Archives de catégorie : reCREATION

Les gourmandises 2019 #4 : gâteau marbré

Pour l’anniversaire de mon neveu, j’ai préparé un gâteau marbré, et ma foi, il était pas mal du tout. Classique, mais efficace.  Une énième variante du gâteau au yaourt. Pratiquement le seule gâteau que je sache faire 😜

Voici la recette :

ingrédients :

  • 2 yaourts (utiliser le pot du yaourt comme verre doseur)
  • 6 œufs (4 s’il sont gros)
  • 2 pots de farine de riz
  • 4 pots de farine de blé
  • 2 pots de sucre
  • 1 pot d’huile de pépin de raisins
  • un sacret de sucre vanillé
  • 3 cuillères à café de cacao
  • 1 sachet de levure
  • chocolat à faire fondre
  • beurre pour le moule

matériel :

  • 4 saladiers
  • un batteur
  • un grand moule à cake
  • une petite casserole

Casser les œufs en séparant le blanc du jeune, trois par praire de saladier.

Dans chaque saladier avec les jaunes d’œufs, ajoutez 1 yaourt, 1 pot de farine de riz, 2 pots de farine de blé, 1 pot de sucre, un demi-pot d’huile et un demi-sachet de levure. Dans l’un des saladiers, ajoutez le sachet de sucre vanillé. Dans l’autre le cacao en poudre.

Mélanger rapidement  les deux pâtes, sans trop la travailler afin d’obtenir une pâte homogène.

Monter les blancs en neige (2 saladiers avec 3 œufs chacun). Puis mélanger les blancs dans chaque pâte et mélanger délicatement pour obtenir une pâte légère. Verser les deux pâtes en alternant dans un moule à cake beurré.

Cuire 45 minutes dans un four préchauffé à 180/190 °C

Une fois le gâteau cuit et démoulé, faire fondre le chocolat dans une petite casserole à feu doux (j’utilise des pépites de chocolat acheté en vrac au magasin bio, c’est super bon). Quand le chocolat est fondu, retirer du feu ajouter un peu de chocolat et faire fondre grâce à la chaleur du chocolat. Napper le cake avec le chocolat fondu et laisser refroidir.

C’est prêt ! Régalez-vous


retrouvez toutes nos recette de cette semaine chez Syl

Share

les gourmandises 2019 #3 : les pizza-bâtons pour l’apéro

Il était temps de faire un nouveau billet gourmandises !! Et comme c’est le mois du Japon, je vous ai fait… de la cuisine italienne 😛

J’ai improvisé cette recette hier soir pour l’apéro et comme je l’ai trouvé sympa je partage avec vous.

J’ai préparé une pâte à pizza classique :

  • 300 g de farine de blé
  • 1 sachet de levure boulangère déshydratée
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 1 càc de sel
  • environ 30cl d’eau tiède

J’ai d’abord activé la levure en la mélangeant avec un peu de farine et une grosse cuillerée d’eau tiède. J’ai laissé reposer 10/15 minutes.

Puis dans un saladier j’ai mis la farine au centre un puis pour y mettre la levure et l’eau. Sel et huile d’olive sur les côtés. Dans le puis j’y ai versé également l’eau, pas tout d’un coup. La quantité d’eau que j’utilise varie en fonction de la température et de l’humidité ambiante. Là j’ai mis environ 25 cl. J’ai bien pétri la pâte et laissé reposer un bon moment.

J’ai retravaillé la pâte pour chasser les bulles d’air. À ce stade la pâte est prête pour façonner une pizza.

Moi j’ai voulu essayer quelque chose de différent. Plus ludique pour l’apéro. J’ai coupé ma pâte en morceaux et façonné des petites boules d’environ 2 cm de diamètre. Je l’ai remise à lever encore 10 minutes un quart d’heure.

Pendant ce temps-là j’ai préparé mes ingrédients, tous coupé en petits morceaux :

  • tomates séchées
  • romarin
  • thym
  • fromage râpé

J’ai aplati mes boules, farcies avec un peu de garniture en mélangeant les différents ingrédients, j’ai testé différents assemblages, ceux sans tomates sont un peu fades et secs.

J’ai refermé mes petits disques et roulé entre mes doigts pour en faire des serpentins.

J’ai encore laissé reposer 10 minutes.

Avant de les mettre au four, j’ai arrosé avec un fil d’huile d’olive et cuit à 200°C pour 10 minutes.

J’ai trouvé cette idée très sympa pour l’apéro, mais j’ai quand même quelques suggestions à me faire pour la prochaine fois :

  • Mélanger les herbes à la pâte au moment de façonner les boules
  • au lieu de verser un filet d’huile d’olive, badigeonner chaque bâton avec un pinceau, ceux qui avaient reçu plus d’huile d’olive étaient joliment dorés et plus gourmands
  • ne pas lésiner sur la tomate, mais hacher bien fin pour que ce ne soit pas difficile à rouler
  • troquer le gruyère pour un fromage plus fort en goût, pourquoi pas du parmesan
  • pourquoi ne pas en faire aussi aux olives.
  • saupoudrer de sel (ou de parmesan) avant de cuire

Retrouvez toutes les recettes de la semaine chez Thé, lectures et macarons


Share

Mes crochets et moi #4 – poncho en points granny

Ça faisait un moment que j’avais envie de vous présenter le dernier poncho que j’ai fait. J’aime bien ce modèle parce qu’il est très facile et rapide à faire, tout en étant très joli.

J’ai utilisé un laine bordeaux et noire en acrylique à tricoter avec un crochet n°3.5/4.

→ J’ai acheté ma laine sur la boutique Lidia Crochet Tricot

Pour réaliser ce poncho, je me suis inspiré de ce modèle enfant (ce site est très intéressant on y trouve beaucoup de modèles sympas).

Pour le modèle enfant, on travaille à partir d’une chaînette de 80 mailles, j’ai simplement doublé ce nombre pour le modèle adulte. Ça fait une encolure assez large. On peut la réduire si on préfère avoir un plus petit tour de cou. Le tout est de choisir un multiple de 4 +3 mailles supplémentaires. (J’ai oublié ces 3 mailles supplémentaires et j’ai dû les rattraper par un petit bricolage aux rangs suivants).

Pour les augmentations aux 2 pointes c’est très simple, il suffit de faire 2 motifs dans le même espace.

Les points utilisés :
point granny

(cliquez sur l’image pour accéder aux explications) :

diagramme Point de Granny

liseré de finition

Comme finition j’ai opté pour quelque chose de simple, j’ai trouvé ce modèle sur pinterest :

Autour du cou j’ai rajouté un rang de demi-brides.

Et c’est tout. Maille chaînette bride et demie-bride, c’est tout ce qu’il faut savoir pour réaliser ce poncho. Accessible aux débutants.

J’avais déjà fait un poncho en point granny rouge et noir, mais j’avais alterné les couleurs en larges bandes de même épaisseur. Je trouve plus joli ce second modèle avec une alternance de bandes aléatoires. C’est plus graphique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Chat et crochet, une grande histoire d’amour. #viedechat #chat #cat #crochet #crochetmania #crochetadict #crochetlovers

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Héraklès m’a beaucoup aidé, il savait que je faisais ça pour sa tatie préférée 😀

J’espère que ce modèle vous a plu et que les liens vers les explications vous donneront envie d’essayer. Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Et si vous vous lancez, envoyez-moi une photo de vos ponchos !

Share

Mes gourmandises 2019 #2 : velouté de citrouille au curry

La saison des courges est finie, me direz-vous. Justement  je viens d’ouvrir une citrouille qui m’avait été offerte pour Halloween. Elle était si belle que je n’avais pas eu le cœur à la manger plus tôt. Mais là, il était temps de la sacrifier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

😍

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

ingrédients
  • 1/4 de citrouille
  • 1 gros oignon
  • 2 pommes de terre
  • sel
  • curry en poudre
  • huile d’olive
  • tamari (sauce soja)

Dans une casserole avec un peu d’huile d’olive, je fais revenir les légumes coupés en gros morceau quelques minutes, je sale et parfume au curry. Moi je mets environ une demi-cuillère à café, Mimiko n’aime pas quand c’est trop épicé. Je couvre d’eau et laisse cuire jusqu’à ce que tous les légumes soient bien cuit.

Je mixe longtemps pour avoir une consistance bien veloutée et je sers avec un filet d’huile et un filet de tamari.

J’ai beaucoup aimé ce velouté, le curry et la citrouille se marient bien, ça réchauffe sans piquer. Malheureusement même avec une petite dose de curry, Mimiko n’a pas aimé. Moi j’aurais bien mis un brin d’épice en plus.

Rechauffé le lendemain je l’ai trouvé encore meilleure.

Share

le crochet et moi #3 un pull pour Mimiko

Après le gilet que je vous avais montré ici j’ai eu envie d’aller plus loin et de me faire un pull. Après de nombreuses recherches, je suis tombé sur un joli modèle proposé par Lidia Crochet Tricot. C’était décidé je m’en ferais un. Enfin, c’était sans compter sur Mimiko qui a trouvé l’idée super et qui en a voulu un aussi. Et comme je ne peux (presque) rien lui refuser, j’ai commencé par le sien.

Lidia propose un tuto pour une taille S adulte. J’ai donc dû faire quelques ajustements. J’ai notamment fait des réductions sur le bas du pull parce que je le trouvais un peu trop large pour Mimiko. Et je ne lui ai pas fait de col roulé parce qu’elle n’en voulait pas.

Voici le résultat. J’en suis plutôt fière, et il a l’air vraiment confortable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Fini !! Mon tout premier pull au crochet. J’ai adapté le modèle de @lidiacrochettricot Mimiko est ravie #crochet

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Et voici le tuto :

Je l’ai réalisé avec la même laine que Lidia, c’est Mimiko qui a choisi la couleur. Ces tons automnaux lui plaisaient beaucoup.

Vous trouverez laine et tout ce qu’il faut sur la boutique de Lidia. J’ai acheté 2 lots de lolipop et j’en suis très satisfaite. Je ne peux pas en dire autant d’une autre de ses laines fantaisie dont la couleur ne correspondait pas. En tout cas la lolipop je la recommande.

Avec ce pull j’ai découvert de nouvelles techniques, notamment le point puff, et le point élastique. Pour le reste ce sont de classiques points chaînette et brides.

Le motif est multiple de 6. Il se construit sur 2 rangs.

Le petit tuto sur le point peut servir, j’ai un peu galéré avec mes premières « puffs »

J’aime beaucoup ce model et je me suis déjà acheté une autre couleur de lolipop mais… j’ai pas envie de refaire 2 fois le même modèle. Je suis donc à la recherche d’un autre model de pull facile à faire.

Share

Mes gourmandises 2019 #1 – tartiflette

Ce n’est que très récemment que j’ai découvert la tartiflette maison et j’adore. C’est très simple à préparer, bien gras et diététique, parfait pour une froide soirée d’hiver. Alors, avant que l’hiver s’achève je voulais en partager la recette.

Et c’est avec elle que je commence une nouvelle année de Gourmandise en compagnie des marmitonnes. Et pour plus de lisibilité, mes billets cuisines prendront donc le nom de Gourmandises. (Je vous en dirais plus au sujet de ce rendez-vous auquel je participe depuis un an déjà mais que je n’i pas encore pris la peine de présenter comme il se doit).

gourmandises 2019

ingrédients :
  • un gros reblochon (ou 2 petits)
  • pommes de terres à chair ferme (je compte environ 3 pommes de terre/personne)
  • lardons (optionnel)
  • oignon (1 ou 2 selon les goûts)

Je fais revenir dans une poêle, les oignons coupés grossièrement, quand ils sont translucides j’ajoute les pommes de terres coupées en cubes et je fais revenir une petite demi-heure (en ajoutant des lardons éventuellement).

Puis je dispose dans un plat mes pommes de terre/oignons. Je coupe le reblochon en 2  dans le sens de la hauteur et recouvre mes pommes de terre avec le fromage, croûte vers le haut.

J’enfourne pour 30 minutes à 200°.

Un peu de persil ou de ciboulette fraîche si j’en ai sous la main et voilà.

Un bon plat d’hivers comme je les aime (il n’y a pas grand-chose à faire et c’est très bon)

Share

Pain d’épice sans gluten

C’est en lisant cette recette que j’ai eu envie de faire moi aussi un pain d’épice. Je me suis donc inspiré pour créer ma propre recette et tester un pain d’épice sans gluten. Je cherche en effet à réduire ma consommation de farine de blé que je tolère assez mal.

(ici il devait y avoir une photo… mais on a tout mangé avant d’y penser)

Voici donc ma recette :

  • Pour remplacer les 250g de farine de la recette initiale, j’ai préparé un mélange de 100g de faine de sarrasin, 100 g de farine de maïs et 50g de maïzena.
  • La recette initiale préconise 250 g de miel, moi j’ai fini le pot et ça faisait environ 180 g.
  • J’ai eu la main un peu lourde sur le lait et j’ai mis un tout petit peu plus de 200 ml préconisés.
  • 1 œuf
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à café d’épices pour pain d’épice (j’achète mon mélange tout prêt)
  • 3 petites pommes épluchées et coupées en petits bouts (dans la recette initiale, c’est 2 poires)

J’ai tamisé les farines, la levure, la maïzena et les épices dans un saladier.

Dans une casserole j’ai chauffé le lait pour y faire fondre le miel.

J’ai d’abord ajouté l’œuf à la farine, puis le lait miel et mélangé jusqu’à ostension d’une pâte homogène (c’est assez liquide comme consistance par rapport aux pâtes à gâteau dont j’ai l’habitude).

J’ai ajouté les pommes et mélangé, avant de verser la pâte dans un moule à cake beurré.

Dans un four préalablement chauffé, je l’ai fait cuire 35 minutes à 180°C.

Verdict :

J’ai trouvé ça très bon. Le sarrasin a un goût très prononcé et ne plaira pas forcément à tout le monde. J’en ai apprécié son goût torréfié, mais j’ai aussi envie de tester la recette avec une farine au goût plus neutre comme la farine de riz. La texture est beaucoup plus granuleuse qu’avec de la farine de blé, mais il était bien moelleux quand même.

La prochaine fois, je mettrai peut-être un peu plus d’épices. En revanche, niveau sucrosité c’était parfait pour moi. Je préfère les gâteaux pas trop sucré.

En tout cas, j’étais très agréablement surprise, tout le monde a aimé. Et le pain d’épice est parti en un rien de temps.


L’image contient peut-être : texte

  

Share

le crochet et moi #2 – petite sacoche

Voici ma dernière création au crochet : une petite sacoche pour mon casque. J’en avais assez d’avoir le casque au fond du sac avec la cale tout emmêlé. Je me suis donc fait une petite sacoche sur mesure.

Je me suis inspiré de petit porte-monnaie proposé par Esperanza y Ana Celia Rosas.

Mais pour que le sac soit assez grand pour le casque, j’ai fait une chaînette de 34 cm puis j’ai fait des brides à la place des demi-brides comme dans le modèle initial.

Pour le dernier rang en revanche j’ai bien fait des mailles serrées (il me restait peu de laine et j’avais atteint la largeur désiré. Au total j’ai fait 16 rang de brides et 2 rang de mailles serrées.

J’ai utilisé du coton, dans 2 coloris différents et un crochet 3.5.

Voici le résultat :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Petit sac pour mon casque #crochet #diy

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Je suis très contente et c’est la taille parfaite pour mon casque.

les poins utilisé :

Résultat de recherche d'images pour "crochet bride"

Résultat de recherche d'images pour "crochet maille serrée"

Share

calendrier de l’avent

J’aurais pu reprendre l’idée des années précédentes et faire un calendrier en tissu, mais pour être tout à fait sincère je n’ai aucune idée d’où j’ai rangé les petites poches en tissu que j’avais cousu. Et puis j’avais envie de changer.

Je ne trouvais ni d’idées ni le temps jusqu’à ce que je tombe sur le calendrier de l’avent que Blandine et ses enfants ont préparé cette année. J’ai tout de suite adoré l’idée et nous sommes partis à la recherche d’une petite maison en bois. Mais… pas de maison.

Nous nous sommes donc rabattus sur une petite structure en bois avec 24 petits tiroirs disposé tout au tour d’un plateau central.

Puis nous avons complété nos achats par 2 pots de peinture pébéo acrylique mat pub : un vert, un rouge, deux couleurs qui, associées, font tout de suite penser à Noël, et 2 planchettes de stickers de noël..

Première étape : peinture

Mimiko a pris le rouge et les tiroirs, moi le vert et la structure principale

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Un après-midi qui fleure bon noël avec Mimiko. Au menu cookies et calendrier de l’avent #challengechristmastime #ilétaitsixfoisnoël

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Petite pause cookies en attendant que la peinture soit bien sèche. Elle sèche très vite. Le temps de sortir les cookies du four, tout était bien sec.

C’était la première fois que j’achetais la peinture acrylique pébéo et franchement je suis ravie, c’est pas donné, mais c’est très couvrant et ça sèche très vite, tout en restant lavable à l’eau. Je vous la recommande pour tout ce type de bricolages.

Étape 2 : décorations

Mimiko a décoré le plateau central en faisant une scène avec les stickers animaux, quant aux tiroirs, ils ont été décoré avec des petits stickers de Noël : sucre d’orge, houx, maison en pain d’épices….

Les deniers jours avant le 24 sont décorés avec des masking tapes brillants (reçu en cadeau à Noël l’année dernière).

Tandis que Mimiko décoré l’ensemble à l’aide des stickers, moi j’avais la lourde tache de numéroter les tiroirs avec deux stylos gel brillant : doré et argenté.

Et pour donner un peu plus de volume à l’ensemble, nous avons suspendu deux petits sapins en papier, décoré aux stylos gel doré et argenté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#calendrierdelavent #challengechristmastime #ilétaitsixfoisnoël

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Étape 3 : garnir

Mimiko ne conçoit pas un calendrier de l’avent sans chocolat. Elle a donc fait une razzia dans le placard réquisitionné tout le stock de chocolat et glissé un petit carré sucré dans chaque tiroir. Moi j’ai attendu d’être seule pour y ajouter des « billets bonus » comme les appelle Mimiko. Chaque jour un nouveau billet.

Voici quelques exemples des « bonus »

  • allons faire un tour au marché de Noël
  • atelier créatif : faisons une guirlande en papier
  • invite un(e) copain/copine pour partager un chocolat chaud
  • ce soir c’est toi qui choisit le menu
  • atelier créatif : pixel mania
  • etc…

On est toutes les deux ravie. On le trouve très joli et chaque tiroir est une fête, pour le moment elle apprécie les bonus et ça nous donne des idées d’activité à faire ensemble autour du thème de Noël.


  

L’image contient peut-être : nourriture

Share

velouté de butternut

J’ai improvisé un petit velouté et j’ai trouvé ça super bon. D’habitude j’utilise du potiron, mais là j’avais une butternut entamée.

Pour une demie butternut j’ai utilisé 4 pommes de terre et deux gousses d’ail. J’ai taillé les légumes en morceau couvert d’eau et fait cuire avec un peu de sel. En fin de cuisson j’ai ajouté une bonne dose de cumin un peu de curcuma et de gingembre en poudre.

J’ai mixé copieusement pour obtenir une texture très onctueuse.

Je trouve que la douceur du butternut se marie très bien avec les épices. J’ai trouvé ça délicieux servi avec un filet de tamari.

C’est avec ce petit velouté orange que participe enfin aux Gourmandises d’Halloween. Et c’est aussi avec ce petit plat que je conclue le challenge Halloween 2018. Encore une belle année d’échange. Merci à Lou et Hilde !


 

Share