Mär des contes !

Vous en avez assez des contes de fée ? Et si on se faisait un ‘tit shonen dans la plus pure tradition nekketsu ? ça vous dit ? Et bien j’ai ce qu’il faut : Mär de Nobuyuki Anzai !

Ginta, le héro, n’est pas grand, pas sportif, pas très doué en classe… Bref c’est la caricature de l’ado moyen. En classe il ne cesse de dormir et rêver à un monde féerique ou la magie est de mise et où il vit des aventures extraordinaire. Il aimerait tellement s’y rendre…

Peter Pan ! Tu ne peux pas m’emmener au pays imaginaire comme Wendy ?

Il n’y avait qu’a demander ! Un portails s’ouvre et le voilà parti dans ce monde féerique. Là il fait la connaissance d’une sorcière qui lui apprends l’ existence des “ärm”, artefacts magiques très convoités. Elle l’amène dans une grotte où se cache un ärm très rare : Babbo. C’est le petit Ginta qui s’empare de Babbo, un ärm vivant au mauvais caractère. Mais la sorcière le met en garde : nombreux seront ceux qui le pourchasserons pour s’approprier Babbo. Que l’aventure commence. Ginta va arpenter ce monde, se faire des amis, des compagnons de route, mais aussi des ennemis qu’il va devoir affronter et qu’on imagine de plus en plus puissant. Il va devoir trouver un artefacte qui lui permette de rentrer chez lui.

La structure est classique : un héros, une quête, des compagnons de route gagnés à la bondé de cœur et des ennemis à affronter. L’univers dans lequel évolue le protagoniste se veut inspirée des contes de fées (ha ha ! je vous ai bien eu ! Il y a toujours du conte de fée dans l’air 👿 ) mais il me fait plutôt penser aux jeux vidéo heroic fantasy.

Si ce premier tome (je n’ai lu que le premier) ne casse pas des baraques et n’offre pas une intrigue très originale, il n’en reste pas moins sympathique, agréable à lire et plutôt divertissant. J’ai bien aimé la personnalité du personnage principal plutôt simplet et le duo qu’il forme avec son ärm vivant. Un duo classique mais drôle.

La série fait 15 tomes et est publié chez Kana. Pour la petite anecdote, le titre, Mär, vient de « märchen », conte de fée en allemand. Il est aussi l’acronyme de « märchen awaken romance », le  sous-titre du manga.

Le manga a été adapté en anime (102 épisodes)

 

Connaissez-vous cette série?

Share

4 réflexions au sujet de « Mär des contes ! »

  1. Je l’ai sur mes étagères celui-là. D’une époque où je lisais encore du shônen.
    De mémoire et c’est un reproche que je fais à quasiment tous les shônen, ça se termine encore par un tournoi…
    D’ailleurs c’était aussi le cas de la précédente série d’Anzai : Flamme of Recca !

    1. je n’ai lu que le premier tome mais déjà on sent qu’on est dans du shônen très classique. Je ne connais pas l’autre titre que tu cite.
      Personnellement je lis très peu de shônen, mais j’ai vu beaucoup d’anime dans le genre et c’est vrai qu’on a souvent le même schéma narratif. Après, c’est plus ou moins bien exploité. Ce premier tome ne m’a pas déplu mais je ne sais pas se que ça donne sur la longueur, c’est souvent un peu trop répétitif ce genre d’histoires

  2. J’ai vraiment beaucoup aimé cette série, qui comme tu le dis et typiquement shonen. Elle est sympa mais le tournoi final est assez simpliste, je m’attendais à quelque chose de plus dur mais non… à part ça pour ceux qui aime le shonen pur et dur c’est une bonne lecture 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *