Les mondes d’Animalia – tome 1

Un petit roman fantasy facile à lire avec de nombreux personnages et de l’action pour les jeunes lecteur en quête d’autonomie, ça vous dit ?

Les mondes d'AnimaliaLes mondes d'Animalia - T1 - Les licornes et la menace du griffon

Nous suivons 4 jeunes licornes qui rentrent chez elles après avoir terminé l’école de magie. Elles décident de faire un détour pour visiter une magnifique forêt. Là-bas elles devront affronter un terrible danger pour venir en aide aux habitants de la forêt.

Une histoire assez simple et classique, avec la bande d’amis aux pouvoirs magiques, les rencontres, les aventures et le danger… sauf que les ado sont des licornes et leurs amis des animaux sauvages.

Le style est facile avec beaucoup de dialogue, ça se lit vite et facilement. J’aime bien ce genre de roman pour les enfants parce qu’il peuvent les lire seul et rapidement, ce qui les rends fières d’eaux et leur donne envie de  lire plus. Ce roman est sympathique, peut-être un peu trop simple, mais il va donner le goût à la lecture et les histoires plus complexes suivront. Et puis il y a de la féerie, de l’amitié, de la solidarité… on ferait presque une overdose d’arc-en-ciel ! XD

Moi, justement j’en ai fait une, mais j’ai passé l’âge ^^ Ce que je lui reproche c’est la façon dont le méchant est traité. Finalement son défaut est d’être carnivore. Ok, on en fait des tonnes sur sa cruauté mais bon, au final il a faim, il chasse, rien de plus naturel pour un carnivore. Oh ! Il y a bien de « gentils » carnivores mais, bizarrement, on ne fait jamais allusion à la façon dont ils se nourrissent. A un seul moment il proposent de manger le méchant et on leur rétorque que la violence ne résout pas les problème. Jolie morale, mais… s’il mangent pas le méchant faudra bien qu’il mangent quand même un peu de viande fraîche à un moment donné.

C’est une façon de traiter les choses qu’on retrouve très souvent dans le livres pour enfants et qui a le don de m’énerver. Ce n’est pas parce qu’on écrit pour des enfants qu’il faut aborder les chose de façon si naïve, je dirais même niaise. Un carnivore est un carnivore et il n’y a là aucune notion de mal ou de bien.

Malgré tout je conseille quand même ce livre pour les 8/10 ans, parce qu’il est ludique et facile à lire.

Share

5 réflexions au sujet de « Les mondes d’Animalia – tome 1 »

  1. Eh choupette, le défaut du méchant n’est pas qu’il est carnivore mais qu’il fait des carnages et ne tue pas pour manger. Sinon, espèce de débile, les lynx et compagnie seraient aussi des « MECHANTS ».
    Alors t’as peut-être passé l’âge de la logique, mais t’as pas atteint celui de la compréhension du sous-texte.
    Moi, c’est la connerie qui a le don de m’énerver.

      1. Quelqu’un d’intègre ferait un errata, mais je pense que je ne peux rien attendre de quelqu’un qui, à (je présume) 40+ ans écrit toujours « XD »

        1. il n’y aucun errata a faire puisque le seul contre-argument que vous me fournissez figure déjà dans mon article. J’ai bien précisé qu’on met l’accent sur la cruauté du méchant et qu’il y a de « gentils » carnivores dans le récit. Mais justement je souligne le fait que s’il a bien des gentils carnivores, les seuls moments ou l’ont fait référence à leur carnivorisme c’est pour en souligner le côté négatif. Je cite l’exemple des tigres qui proposent de manger le méchant, mais il y a un autre moment où l’ont fait référence au carnivorisme d’un gentil carnivore : c’est quand le lynx apparaît. Les licornes s’empressent de s’interposer entre lui et la supposée proie pour l’empêcher de la tuer. Bien sûr il n’avait aucune envie de la manger, ben non, il est gentil…
          Ce ne sont pas les carnivores qui sont condamné mais le carnivorisme. A chaque fois qu’on fait référence au carnivorisme c’est pour le réprimander (empêcher le lynx de chasser, empêcher les tigres de manger le méchant, et bien sûr les carnages du griffons). Et c’est bien ce qui me chiffonne. On ne peut pas dissocier ainsi les carnivores et leur carnivorisme.
          Par ailleurs, j’ai donné un avis plutôt positif de ce livre, je n’ai personnellement attaqué ni les auteurs, ni les lecteurs, je n’ai fait que donner mon humble avis et souligner un aspect qui m’a interpellé ici et qui m’interpelle souvent dans la littérature jeunesse. Peut-être n’ai-je pas été très claire dans mon propos mais je ne me suis jamais montrée insultante, comme vous le faite.
          Par ailleurs le « XD » est justement là pour souligner le fait que je suis en train d’exagérer et que ce que je dis n’est pas à prendre au premier degré. Est-ce trop subtile pour vous ?
          Si vous avez envie de donner votre avis et d’expliquer pour quoi vous n’êtes pas d’accord avec moi, il n’y a aucun problème mais je ne vois dans vos commentaire aucune explication, aucun contre argument, juste des propos insultants. Et franchement je comprends pas bien pourquoi vous vous mettez dans un état pareil, surtout que je conseille ce livre !
          Si ma critique ne vous plait pas, que ma façon de m’exprimer ne vous convient pas, passez votre chemin, pourquoi perdre votre temps à m’agresser ?
          Si vous vous êtes sentie blessée ou offensée par mes propos, je m’en excuse, ce n’était pas du tout le but de cet article. Sur ce je vous souhaite de bonne fêtes quand même. XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *