Archives quotidiennes :

Un bout de mer – Ingrid Chabbert et Guridi

-Dis, grand-grand-mère, as-tu réalisé tous tes rêves ?

C’est la question que pose Ali à son arrière grand-mère, inquiet de la voir faiblir. L’arrière grand-mène n’a pas de regret sauf un, celui de ne jamais avoir pris le temps d’aller voir la mer qui se trouve à deux jours de marche du village.

C’est décidé, Ali ira chercher la mer pour son arrière grand-mère trop faible pour marcher jusque là-bas. Avec son petit saut, Ali marchera deux jour pour découvrir la mer et un peu plus de deux jour pour revenir chez lui avec une toute petite goutte d’eau de mer. Le plus beau cadeau que grand-grand-mère ai jamais reçu.

C’est très joli album que nous proposent les éditions Frimoüsse, avec Ingrid Chabbert au texte et Guridi au dessin.

J’ai beaucoup aimé le dessin, minimaliste, graphique et pourtant très expressif. Le petit Ali est très touchant. Il aime beaucoup son arrière grand-mère et sans que jamais ces mots soit prononcé il lui fait la plus belle preuve d’amour qu’elle puisse attendre. L’arrière grand-mère est imposante, à l’image de l’importance qu’elle a dans la vie du petit garçon, habitué à passer ses journées à ces côté.

C’est aussi très agréable à lire, le texte est fluide et coule tous seul. Un vrais plaisir à lire à haute voix (et dieu sais que j’ai du mal avec la lecture à haute voix). Ici j’ai pris beaucoup de plaisir et ma langue n’a presque pas fourché. C’était un joli moment de tendresse partagé avec Mimiko, blottie contre mon épaule, qui aussi a aimé cet album.

Une jolie lecture, aussi agréable pour l’œil que pour l’oreille, pleine d’amour et de tendresse.

édition Frimoüsse

Ingrid Chabbert sur facebook

Guridi sur facebook

⇒ Achetez Un bout de mer sur Amazon ou Decitre


Share

Roule Galette… dans mon assiette

pour ce premier dimanche je n’avais pas trop d’idées. Heureusement les marmitonne sont là pour me remotiver. En lisant leur suggestion j’ai pensé au conte de la galette qui roule. Et pour illustrer mon propos je vous propose un petit court métrage réalisé par des enfants en pâte à modeler. J’adore.

Bon place aux fourneaux. Les histoires de galette c’est bien mais si on peut en manger une c’est encore mieux, non ?

La galette de ce conte rappelle fort la galette que le petit chaperon rouge rapporte à sa mère-grand. Galette dont on peut découvrir la recette ici (merci Enna <3)

Pour une version encore plus gourmande, j’y ai ajouté des pépites de chocolat.

ingrédients :
  • 250 g de farine de blé T80 c
  • 100 g de sucre de canne
  • 1 c-à-c de sucre vanillé (maison) (faut en mettre + ! )
  • 60 g de beurre salé
  • 4 c-à-s de lait
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 jaune d’oeuf pour dorer

Sur mon plan de travail j’ai versé la farine, le sucre, le sucre vanille et le sel j’ai fait un puits et j’y ai mis 3 c-à-s lait (dose donné par la recette initiale) et l’œuf. J’ai travaillé ma pâte (une quatrième cuillère de lait a été nécessaire). Puis j’ai ajouté les pépites de chocolat et j’ai formé une belle boule que j’ai laissé reposer 30 minutes enveloppée dans un torchon à l’air libre.

Sur une plaque en silicone j’ai étalé ma pâte au rouleau à pâtisserie pour obtenir une épaisseur d’environ 2 cm environ.

Avec un couteau j’ai dessiné le décor puis je l’ai badigeonné d’un jeune d’œuf et d’une cuillère de lait mélangé.

Au four, préalablement chauffé à 200°C, j’ai fait cuire 20 minutes.

Le petit déjeuner est prêt !

Verdict : hier soir je me suis dévoué, il fallait bien goûter XD un petit bout de galette pour accompagner un verre de moelleux. mmmm! le mariage était réussi 🙂

Ce matin j’ai fait plus classique, accompagné d’un café et de miss piplette (Mimiiko pour les intimes). Et je dois dire que la galette mériterais quelques amélioration. J’avais peur que ce soit trop dur mais elle était cuite comme il faut elle reste très friable, mais c’est quand même très sec. Peut-être qu’avec une pincée de levure on aurait quelques chose de plus moelleux (parce que bon là c’est un sablé géant, un peu étouffe chrétiens comme dit ma mère). Mimiko a trouvé ça trop sec. Pour ce qui est du goût, je trouve qu’elle n’est pas trop sucré, j’aime bien ça, en revanche je l’ai trouvé un peu fade, j’aurais du mettre plus de sucre vanillé ou carrément de l’essence de vanille, et aussi plus de chocolat (sur ce dernier point Mimiko n’est pas d’accord avec moi, elle la trouve bien chocolaté). Et peut-être faire un peu moins épais.

Galette du chaperon rouge au petit dejeuner #lemoisdescontesetlegendesmpm

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le


 

Share