Dans la caverne d’Ali Baba j’ai trouvé…

Je suis partie quelques jours faire des travaux  chez ma mère (vive la peinture et le papier peint). Imaginez la caverne d’Ali Baba non pas remplie d’or, pierres précieuses et autres trésors, mais de livres poussiéreux, vielles fioles et autres objets des plus incongrus. Et ben, vous avez là une idée du lieu où je me tenais (enfin, avant de transformer ça en une chambre ordinaire). Première étape, avant de commencer avec peintures, plâtres et autres bricolages divers : démanteler les piles de vieux bouquins où de beaux trésor du XIX siècle côtoyait de petit roman de poche.

Dans tout ce fatras je suis tombée sur un petit bouquin de cuisine qui a attiré mon attention. Pourquoi celui-là ? Et ben, parce qu’il est en BD !

La cuisine -Les Tours de Main

Par Anne Marie Pajot

Dessin de Roland Gorel

Chancerel éditions

Collection Vidi

1976

numérisation0038

Le dessin de Roland Garel nous amène tout de suite dans les années 70. On y retrouve un graphisme bien typique de l’époque. Enfin je dis ça mais j’en sais rien, j’étais pas encore née ^^ mais ça ressemble bien aux vieilles BD de mon chéri que j’ai pas encore lu… Et puis il y a les coupes des cheveux, les tenues, etc. C’est très amusant de se retrouver propulser dans la famille idéale de l’époque.

De cette famille idéale, on met à l’honneur surtout la grand-mère qui dispense de bon conseil en matière de cuisine et sa petite-fille, jeune femme qui vit encore chez ses parents. Celle-ci note tout sur son carnet (sans doute dans l’idée de devenir une bonne épouse…). Chaque conseil est expliqué dans un strip de 3/4 cases seulement. Ce que mamie nous apprend, ce ne sont pas ses recettes mais plutôt comment faire la cuisine. Et là ce trouve le deuxième intérêt de ce livre. On trouve des recettes partout mais on tombe rarement sur des ouvrages qui nous apprennent les bases, faute d’une grand-mère à se mettre sous la main, on peut trouver dans ce petit ouvrage une aide précieuse.

On commence avec les modes de cuisson : à la poêle, à la cocotte, sur la braise, mais aussi à l’étuvée, à l’étouffée (et oui, c’est pas la même chose ! Ben, moi je savais pas), les braisés, les rôtis… Puis on révise ses temps de cuisson en commençant par les œufs.

numérisation0039

En suite, on apprend le bon moment pour ajouter les condiments. On passe enfin au bon coup de main. Et là encore on commence par les œufs. Qui eu cru que c’était si compliqué de « se faire cuire un œuf ». Et on fini par quelques verbes à savoir conjuguer en cuisine.

numerisation0032.jpg

J’avoue qu’en ouvrant cet album, j’étais un peu septique. Finalement je me suis bien amusé et j’ai appris plein de petites astuces. Un livre que je vais précieusement garder dans un coin de ma cuisine.

Pour finir je vous met le coup de main pour réussir un caramel (parce que s’il y a un truc que je rate toujours c’est bien celui-là  -_-‘ )

numerisation0040.jpg

Alors, que pensez-vous de ma petite découverte ?

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *