L’île aux mille fleurs

Cette année, le challenge Je lis aussi des albums s’accompagne d’un rendez-vous mensuel : chaque premier samedi du mois nous nous retrouvons autour d’un thème commun. Si en février j’ai raté l’amour, je n’étais guère mieux inspirée par le thème du mois de mars, tout aussi original : le printemps. Je charrie gentiment mes camarades mais avouez que l’amour en février et le printemps en mars…

Bref, j’étais tellement pas inspirée que j’avais d’abord pensé ne pas participer. Mais j’ai changé d’avis parce que je trouve l’idée de nous retrouver tous autour un même thème très intéressante. Et d’ailleurs j’ai découvert, grâce à ce rendez-vous, de jolis albums chez mes collègues.

Dans la bibliothèque de Mimiko il n’y a cependant aucun livre dédié au printemps, j’ai donc cherché un livre qui de près où de loin pourrait faire écho à ce thème. J’ai choisi, pour cette occasion, un livre dont je voulais parler depuis longtemps : L’île aux mille fleurs. Pourquoi ce livre ? Tout simplement parce que les fleurs y occupent une place primordiale et que le printemps c’est la saison des fleurs par excellence.

Trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses !

L’île aux milles fleurs

Claire Jobert

Virginie Sanchez

Père Castor ~ édition Flammarion

Hanna vie avec son grand-père sur une île qu’ils sont les seules à habiter. Le grand-père y cultive des fleurs. Chaque semaine ils remplissent leur bateau de fleurs et vont les vendre au marché du village qui se trouve sur le rivage d’en face. Mais cet île est un volcan et un jour il entre en éruption. Hanna et son grand-père doivent la quitter. Le grand-père dit à Hanna de préparer un balluchon avec ce qu’elle aime le plus, mais ce qu’Hanna aime par dessus tout ce sont les fleurs de leur jardin. Elle en cueille plein et les met dans une amphore. Trop lourde, elle ne peut pas l’emmener et fini par abandonner l’amphore sur la place. Le chagrin rend le grand-père aveugle.

Quand le volcan s’apaise enfin, Hanna retrouve sur l’île pour y chercher quelques fleurs, mais rien n’a resisté au volcan. Elle y découvre un précieux trésor, l’amphore  qu’elle avait empli de fleur à été bouché par la lave et les fleurs mélangé à l’huile que contenais l’amphore se sont transformé en parfum.

SONY DSC

C’est un très joli album, J’aime beaucoup ses illustrations et son histoire à la fois triste et riche en espoir. De la terre brûlé peuvent naître de nouvelles chose, l’île refleurira un jour. La vie change, mais elle continue. Hanna garde le sourire et grâce à son parfum, elle redonnera aussi le sourire à son grand-père.

Si sa grande sœur l’aimais bien, Mimiko n’apprécie guère ce livre. Je ne sais pas pourquoi.

logoalbums2014 4/20

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *