Tous les articles par Bidib

Minusculette en automne

Minusculette est une petite fée des jardins. En cette froide journée d’automne, elle rencontre une étrange souris. C’est Maurice le muscardin. Il s’est perdu et ne retrouve plus ses frères et sœurs. Minusculette décide de l’aider à retrouver sa famille avec l’aide de Gustave l’écureuil.

Couverture Minusculette en automne

Un petit album tout mignon, avec une histoire simple, écrit par Chhristine Davenier et illustré par Kimiko, sorti la semaine dernière aux éditions l’école des loisirs.

J’ai beaucoup aimé les illustrations tendres aux chaudes de l’automne. L’album, au format carré, a un autre avantage : la qualité du papier qui est très épais et résistera aux assauts répétés des petites mains.

À la maison il n’y a plus d’enfants en âge de lire et relire ce type d’album, mais ça ne nous a pas empêchés de profiter de ce joli livre. Les belles illustrations font toujours plaisir, même si on a passé l’âge. 🙂

Une lecture de saison qui fleure bon les feuilles mortes, les noisettes et les bons sentiments.

À la fin de cet album, l’auteur fait un petit clin d’œil à une autre aventure vécue par la petite fée en hiver. De quoi donner envie aux enfants de retrouver la petite fée et ses amis du jardin. Et ça tombe bien, trois autres albums sont disponibles dans la série :

Minusculette, la fée du jardinMinusculette en hiverMinusculette en été

sur le site de l’école des loisirs

⇒ sur Amazon ou Decitre 

Christine Davenier

Kimiko


 chut les enfants lisentchallenge petit BAC 2018 Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018

Share

Nouveau look pour le blog

Ce matin, j’ai eu envie de changement, ce n’était pas prévu, ni planifié, mais voilà, le blog a changé d’allure. Depuis des années, j’utilisais le thème Twenty Thirteen et j’en étais très satisfaite. Mais j’avais envie de changement, tout en gardant l’esprit épuré du blog. J’ai donc testé le thème Twenty Fourteen, avec sa barre latérale noire un peu plus austère. Et des images d’entête aléatoires.

Pour le moment l’entête propose quatre estampes japonaises (ukiyo-e), que je changerais régulièrement.

Hokusai

Hiroshige

N’hésitez pas à me laisser votre avis. Préférez-vous la nouvelle allure ou trouviez-vous cela plus joli avant ?

Share

Top Ten Tuesday #40 Les romans qui parlent de guerres, de terrorismes et d’attentats

Rendez-vous hebdomadaire, créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine, un top ten sur un thème imposé.

Photo

Les 10 romans qui parlent de guerres, de terrorismes et d’attentats

Pour ce top ten je me suis concentré sur les vraies guerres (pas forcément de vraies histoires, mais en tout cas de vrais événements historiques). Je me rends compte qu’ils se concentrent tous sur des faits historiques récents. Est-ce un hasard ou l’histoire récente m’intéresse plus ? J’aurais tendance à répondre que c’est le hasard de la disposition de mes lectures sur la bibliothèque virtuelle que j’utilise pour préparer mes top ten (livraddict/babelio), mais je suis tout de même frappé par cette coïncidence. Je remarque aussi que je n’ai lu aucun livre parlant de terrorisme ou d’attentats.

Voici les 10 premiers livres correspondant au thème : des lectures très variées du manga au roman en passant par la bd, des témoignages, des fictions, des œuvres légères et des bouleversantes…  Les première et seconde guerres mondiales y occupent une place importante, mais d’autres conflits se sont glissés dans mes lectures.

Couverture Zéro pour l'éternité, tome 1Couverture La combe aux loupsCouverture Mon père est parti à la guerreCouverture Darnand le bourreau français, tome 1Couverture Le Joueur d'échecs / Nouvelles du jeu d'échecs

Couverture Golden Kamui, tome 01Couverture La rédactionLe printemps d'Oan par WantiezCouverture Les larmes interditesCouverture Max

Zéro pour l’éternité est un manga en 5 tomes qui parle des kamikazes, ces aviateurs japonais qui pendant la Deuxième Guerre mondiale se faisaient exploser avec l’avion.  J’ai trouvé ce manga très bien fait et intéressant, même si je n’ai lu que les deux premiers tomes (à l’époque je n’arrivais pas à mettre la main sur le tome 3, relire ma chronique m’a donné envie de reprendre cette lecture). Si l’histoire japonaise et la Deuxième Guerre mondiale vous intéressent, je vous conseille cette série.

La combe aux loups est en revanche une lecture récente qui m’a laissé un sentiment mitigé. Le début est très lent et je n’ai véritablement apprécié que le dernier tiers du roman. Il est encore question de la Deuxième Guerre mondiale (ainsi que de la première par les séquelles qu’elle a laissées), mais de loin. De très loin même puisque l’histoire se déroule dans la campagne américaine, loin des champs de bataille. La guerre est présente surtout dans l’esprit des gens et les influences de façon parfois irrationnelle.

Mon père est parti à la guerre est un roman jeunesse historique qui nous fait découvrir le quotidien d’un enfant londonien pendant la Première Guerre mondiale. Pédagogiquement, je l’ai trouvé très intéressant, mais je me suis un peu ennuyé.

Je viens tout juste de lire le deuxième tome de Darnand. Ici je vous ai mis la couverture du premier tome qui nous présente le héros de la Première Guerre mondiale. J’avais été un peu déçue par ce premier tome parce que j’attendais autre chose. Sachant à quoi m’attendre, le deuxième tome ne m’a pas fait le même effet et j’ai trouvé ça intéressant parce que j’y ai appris des choses.

Le joueur d’échec, ce livre m’aura pris une éternité. Je ne m’attendais vraiment pas à mettre autant de temps à lire un si petit roman. Je pense que je m’attendais à autre chose. Il n’est reste pas moins intéressant à sa manière. Il est ici question de guerre psychologique et de nazi.

Golden Kamui est un manga plutôt léger. C’est une fiction pure et dure, mais le conflit qui lui sert de décor a bel et bien existé. Et le manga n’est pas sans intérêt pédagogique puisqu’on y apprend plein de choses sur l’aïnou, ethnie habitant le nord du Japon qui a été largement écrasée par la colonisation japonaise. Il y est aussi question de la guerre entre le Japon et les Russes.

La rédaction est un album jeunesse qui parle de la dictature militaire au Chili. Je ne sais pas vraiment s’il est légitime d’en parler ici. Une dictature militaire, ce n’est pas vraiment la guerre. Mais je voulais glisser dans cette sélection quelques albums jeunesse. Celui-ci a une solide réputation, mais moi je ne l’ai pas vraiment aimé.

Le printemps d’Oan est en revanche magnifique. Il est question de la Première Guerre mondiale et des tranchées, c’est triste à mourir et j’ai fait l’erreur de le lire trop tôt à Mimiko qui en a été très troublée (j’ai été obligée de cacher le livre tant le simple fait de le voir dans la bibliothèque la mettait dans tous ses états, un peu comme le tombeau des lucioles pour sa sœur… mauvaise mère que je suis !).

Les larmes interdites m’aura tiré toutes les larmes de mon cœur. Une histoire vraie, une histoire terrible et terriblement bien écrite. J’ai pleuré, j’ai eu mal au ventre, j’ai même été obligé de m’imposer des horaires de lecture pour ne pas en faire des cauchemars. Mais j’ai aussi appris des choses (et détesté l’humanité). À ne pas mettre entre toutes les mains, âmes sensibles s’abstenir.

Je finis cette sélection avec un autre livre qui m’a arraché toutes les larmes de mon corps : Max, un roman jeunesse qui prend pour cadre les lebensborn, des centres mis en place par le régime nazi pour créer un race pure. J’avais acheté ce livre dans l’idée de l’offrir à mon neveux, finalement j’ai été si bouleversé à la lecture que je me suis abstenu de lui offrir.

Share

C’est lundi que lisez-vous ? #107

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Qu’allez-vous  lire ensuite ?


Les lectures de Bidib

J’ai lu

Couverture Minusculette en automne Couverture Sauveur et fils, tome 1 Couverture Un monde en pièces, tome 1 : Coups d'État

Lundi dernier il n’y pas eu de c’est lundi puisque je venais tout juste de publier mon bilan mensuel. Voici donc mes lectures depuis le premier septembre. Un album tout mignon, un excellent roman jeunesse et une jolie bd.

Je lis

Couverture de Contes russes 1  Couverture Le feuilleton d'Hermès : La mythologie grecque en cent épisodes

Les contes et légendes sont enfin au menu de mes lectures. Il n’y a que ça d’ailleurs. 🙂

Des contes russes en audiolivre (voir ma sélection ici).

Un roman qui s’inspire du conte de la princesse au petit pois (et que je ne finirais probablement jamais puisque le premier chapitre est une véritable torture).

Le feuilleton d’Hérmes que je lis avec Mimiko.

Et les Contes et légendes d’Irlande (ou je pioche des idée pour le mois prochain et le challenge Halloween).

Je lirais

Couverture Le grand livre des contes populaires de France

Les lectures de Mimiko

J’ai lu

Couverture Panique à Pompéi Couverture Chat malgré moi, tome 1 Chat malgré moi T02

Je lis

Couverture Pièges dans la jungle

Et vous, que lisez-vous ?


C’est lundi, on fait le point

La semaine dernière sur le blog

Le top ten des articles les plus vus

  1. SAO – Alicization beginning (tome 5) 
  2. Devils Line
  3. In These Words – le tueur, le psychiatre et le sexe
  4. Light-novel ~ les éditions françaises
  5. C’est le 2, je balance tout – Septembre 2018
  6. Sword Art Online vs Log Horizon 
  7. D’un t-shirt je fais un tapis
  8. Des yôkai et des manga
  9. Des yôkai et des anime
  10. Yôkai, ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent les manga

Les années précédentes nous parlions de

2017

C’est lundi que lisez-vous ? #76

Nouveau MOOC : Biodiversité et changements globaux

Barbe Bleue – d’après Perrault

Matin des Arbres sur Ulule

Encyclopédie des Revenants et des Non-Morts sur Ulule

2016

projet 52-2016 #semaine 35 ~ bouteille

C’est lundi que lisez-vous ? #49

Challenge 1% – La rentrée 2016

Le sixième dalaï-lama – tome 1

Sentiment 26 ~by yomu-chan

2015

nouveautés manga #8 La rentrée littéraire 2015

Les oiseaux de l’espoir

Sword Art Online ~ by Yomu-chan

C’est lundi que lisez-vous ? #6

Petit panier de manga #15

2014

Vinland saga

La rentrée littéraire – liste d’envie côté manga

Hors-service ~ Solja Krapu

La rentrée littéraire – liste d’envie côté roman

j’veux pas y aller !

Bisogna morire…

2013

Totto-chan, la petite fille à la fenêtre

2012

Perdue dans la campagne gâtinaise, j’ai découvert Saint Généroux

Light novel (en France)

Share

le cake de la rentrée

Je n’avais pas prévu de faire ce billet, je n’avais même pas prévu de faire un cake pour le jour de la rentrée. Mais quand je suis arrivée à la maison, je me suis dit que le temps était venu de reprendre de bonnes et saines habitudes. La question était : que faire ? Et surtout : comment lui faire aimer la courgette ? Parce que, bon, il y avait pas grand-chose dans le frigo et Mimiko ne raffole pas vraiment de courgette (seule légume frais en stock avec quelques tomates). Pourquoi pas en cake ?! J’ai réinterprété une recette que Yomu-chan a laissée dans mon cahier de cuisine. À l’origine c’était un cake aux olives, j’ai changé celle-ci contre des cubes de courgettes et adapté le reste à l’état du frigo. Le résultat est super bon, alors j’ai eu envie de partager ça. 🙂

Cake de rentré

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

ingrédients 

  • 250 g de farine
  • 4 oeufs
  • 15 cl d’huile
  • 250 g de courgette coupée en dés
  • des restes du pique-nique (à savoir une tranche de jambon et quelques tranches de fromages)
  • 1 sachet de levure
  • poivre et cumin
  • beurre pour le moule

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine et les oeufs, puis ajouter l’huile, puis la levure. Ajouter les courgettes, le jambon et le fromage coupé en dés.

Beurrer et fariner un moule à cake.

Cuire 50 minutes.

Share

Trace, experts en science médicolégale – tome 1

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore les séries TV policières. J’y ai pris goût j’étais encore qu’une gamine, j’aimais en regarder avec ma grand-mère . Puis je m’y suis remise quand j’ai eu l’âge  d’avoir mon appart et ma télé. J’ai regardais je ne sais pas combien d’épisodes des experts and Co. Mais je n’ai lu que très peu de manga policiers. Alors quand j’ai eu connaissance de la nouvelle série policière sortie en cette fin d’été chez Komikku et prenant comme cadre un laboratoire de la police médico-légale japonaise, j’ai eu très envie de découvrir la série. Et voilà que c’est chose faite. J’ai lu le tome 1 de Trace, et j’ai bien aimé.

Dans ce premier tome, on suit une jeune employée du laboratoire médico-légale qui va devenir l’assistance du docteur Mano, un jeune expert auprès duquel elle doit parfaire son apprentissage. Mano est assez froid et distant et leurs premiers contacts ne sont pas faciles, mais sa rigueur au travail impressionne la jeune femme.

Nous suivons donc les deux experts pendant leurs analyses qui se déroulent au sein du labo. Il y a beaucoup de preuves à analyser et nos laborantins ne se mêlent pas des enquêtes, leur travail consiste à révéler la vérité qui se cache derrière les preuves. Traces de sang, analyse ADN et blouse blanche, pas de flingues, d’enquêtes, de courses-poursuites ou de machiavéliques tueurs en séries à traquer. Le quotidien des experts médico-légaux est bien loin de l’action et du glamour des séries télé, au grand dam de notre héroïne qui s’ennuie dans le labo. Mais c’est justement ce côté réaliste et trivial que j’ai aimé. L’auteur donne d’ailleurs pas mal d’explications sur les analyses auxquelles procèdent les personnages.

Mais si nous n’avions eu que des analyses au labo, cela aurait pu devenir ennuyeux. Ne vous inquiétez pas, l’auteur a pensé à tout . Mano a un sombre passé à élucider. Sa famille a été assassinée et l’affaire n’est toujours pas résolue. Mano veut faire éclater la vérité.

Sans être particulièrement marquant, que se soit dans sons synopsis ou dans son graphisme, ce premier tome de Trance n’en est pas moins agréable et se lit rapidement. À la fin, l’envie de lire la suite était là. J’ai hâte de lire la suite.

Et puisqu’on parle manga policier, j’en profite pour vous demander quelques conseils lectures. Quelles séries me conseillerez-vous?


 

Share

Le prince et la couturière – un conte moderne

Tout commence avec un bal donné en honneur du jeune héritier du Royaume de Belgique en visite à Paris. Le prince fête ses 16 ans et le roi et la reine aimeraient qu’il se choisisse une fiancée. Toutes les jeunes femmes éligibles sont invitées.

Et là, vous vous attendez à Cendrion qui serait devenue, pour l’occasion, une couturière et se serait conffectionné la plus belle des robes pour éblouir le prince. C’est presque ça, mais pas tout à fait !

Le prince sera ébloui, oui, mais par une robe. La robe que Francès, une jeune couturière a fabriquée pour l’une des invitées. La robe fait scandale et tandis que Francès se fait remonter les bretelles par son patron, un homme lui propose de travailler comme couturière privée pour une mystérieuse cliente. Cette mystérieuse cliente n’est autre que le prince en personne.

Le prince aime les robes et ne sent vraiment lui-même que quand il porte une des magnifiques créations de sa couturière devenue également son amie et confidente.

Couverture Le prince et la couturière

Un conte moderne qui commence comme ces contes d’autrefois et qui prend une drôle d’allure quand Francès se retrouve face au prince. Mais sa surprise sera de courte durée, cela ne la dérange pas du tout, bien au contraire, elle tient là une occasion d’enfin laisser libre cours à sa créativité et elle compte bien la saisir. Partageant ce secret, la couturière et le prince deviennent vite plus qu’employé et patron, ils deviennent de véritables amis. Mais la situation n’est pas simple. Ni pour le prince qui craint de décevoir ses parents ni pour Francès qui ne veut pas vivre dans l’ombre.

Nous sommes dans un conte moderne, mais dans un conte tout de même, tout est bien qui finit bien. Et ils vécurent heureux.

Une très jolie histoire sur la tolérance, très positive. Le happy end, les belles couleurs et le dessin tout en rondeur en font une lecture joyeuse et agréable, c’est mignon et les personnages sont attachants. Le sujet du travestisme est abordé de façon très légère, ce qui a mon sens renforce davantage le message de tolérance. Un conte moderne à mettre dans toutes les mains.

sur le site d’Akileos

⇒ Jen Wang (twitter et instagram)


 

Share

TBTL 2018-36 – La rentrée

Rendez-vous initié par Bettierose Books, le Throwback Thursday Livresque nous invite à évoquer de vieilles lectures autour d’un thème commun chaque jeudi.

Cette semaine le thème est : la rentrée.

J’avoue que ce thème ne m’inspire pas vraiment. Les seuls livres dont j’ai parlé ici qui font référence à la rentrée ce sont deux albums de T’choupi que Mimiko adorait quand elle était en maternelle. Moi, je n’ai jamais aimé T’choupi ni aucun livre de ce genre.

Du coup j’ai essayé de trouver autre chose et le seul livre qui m’est venu à l’esprit ne met pas en scène la rentrée scolaire, mais ça se passe dans un collège et met en scène une prof au bord de la crise de nerfs. J’ai vraiment adoré ce roman.

Hors-Service est un roman suédois écrit par Solja Krapu.

L’héroïne se retrouve enfermée dans la salle du photocopieur un vendredi soir. Personne ne viendra au collège avant lundi matin. Elle est condamnée à passer le week-end seule dans cette toute petite pièce avec elle-même. Le moment pour faire le point sur elle-même, sa vie… ou bien de faire une crise de nerfs.

Je me suis vraiment beaucoup amusé avec ce roman. Je l’ai lu il y a 4 ans, mais j’en garde un excellent souvenir. Malgré l’huis (très) clos, on ne s’ennuie vraiment pas. C’est le style d’écriture, très dynamique, qui m’avait vraiment plu.

J’aimerais que d’autres des ses œuvres soient traduites en français, à ma connaissance Hors-service reste le seul pour le moment.

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le conseille vraiment, il se lit vite et est très drôle.

Share

Quelques contes sur Audible

A l’occasion de ce nouveau mois des Contes et Légendes, j’ai eu envie d’explorer le catalogue audible. Ce n’est pas que les recueils de contes manquent dans mes étagères, mais, j’adore me faire raconter des histoires, alors pourquoi ne pas opter pour des livres audio ? J’ai déjà quelques livres CD que nous écoutions régulièrement avec mes filles, des contes sur l’appli audible me sont soudainement apparus comme une bonne idée non seulement pour mes trajets quotidiens dans les transports publics, mais aussi pour occuper Mimiko dans la voiture (bon là… je crois que je me fais des illusions, mais… je peux toujours proposer 😁).

Après avoir exploré le catalogue audible, j’ai jeté mon dévolu sur 4 premiers livres :

Couverture de Contes russes 1Couverture de Carte Postale du BrésilCouverture de Contes pour enfants pas sagesCouverture de Les Contes d'une Grand-mère

Contes russes, lu par Fabienne Prost (43 minutes). PurpleVelvet m’a donné envie de découvrir le folklore russe avec ses articles à l’occasion du mois des contes et légendes en mars dernier. Sur audible, il y a pas mal de propositions côté contes russes, j’ai choisi celui-là parce que j’aime beaucoup la couverture.

Carte postale du Brésil, lu par Muriel Blush (37 minutes). Contes et comptines, musique et paroles. Ce recueil semble promettre un beau voyage. Et comme ça, je fais d’une pierre deux coup (les mois des contes et des légendes + le challenge Amérique latine)

Contes pour enfants pas sages de Jacques Préver, lu par Dominique Pinon (27 minutes). Ma soeur et mon ainée aiment beaucoup Prévert. Mais moi la poésie… Du coup quand je suis tombé sur des contes écrits par Prévert j’étais très curieuse. Et comment résister à ce titre ?

Contes d’une grand-mère de Géorge Sand, lu par Anne Trémolières (2h15). La encore, c’est la curiosité de découvrir une auteur très connu et reconnu s’adonner à l’exercice de style qu’est le conte. D’autant plus que, de George Sand, je ne garde qu’un très vague souvenir des lectures obligatoires au collège. Je n’en ai jamais relu depuis.

J’espère avoir fait bonne pioche 🙂

Si vous aussi vous utilisez audible ou que vous avez l’habitude des livres audio, n’hésitez pas à nous laisser en commentaire vos conseils « lectures » contes et légendes.

Share

Elio – Virginie Bégaudeau et Claire Bohn

Mignonne petite histoire avec Elio, un petit hérisson qui a perdu sa maman et qui veut lui rendre hommage à l’occasion de la fête du village en confectionnant un chapeau en ballons. Mais les hérisson et les ballons ça ne fait pas bon ménage.

Elio est sorti aux éditions Plumes Solidaires en juin dernier. J’ai surtout apprécié les illustrations qui sont très tendres.

⇒ Elio sur amazon

les éditions Plumes Solidaires


 chut les enfants lisent

Share