#CoulissesDuBlog ~ tu en mets du temps

trucs-de-blogueuse-coulissesdublog-2017

Cette semaine (ouai !! Je suis pas à la bourre !!) il est question de temps. Du temps que l’on met à écrire nos chroniques. Dans mon cas c’est très variable. Ecrire est un exercice laborieux pour moi, mais ce n’est pas tant la phase d’écriture qui est chronophage, mais plutôt la relecture. Je dois toujours me relire plusieurs fois, et même ainsi je laisse beaucoup de fautes. Il m’arrive régulièrement de corriger un article qui est déjà en ligne. Toutes ces relectures me prennent beaucoup de temps.

Mais qu’en est-il de la phase d’écriture ? Cela dépend bien entendu du sujet. Les critiques d’album jeunesses sont très rapides. J’aime leur côté visuel, je préfère donc illustrer mon propos par des extraits plutôt que m’étaler dans de long discours. Pour les romans, c’est différent. Il y a des roman dont la critique jaillit d’elle-même, parfois même avant d’avoir fini le livre, alors que d’autres livres (c’est vrai aussi pour les BD adultes) sont très difficiles à critiques. Et pas parce que je ne les ai pas aimé. J’ai constaté que les livre que j’aime beaucoup sont plus difficiles à critiquer. Je me pose beaucoup de questions, je ne suis pas sûre d’arriver à exprimer ce que j’ai ressenti. Et retourne parfois la même phrase dans ma tête avant de la coucher sur le papier. Il y a ainsi des critiques qu’y n’ont jamais vu le jour parce qu’à force d’attendre, trop de temps s’était écoulé après ma lecture.

Parfois j’aime aussi enrichir mes chroniques par le coin de curieux, et selon l curiosité que je veux y mettre cela me demande un peu de temps de recherche.

Enfin il y a les articles thématiques qui eux demandent beaucoup de temps, j’en écris dont très peu, non faute d’idées, mais faute de temps. La rédaction de Yôkai, ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent les manga m’a demandé plusieurs semaines, surtout que l’article est complété par deux annexes publiées séparément, mais rédigé simultanément. Un article plus ancien : Quand l’anime nous parle d’histoire #1 m’a demandé beaucoup de temps. D’ailleurs, je n’ai jamais écrit la suite… ça me manque de ne plus trouver le temps de faire ce genre d’article. Ce sont les plus amusants.

Et vous ? combien de temps mettez-vous pour écrire vos chroniques ?


« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog11

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : https://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

Challenge Amérique Latine – mars : Le Brésil, sa littérature, son histoire, sa musique…

challenge-amerique-latine-2

Normalement c’est au début du mois que je suis sensé publié mes petit billets de présentation du thème du mois pour le Challenge Amérique Latine… Le 16, c’est le début du mois, non ?

Alors pour ce mois de mars on s’intéresse au Brésil. Avez-vous des idées ? N’hésitez pas partager les liens vers vos anciens articles (le challenge est rétroactif !). Et n’oubliez pas non plus de partager vos liens sur le formulaire pour qu’il figurent sur le récap trimestriel 😉

quelques idées, je compte sur vous pour compléter

Littérature

littérature brésilienne
  • Banzo, mémoires de la favela de Conceição Evaristo
  • L’Alchimiste (je l’ai lu au lycée et… je ne m’en souviens plus du tout), Véronika décide de mourir (celui-ci est dans ma PAL depuis une éternité !)de Paulo Coelho
  • Dona Fores et ses deux maris de Jose Amado (aussi dans ma PAL depuis une éternité)
  • La cité de Dieu de Paulo Lins
  • L’empreur d’Amazonie de Marcio Souza

J’ai trouvé des listes intéressantes sur Babelio :

littérature sur le Brésil
  • Saudade de Jean-Paul Delfino
  • Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin (je l’ai lu il y a 10 ans, je l’avais beaucoup aimé)

Jeunesse

BD

  • Tungstène
  • Deux frères

Musique

Cinéma

Le secret de l’Achachila

J’adore cette collection qu’une amie m’a fait découvrir il y a 18 ans (déjà !). J’ai toujours chez moi les deux albums qu’à l’époque elle avait offert à Yomu-chan, pas encore Yomu et très chan. L’album que je vais vous présenter aujourd’hui je l’ai trouvé à la médiathèque, où j’en emprunte régulièrement. Tout comme sa grande sœur avant elle, Mimiko aime les écouter et les feuilleter, suivant du doigt le texte scandé par un nouveau conteur à chaque tome.

Cette histoire nous amène en Bolivie, où les aymara se sont réfugié sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes pour échapper aux conquistadors. Là haut ils vivent de la culture de la pomme de terre. Mais il faut toujours trouver de nouvelles terres fertiles pour le précieux tubercule. Pour cela il font confiance à l’Anchichila, le vieux sage du village qui sais toujours où sont les bonnes terres. Mais comme le sait-il ? C’est Quirquincho qui le lui a dit. Ce petit animal à la carapace poilue, qui raffole de patates et aime danser sous la lune.

De l’amitié entre l’animal et et l’homme naîtra un instrument : le charango.

Un très joli conte et un instrument que je ne connaissais pas. Cette histoire me fait penser à celle d’un autre album de la collection qui raconte la création d’un instrument mongole issu aussi de l’amitié entre un homme et un animal.

Cécile Boisel et José Mendoza au texte, illustrations de Luise Heugel. Conte lu par Xavier Clion. Acte sud junior (2012).


Le charango


 

chut les enfants lisentlaboxdepandore_partenaire_2.1

C’est lundi que lisez-vous ? #67

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading?par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Que allez-vous  lire ensuite ?

Ah là là ! Je sais même plus quand est-ce que j’ai participé pour la dernière fois au rendez-vous !! Enfin j’ai pas lu grand-chose depuis, j’étais partie pour une autre dimension spacio-temporelle et j’ai pas amené beaucoup de livres dans ma besace.

Les lectures de Bidib

J’ai lu

schmid o. strasser f. gilomen - agricoltura biologica

J’ai lu Agricultura biologica en italien, intéressant.

Couverture Je suis un chat

Pour le mois Sôseki j’avais acheté Je suis un chat en manga. Finalement je n’ai pas eu le temps de le lire avant la fin du mois 🙁 et en plus j’ai pas vraiment accroché.

Couverture Plus gros que le ventre

Côté jeunesse j’ai lu un très joli album, plein d’humour : Plus gros que le ventre

Je lis

Couverture Super triste histoire d'amour

C’est ma sœur qui m’a prêté ce livre et, ma fois, c’est pas mal du tout. Très dense en revanche. Je n’avance pas très vite.

Je lirais

Couverture L'enfant et le maudit, tome 1

Je l’ai acheté dès sa sortie et j’ai hâte de le lire.

Sinon livreaddict à tire au sort dans ma PAL :

Couverture Juge Bao, tome 2 : Juge Bao et le roi des enfants

Les lectures de Yomu-chan

J’ai lu

je prépare pour mon école un petit quelque chose sur Séverine Vidal, quand je l’aurais fini je le posterais ici 🙂

Je suis pas sûre d’avoir le temps mais j’aimerais écrire un petit billet là-dessus aussi !

Je met pas tout les tomes, mais j’ai lu toute les 8 premiers

Je lis

ça je vous en parlerais c’est sûr !

Je lirais

#CoulissesDuBlog ~ Dis moi que tu m’aime

trucs-de-blogueuse-coulissesdublog-2017

C’est la semaine dernière que Mia nous invitait à réfléchir sur les commentaires des articles. Bon, la semaine dernière, j’étais partie pour un voyage dans l’espace-temps alors je n’ai pas pu me poser et réfléchir à la question. Mais le commentaire est un sujet qui revient régulièrement dans les conversations entre blogueurs alors je n’avais pas envie de passer à côté de cette occasion pour dire 2 mots (même très en retard).

Dis moi que tu m’aimes

Recevoir un commentaire, c’est toujours un plaisir. Bien sûr que j’écris pour me faire plaisir, mais savoir que je suis lue et que tel ou tel article suscite des réactions est très satisfaisant. On a le sentiment d’avoir bien fait son job. Après tout, le but de Ma petite Médiathèque est de donner envie à d’autre de lire des livres que j’aimé. Quand au détour d’un commentaire, je découvre qu’un(e) internaute va acheter un livre grâce à ce que j’en ai dit ça me remplie de joie.

Parfois, il arrive aussi qu’on me laisse des commentaires pleins d’encouragement. Et ça aussi ça fait toujours du bien. Quand on est assailli de doutes, un petit message encourageant fait l’effet d’une bonne dose de vitamine C. On est tout rebousté et on a envie de faire encore mieux 🙂

Et puis il y a les commentaires de ceux qui ont lu le livre et qui partagent avec moi leurs impressions. C’est toujours un plaisir, que l’on soit d’accord ou pas sur la lecture en question, c’est toujours intéressant et confronter plusieurs points de vue. C’est ainsi que j’ai appris que la préface de Love my life disait que des bêtises et que j’étais bien naïvement tombée dans le panneau. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Pourquoi tant de haine

Il y a aussi le commentaire mauvais, celui laissé par un(e) internaute frustré(e) qui, caché derrière l’anonymat, lâche des bombes de méchanceté pour se défouler. Je dois dire que l’un des tous premiers commentaires que j’ai reçu était une gentillesse exquise, et constructif avec ça ! « j’aime pas ton blog », ça m’a refroidi direct. Mais ce genre de commentaire est plutôt rare, si laconique et peu constructif que je suis plus déstabilisée par la stupidité et la méchanceté gratuite dont ils font preuve que véritablement vexée.

Ce n’est plus comme avant

Ayant traîné du côté d’une bande de « vieux » blogueurs nostalgiques, j’ai souvent entendu dire que les échanges par commentaires sur les blogs étaient beaucoup plus enrichissants avant, que maintenant plus personne ne laisse de commentaire…

Ayant, pour ma part, commencé à bloguer tard, je ne serais ni confirmer , ni infirmer cette observation. Chez moi, le nombre de commentaires n’a de cesse d’augmenter. I l y a deux raisons à cela : 1) la visibilité de mon blog a beaucoup augmenté ces deux dernières années ; 2) je participe à des rendez-vous hebdomadaires propices aux commentaires (C’est lundi, que lisez vous, Top ten Tuesday entre autre).

J’observe tout de même, ironie du sort, que ceux-la même qui se plaignent de voir moins de commentaires sur les blogs, me laissent beaucoup moins de commentaires qu’avant. Sans doute cela s’explique par le choix « éditorial » (je fais de moins en moins de chroniques sur le manga, et presque plus du tout sur les animes) mais j’ai trouvé ça drôle comme coïncidence.

Facebook, je te hais

J’adore facebbok, je m’en sers beaucoup pour suivre l’actualité des blogs que j’apprécie et échanger avec d’autres blogueurs, mais il y a une chose que je regrette beaucoup : le commentaire à un article laissé sous le lien partagé sur facebook.

Biens que sur le blog les articles s’affichent par ordre chronologique de parution, une simple recherche permet de retrouver mes anciens avis et ils restent d’actualité. On peut toujours échanger à propos d’un livre chroniqué il y a un an ou deux via les commentaires. Alors que les réactions laissées sur les liens partagés sur facebook se perdrons dans le fleuve des actualités et seront introuvables, un an ou deux plus tard. Je trouve ça dommage. Alors qu’on a pris la peine d’ouvrir de liens et lire l’article pourquoi ne pas laisser directement le commentaire à la fin de l’article ?

Et vous, que pensez-vous de tout cela ?


« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog9

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : https://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

#CoulissesDuBlog ~ embrassez-moi si vous voulez

Cette semaine  c’est la confrontation blog-entourage qui est au cœur des #CoulissesDuBlog.

trucs-de-blogueuse-coulissesdublog-2017

Comme je l’ai déjà expliqué ici (et surement ailleurs aussi) ce blog est une conséquence-même de des échanges avec mon entourage le plus proche. Mes filles participent, Chèri subit bon gré mal gré, mais qu’en est-il de mon entourage au sens plus large ?

A vrais dire, je ne parlais pas souvent du blog autour de moi. C’était souvent Chéri qui en parlait à nos amis, puis nos amis qui en parlaient à leurs amis (à mon grand étonnement ). J’en ai déduit que ça intéresse les gens. Du coup maintenant j’en parle beaucoup plus ouvertement. Même si, comme je l’ai expliqué ici, je sépare encore Bidib et le blog et ma véritable identité.


« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine, je publie un article où je vous donne les dessous de mon blog.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : https://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog10

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : https://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017 »

PLUS GROS que le ventre

C’est un nouvel album des éditions Frimoüsse que je vous présente aujourd’hui : PLUS GROS que le ventre, de Michael Escoffier et Amandine Piu.

C’est l’histoire, très drôle, d’un gros monstre qui veut tout dévorer. D’abord, il mange toutes les pommes, puis toutes les feuilles, tous les arbres, toutes les vaches… Quand il ne reste plus rien à manger qu’aperçoit-il ? Le lecteur ! Attention ! Cache toi, il va te dévorer ! Il s’approche, il s’approche, on en aurait peur tellement il est près, toutes dents dehors. Mais… il a trop mangé et… Surprise 😉

Aucun texte alternatif disponible.

Un dessin épuré, mignon et drôle. Une histoire très simple, amusante et efficace, avec un soupçon de frisson pour les plus petits et beaucoup d’humour. Un très bel album. Mimiko, qui a largement passé l’âge, l’a aussi trouvé très drôle. Surtout la dernière page.

Merci aux éditions Frimüsse pour cette découverte.


 

FIBD 2017 – les expos

 

Je n’ai pas eu le temps de toutes les faire, mais j’ai ramené d’Angoulême quelques photos et quelques impressions. Les voici dans le désordre

la french touch de Marvel

L’affiche de cette expo est magnifique. Comment ne pas avoir envie de la voir. Surtout qu’elle se tenait au Théâtre et que j’y ai toujours vu de très belle expos. Je l’avais donc précieusement mise de côté pour y aller le dimanche Avec Yomu-chan.

J’avoue avoir été très déçue. Les illustrations étaient très belle, les styles très varié, j’y ai découvert des auteurs et des version des super-héros de Marvel que je ne connaissais pas mais il n’y avais que des affiches. J’espérait y voir des originaux ! Là ça faisait catalogue d’autant plus qu’il y avait très peu d’explications.

Décevant donc mais plaisant à voir.

Kazuo Kamimura : l’estampiste du manga

Une très belle exposition riche en planches originales, avec ce qu’il faut d’explications. Une expo qui mériterait d’avoir un catalogue imprimé à feuilleter à loisir. L’influence de l’estampe est palpable. Le trait délicat et élégant, les femmes belles et troublantes, les cadrages toujours intéressant mais parfois un quelques chose qui lui échappe et un visage qui se retrouve défiguré par un manque de volume. Outre ses quelques planches imparfaite, je reprocherais à Kamimura sa trop grande constance. Tout se ressemble. Il n’y a pas vraiment de différences entre les planches d’un manga où un autre. Cela reste quand même très beau.

 01

Hermann : le Naturaliste de la bande dessinée

Une jolie expo, intéressant. Il n’est reste pas moins que le travail d’Herman n’est pas ma tasse de thé. Je n’en ai jamais lu, je crois, et cette expo ne m’a pas donné envie de m’y mettre.

Loo Hui Phang synoptique

J’ai découvert cette scénariste avec l’expo. Des albums présentés je n’en connaissais aucun. Certain m’ont inspiré plus que d’autre. Une chose est sûre, cette expo ne m’a pas laissé indifférente. Certaines planches étaient particulièrement troublantes. Il ne me reste plus qu’à découvrir ses albums pour me faire une meilleure idée.

J’ai quand même un gros reproche à faire à cette expo : le mange d’explications. Et les planches des divers bd étaient toutes mélangées, pour quelqu’un qui connait pas, c’est un peu le bazar.

 

Will Eisner, génie de la bande dessinée américaine

C’est la toute première des expo que j’ai visité. Le soir même de mon arrivée. Je l’ai beaucoup aimé. Elle était très bien mise en scène et, comme je ne connaissez pas du tout, j’ai trouvé ça très intéressant. Je ne me suis rendue compte qu’en rentrant chez moi que je n’avais pris pratiquement aucune photo. Dommage.