La bicyclette rouge

    La-Bicyclette-Rouge-1.jpg
Sonyun-manhwa* en 4 volumes de Kim Dong Hwa.
Titre original : 빨간 자전거 (Palgan jajoenkoe)
Publication en Corée : entre 2003 et 2007 aux maisons d’édition Happy comics works.
La version française a été publié chez Paquet en 2005. Dernier tome sorti en 2009.
Série en couleurs.
Volume 1 : Yahwari
Volume 2 : Les rose trémières
Volume 3 : Les mères
Volume 4 : et, de nouveau, le printemps
la-bicyclette-rouge-2.png
Résumé :
Dans cette série, on suit le quotidien d’un facteur qui distribue le courrier dans quelques petits villages de la campagne coréenne. De ce facteur on ne sait rien, mis à part son goût pour les fleurs et pour la poésie. C’est à travers ses yeux et tout au long de la distribution du courrier que l’on découvre les petits vieux qui habitent encore ces villages de campagne vidés de leur jeunesse par l’exode rural. On s’attarde sur la contemplation du paysage, des saisons qui passent…
Dans chaque volume s’enchaînent des histoires courtes de quelques pages.
la bicyclette rouge
Mon avis :
bicyclette02
C’est avec beaucoup de poésie et de douceur que l’auteur aborde des sujet graves tel que l’exode rural et l’isolement de personnes âgées. On découvre la douceur de vivre des campagnes coréennes, la vie des paysans au fils des saisons, et des petits vieux vraiment attachants. Bien que parfois on tombe dans une nostalgie du temps passé un peu idéalisé. En lisant on a le sentiment que l’auteur regrette la vie de la campagne et qu’il rejette confort et modernité.
Si j’apprécie les moments de poésie, je ne partage pas ce sentiment de nostalgie.
Toutefois, on passe un très bon moment en compagnie de ce facteur à la bicyclette rouge.
Le dessin est aussi d’une très grande douceur. Les trais ronds et les couleurs douces donnent le ton. Les visages des vieux paysans sont ridés comme les champs à peine labourés et leurs sourires tendres comme les jeunes pousses du printemps. Tendre et espiègle, l’ensemble ne manque pas d’humour.
 la-bicyclette-rouge-tome-4.jpg
 

Quelques mots sur l’auteur :

Kim Dong HwaKim Dong Hwa (김동화) est né à Séoul en 1950. Il commence sa carrière comme dessinateur animalier, notamment pour des ouvrages destinés aux enfants. Grâce à son talent de dessinateur, il se fait connaître de plusieurs maisons d’éditions. En 1975 il commence une carrière dans la Bande Dessinée avec son premier manhwa : Mon firmaments. Ses bandes dessinées s’adressent surtout à un public adulte. Grâce à ses histoires, à la fois profondément ancrées dans la culture coréenne et accessibles à tous par leur humanisme, il aura la reconnaissance du grand public.
La bicyclette rouge est sa première oeuvre parue en français.
Manhwa du même auteur parus en français :
  •  Histoires couleur terre, chez Casterman
  •  Histoires de Kisaeng, chez Paquet
  •  La Mal aimée, chez Casterman
  •  Les Nourritures de l’âme, chez Casterman

* le sonyun-manhwa est l’équivalent du shonen dans le manga japonais, c’est à dire s’adressant principalement à un public de jeunes garçons.

J’ai trouvé cette classification sur la fiche de La bicyclette rouge sur le site de Manga News, qui d’ailleurs précise que l’oeuvre est accessible pour les 8 ans et +. Je pense que si Manga News le classe dans cette catégorie c’est parce qu’il n’y a aucune scène violente ou choquante, ce qui le rends accessible pour les plus jeunes.
Personnellement, je trouve que ce manhwa s’adresse surtout à un public adulte, avis que partage son éditeur français, car le public adulte me semble plus enclin à apprécier la poésie dans le quotient somme toute assez banal de ce facteur. Mais il peut plaire aussi à un public plus jeune. Ma fille, qui l’a également lu, l’a beaucoup aimé.

2 réflexions au sujet de « La bicyclette rouge »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *