L’étincelle ~ la vie de Jeon Tae-il

Aujourd’hui je vais vous parler d’un manhwa de Park Tae-ok et Choi Ho-Cheol : L’étincelle, publié par vertige graphic.

L’étincelle raconte la vie de Tae-il, un jeune coréen du sud qui vit dans les bas-fonds de Seoul dans les années 60. A travers son histoire on découvre la vie des pauvres gens dans une Corée en pleine mutation : manifestations, coups d’Etats, dictatures et régimes militaires… Mais pour les pauvres gens encore et toujours la misère. Tae-il adore l’école, il rêve d’étudier mais, contraint par les conditions de vie dans lequelles sombre sa famille quand son père ruiné devient alcoolique, il est obligé de travailler et même mendier. Mais jamais il ne baisse les bras. Toujours courageux, il veut garder le bon chemin et qui sait peut-être un jour retourner à l’école.

L’étincelle est une adaptation libre de  La biographie de Jeon Tae-il et Na gâche pas ma mort – journal de Jeon Tae-il, mémoires, lettres. Tae-il a réellement existé. Il est populaire en Corée pour ses combat en faveur de la justice, des droits de l’homme et de la démocratie. Il s’immole à 22 ans pour protester contre les conditions de travail des ouvriers.

Les deux premiers tomes de l’étincelle racontent l’enfance de Tae-il. Il est ici présenté comme un exemple de vertu et de courage. Le deuxième tome s’arrête alors que Tae-il n’a que 15 ans. J’ai bien envie de vous dire que j’ai hâte de découvrir le dernier pan de la vie de se jeune héro coréen, mais le deuxième tome date de 2009. J’ai bien peur que la suite ne voit pas le jour. D’autant plus que la série n’apparaît même pas sur le site de l’éditeur.

Pourtant je la trouve très intéressante. On découvre un part de l’histoire coréenne qui ne nous ai pas familière. Le dessin tout en couleur de Choi Ho-cheol est également attrayant. Tae-il est un personnage touchant, d’un grand courage et au grand cœur, même si parfois j’avais le sentiment que les auteur en font un peu trop. On ne peut pas être insensible à son sort et à la façon dont il affronte la vie, qui se montre avec lui et les siens bien cruelle.

Si je n’ai pas été éblouie par cette série, je l’ai trouvé intéressante et je la conseille à tous ceux qui s’intéressent à la Corée, son histoire et sa culture. Et aussi à tous les bédéphiles. Mais si vous êtes déprimé… c’est peut-être pas le moment de la lire.

2 réflexions au sujet de « L’étincelle ~ la vie de Jeon Tae-il »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *