Momotaro, un conte populaire japonais

Je ne pouvais pas m’intéresser au contes sans aller voir du côté des histoires populaires japonaises. J’ai donc choisi, pour l’occasion, un conte très populaire. Souvent je suis tombé sur des histoires faissant référence à ce conte. J’avais envie de le connaître. J’ai donc cherché un livre francophone racontant l’histoire de Momotaro, mais je n’ai rien trouvé qui me donne envie. J’ai donc élargi mon périmètre de recherche aux livres anglophones et je suis tombé sur une petite merveille qui je ne regrette pas d’avoir fait venir des Etat-Unis : The Adventure of Momotaro, the Peach Boy adapté en anglais par Ralph F. McCarthy et illustré par Ioe Saito publié par Kodansha USA.

#Contes dernier arrivage pour le thème du mois d'octobre. Une chronique bientôt.

 

Le conte :

One day a long, long time ago (How long? Nobody knows),

A Woman we’ll call Grandmama was washing out her clothes.

The biggest peach you’ve ever seen (I mean, a real big peach)

Came bobbinf down the middle of the river, out of reach.

Un jour une vielle dame trouve une énorme pêche. Elle l’amène chez elle et quand elle l’ouvre avec son mari, à l’intérieur ils trouvent un bébé fort et vigoureux. L’enfant grandi, plus fort que tous les hommes. Un jour, le jeune Momotaro décide de se rendre sur une île habité par des démons qui terrorisent la région. En chemin il rencontre un chien, un singe et un faisant. Avec ses trois compagnons il se rend sur l’île et soumet les démons qui, pour le remercier de leur avoir laissé la vie sauve, lui offrent de nombreux présents. C’est ainsi devenu riche qu’il retourne chez les deux vieux qui l’ont adopté.

#Contes "The adventure of Momotaro, the peach boy" une pure merveille!

 

Le livre :

Ce livre est bilingue. Après le texte anglais de McCarthy, on a une version japonaise entièrement écrite en hiragana, la rendant accessible même au novices. Mais que les passionné de sinogrammes se rassurent, à la fin une page de note permet de retrouver les principales expressions écrite en kanji.

J’ai vraiment adoré ce livre, autant pour les magnifiques illustrations de Ioe Saito, très colorées, que pour le texte de McCarthy, très vivant et rythmé.

Un joli conte, classique, très bien servi dans cette édition : petit format, couverture cartonné et papier glacé.

#Contes Momotaro par Joe Saito

 

Dans la même collection on trouve d’autres contes classiques japonais. J’ai bien envie de tous les collectionner 🙂

Connaissez-vous d’autres jolies édition de ce conte ?

Une réflexion au sujet de « Momotaro, un conte populaire japonais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *