envie de donner un aperçu de la place que la nourriture et la cuisine occupent dans le manga en général parce que on en trouve dans presque tous les manga, quelque soit leur genre (tranche de vie, fantastique, suspens…) ou leur type (seinen, shonen, shôjo…). Je ne peux pas faire le tour de tous mes manga, il y en a beaucoup trop, mais je suis amusée à piocher au hasard et voir si j’y trouvait un repas, une pause déjeuner, une gourmandise en passant. Voici ma sélection toute personnelle.

itadakimasu !

Petit déjeuner

20161102_083812

Petit déjeuner copieux après soirée trop arrosée dans The man of Tango de Tetuzoh Okadaya, un yaoi qui propose une esthétique assez loin de canon habituels du genre. Ici tout est muscle, point d’éphèbes à l’horizon. J’ai bien aimé ce titre pour cet aspect graphique qui change des yoai habituels. Il ne propose pas de grande intrigue alambiquée et c’est… très explicite ! Mais ça ne m’a pas choqué. J’aime l’ambiance qui se dégage de ce Tango.

Déjeuner

20161102_083409

Vous souvenez-vous du tonkatsu que j’ai proposé il y a 2 ans pour le défi gastonome bédéphile ? Je n’ai pas résisté à la tentation de mettre une nouvelle image du manga Goggle de Tetsuya Toyoda. Mais peut-être souhaitez-vous autre chose pour le déjeuner cette année ?

A cup of tea ?

20161102_083343

C’est dans l’inquiétante ambiance de Utsubora de Asumiko Nakamura que je vous invite à prendre le thé. Ce manga n’est pas encore paru en français. Pour ma part je possède la version américaine tout comme pour The man of Tango que nous avons croisé au petit déjeuner. Utsubora c’est l’histoire d’un écrivain en pleine déchéance et de sa relation avec une jeune femme vraiment très étrange. Un très bon manga qui j’espère paraîtra en France un jour. Plusieurs yaoi de l’auteur, au style inimitable, sont déjà sorti chez nous.

Pause café

20161102_085413

Dégustons maintenant un café avec Kan Takahama et ses 2 expressos, un très joli manga où un auteur de bd français part au Japon pour retrouver l’amour d’un soir. Un mari délaissé s’efforce de servir le meilleurs des café sauf que… il n’y connait rien et fait le pire café de tout le Japon. Heureusement qu’un français débarque pour lui apprendre comment faire du bon café… le manga est super mais j’avoue que le fait que ce soit un français qui amène la bonne parole caféesque m’a bien fait rire. On ne peut vraiment pas dire qu’en France on boit du bon café ! Enfin ce n’est que mon avis, mais je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où on m’a servi des breuvages imbuvables au restaurant comme au bistrot.

Dîner

20161102_085749

Quoi de plus romantique qu’un dîner sous la pleine lune ? C’est là que le cartographe de Furari de Jiro Taniguchi amène son épouse. Un manga qui nous invite à la contemplation et à savourer les petits plaisirs de la vie, comme ici, une coupe de saké sous la lune.

Allons boire un verre

20161102_083420

Je voulais présenter l’un des manga de Yamaji Ebine que je possède et en les feuilletant je me suis rendue compte que si on ne les vois pas souvent manger, ses personnages sont toujours en train de se retrouver au tours d’un verre (où d’un café). Ici c’est le manga Indigo Blue. Chez Ebine on bois plus qu’on ne mange, sans doute parce que ce sont de jeunes adultes qui sont au centre de ses intrigues. Qu’ils soient célibataires où en couple c’est chacun chez soi, pas de vie de famille, pas de temps non plus pour cuisiner. Ce sont des étudiants ou de jeunes travailleurs plus habitué à grignoter sur le pouce qu’à cuisiner. Et s’ils ont un peu de temps ils préfèrent le passer en bonne compagnie plutôt que derrière les fourneaux.

J’espère que cette petite sélection vous à mis l’eau à la bouche 🙂 à très bientôt pour d’autres livres à déguster 😉


Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *