Premières lignes #1 La patience du Baobab

La vie, c’est pas facile, les vivants savent ça et les morts n’ont pas oublié.La vie est probablement plus vivable si tu respires au-dessus du seuil de pauvreté, même si ceux qui ont la chemise, la cravate et la veste, et l’épiderme blanc, disent que l’argent ne fait pas le bonheur. Ils disent ça avec la langue bien droite, alors que toi, avec tes deux oreilles grandes ouvertes, tu entends. Entendre c’est gratuit, rire aussi. Bon, tu écoutes en toute impunité, tu comprends dix sur dix, et tu ris jaune de toutes tes dents sans rien payer.

Couverture La patience du baobab


Chaque semaine, Ma lecturothèque nous invite à partager les premières lignes de nos lectures. Les premières lignes de La patience du Baobab d’Adrienne Yabouza m’ont donné envie de sauter le pas et de participer à ce rendez-vous.

Share

6 réflexions sur « Premières lignes #1 La patience du Baobab »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *