Archives pour la catégorie jeux

Et si on jouait #2 – Le labyrinthite du Minotaure

Chose promise, chose due, aujourd’hui je prends enfin le temps de vous présenter le jeu de société que j’ai conseillé hier dans mes idées cadeaux pour Noël : Le labyrinthe du Minotaure, édité par L’école des loisir.

Le jeu contient un plateau, des tuiles labyrinthe, des tuiles minotaure, 7 pions et un dé. On commence tous au centre et le but du jeu est d’être le premier à sortir du labyrinthe.

Chaque joueur pioche 4 tuiles sans les montrer aux autres joueurs. Celui qui imite le mieux le minotaure commence, si on arrive pas à se départager, ce sera le plus jeune. Il lance le dé et à droit à autant de coup que des spirales sur le dé (soit de 1 à 4). Poser une tuile équivaut à 1 coup, déplacer d’une case son pion également. On n’est pas obligé de jouer la totalité de coup, si on fait 4 on peut faire un seul coup si on le souhaite, les coups restant seront alors perdus.

Les tuiles labyrinthe servent à créer le chemin pour rejoindre le bord du plateau. Le premier à arriver au bord gagne.

A la fin de son tour on pioche autant de tuiles qu’on utilisé.

Les tuiles de chemin doivent être placées de façon à constituer un chemin continu, on ne peux pas poser une tuile coupant un chemin en deux. Il existe pour cela des tuiles cul-de-sac. Une tuile peut être posé par dessus une autre tuile afin de créer un autre type de chemin.

Enfin, il existe 6 tuiles minotaure. On s’en sert pour défier en duel les autres joueurs. On peut choisir n’importe quel joueur. Une foi la tuile minotaure posé le joueur défié doit tout de suite riposter. Il lance le dé. S’il fait 4 il gagne et peut poursuivre tranquillement la partie, sinon il perd le duel et doit retourner à la case départ au centre du plateau.

La première partie du labyrinthe du minotaure est lancée ! @ecoledesloisirs

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Le jeu est simple et ludique. Après plusieurs partie nous avons décidé de modifier un peu les règles. Celles-ci nous semblaient un peu trop simples. En effet, en posant les tuiles les unes sur les autres, il est presque impossible de bloquer le chemin d’un joueur. Si on lui met un cul-de-sac, il n’a qu’à poser autre chose dessus. Du coup ça sert à rien !

On a décidé de remplacer la règle de superposition afin de pimenter un peu les parties : on ne peux pas bloquer toutes les issues simultanément. Il doit toujours rester au moins une échappatoire.

Ainsi le joueur qui se trouve à une seule case du bord peut se retrouver bloqué et être obligé de retraverser tout le plateau pour rejoindre une des issues encore libres. Ainsi la partie devient bien plus difficile à remporter et le plateau se rempli de chemins biscornus. On a trouvé cette façon de jouer beaucoup plus marrante.

Le labyrinthe du minotore @ecoledesloisirs

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Il existe une autre variante, officielle celle-ci : le minotaure contre tous. Nous n’avons encore jamais essayé cette variante.

J’ai beaucoup aimé ce jeu parce qu’il reste assez simple et pas prise de tête, qu’une partie va assez vite. On a bien rie devant le plateau. C’est un bon jeu pour faire une petite partie le soir avant le couvre feu.

sur le site de l’éditeur

Share

il mio libro di parolacce da colorare

pour terminer le mois italien, j’avais envie de vous présenter l’un de mes livres de coloriage. J’adore colorier, depuis toujours et cette nouvelle mode du coloriage pour adulte me va comme un gant. Le livre que je vous présente aujourd’hui n’est pas un simple livre de coloriage, c’est un livre remplis de gros mots ! Un superbe cadeau que j’ai reçu de ma cousine préférée 🙂

Colorier, se déstresser et dire tous ces gros mots qu’on ose pas prononcer tout haut. Enfin… moi je m’en prive malheureusement pas mais… j’adore l’idée de ce livre 😀 Et au passage je révise un peu de vocabulaire italien 😉

Mimiko l’adore aussi. Colorier des gros mots à un côté grisant pour elle. Et vous , qu’en pensez-vous ?


 L’image contient peut-être : ciel, plein air, eau et texte

Share

Morphosis, l’appli qui nous explique

Aujourd’hui avec Mimiko on va vous parler d’un appli pour tablette : Les Saisons – Morphosis.

 Les Saisons - Morphosis – Capture d'écran

J’ai découvert cette appli sur le site Super Julie. J’ai tout de suite aimé le graphisme et je l’ai chargé pour Mimiko qui a son tour l’a beaucoup aimé.

L’appli s’inspire du film Les saison de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud.

C’est simple, à la porté de tous, éducatif et amusant à la fois. L’enfant y apprends beaucoup de chose sur l’évolution de l’environnement de l’âge de Glace à nos jours tout en interagissant avec la narration. Le Design est très sympa.

Mimiko vous a fait une petite vidéo pour vous donner envie (sa toute première vidéo sur youtube ! un rêve qui se réalise 😉 ):

Mimoko :

Je l’ai fini et je l’ai vraiment adoré 🙂

Il vous apprendra beaucoup de choses. Moi j’ai beaucoup appris mais il faudra que des fois que je révise.

 Les Saisons - Morphosis – Capture d'écran

Vous avez vous aussi envie de découvrir cette appli éducative ? Elle est disponible du google store et itunes.

Share

projet 52-2017 #semaine15 – jeu (nippon)

Encore une fois j’adapte le rendez-vous photographique de Ma au thème du mois d’avril du blog : le Japon. Aujourd’hui le mot d’ordre était jeu, c’est donc des photos d’un très joli jeu japonais que je vous propose : le hanafuda  (dans la version koï-koï édité par Robin Red Games)

#hanafuda

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Petite partie d’hanafuda #jeuxdesociete #hanafuda

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

#hanafuda #jeuxdesociete

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Petite partie d’hanafuda #jeuxdesociete

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Le hanafuda est un jeu de carte qui se joue à deux. Les cartes sont divisée en 12 “familles” qui se distinguent par la fleur qui les illustre. 12 comme les 12 mois de l’année.

  1. janvier : pin
  2. février : prunier
  3. mars : cerisier
  4. avril : glycine
  5. mai : iris
  6. juin : pivoine
  7. juillet : lespédèze
  8. août : miscanthe
  9. septembre : chrysanthème
  10. octobre : érable
  11. novembre : saule
  12. décembre paulownia

aux cartes de base s’ajoutent les cartes poèmes, les cartes spéciales, les animaux, les ruban…

Le but du jeu est d’assembler les cartes pour former des combinaisons qui remportent un certain nombre de points. Il faut faire le plus de point possible avant l’adversaire sinon c’est lui qui remporte la manche et vous perdez tous vos point.

Je ne vais pas ici rentrer dans le détails des point, la façon de relancer, etc. ça serait trop long et les règles sont très bien expliqué dans le livret de l’éditeur 🙂

C’est un jeu que j’aime beaucoup. Un peu complexe au début (heureusement qu’il y a les petites cartes mémo pour se souvenir de toutes les compositions possibles) mais je le trouve vraiment très agréable et très beau à regarder. C’est plutôt tranquille, on est pas pressé par le temps mais ça demande un peu de réflexion, se souvenir des cartes qui sont déjà passées, tenter des stratégies, prendre des risque et voir ses point doubler ou au contraires réduit à néant. 

Eclat

Envie de jouer ? plus d’info sur ce jeu ici


Retrouvez d’autres jeux chez Ma


Share

et si on jouait # 1 – Magic cooking

Aujourd’hui j’ai envie d’inaugurer une nouvelle rubrique où on parlera de jeux. Jeux pour les grands, pour les petits, pour toute la famille… Des jeux de table, oui, mais pas seulement. On verra…

Les articles dans cette rubrique seront rares mais cela ne nous empêche pas d’en profiter 🙂

Pour inaugurer cette rubrique j’ai choisi un jeu de carte que nous avons découvert au dernier FLIP (Festival ludique international de Pathenay) : Magic cooking.


C’est un jeu de carte assez simple mais suffisamment drôle et rapide pour que toute la famille pousse se retrouver autour de la table pour un agréable moment de détente.

Moi, je suis pas vraiment fan de jeu de cartes, du coup, j’étais un peu septique. D’autant plus que les dernier jeu de carte que l’aînée avait ramené à la maison avaient rapidement trouvé une place au fond du placard. J’avais peur que celui-ci ne subisse le même sort.

Et ben non ! Par son côté très simple avec des règles dont le degré de complexité peut varier selon l’âge des joueurs fait qu’on y joue régulièrement et qu’on rigole bien.

Comme dans tout jeu, le but est d’avoir le plus de point. Pour faire des point il faut récupérer les carte avec des étoiles, ramasser un maximum de carte ou faire des « Abraxas ».

Comment on joue ?

Chaque joueur se voit attribuer un personnage. Les mages ont chacun un pouvoir spécial. Nous, personnellement, on ne s’en sert pas. Mimiko n’ayant que 6 ans on se cantonne aux règles basiques.

Une fois les personnages distribué, on passe aux cartes du jeu. Chaque joueur en possède 4. La pioche est posé au centre ainsi que 4 cartes composant le premier chaudron (3 face caché et une face visible). Chaque joueur joue à tour de rôle. S’il possède dans son jeu un ingrédient identique à l’une des cartes visibles du chaudron il ramasse tout, sinon il pose un nouvel ingrédient. On pioche au fur et à mesure pour avoir toujours 4 carte en main.

C’est simple et rapide, les illustrations sont drôle et le jeu se déroule dans une ambiance de rigolade. Mais ça demande tout de même un peu de réflexion et de stratégie pour essayer de rafler les meilleures cartes.

♠ ♣ ♥ ♦

Ce qu’en pense Mimiko :

Ce jeu est drôlement bien. Il est génial. Il est drôle. Les images sont belles. Parfois on gagne et parfois on perd. J’aime bien quand je gagne des étoiles. 

♠ ♣ ♥ ♦

Pour en savoir plus sur ce jeu, vous pouvez faire un tour sur le site de l’éditeur : Robin Red Games – magic cooking

Share