L’Histoire des douze signes

Comme légende venue d’ailleurs, j’ai choisi la version coréenne de l’origine des 12 signes du zodiaque. Un album de 2007 de Jeong Ha-seop et illustré par Lee Chun-gil, éditions Quiquandquoi.

Après avoir créé le monde le Dieu Céleste veut se reposer mais les hommes ne savant pas comment vivre, alors il décide d’envoyer sur terre douze dieux pour qu’il apprennent aux hommes comment vivre.

Le dieu rat se présente le premier. Il est envoyé sur terre pour apprendre aux hommes les vertus du travail. Puis vient le dieu bœuf qui veut leur apprendre la force. Il est a sont tour envoyé sur terre.

Arrive le dieu tigre qui veut leur inculquer le courage, il est envoyé sur terre. Le suit le dieu lapin qui est envoyé sur terre pour apprendre aux homme a distinguer le vrai du faux.

Le dieu dragon qui règne sur l’eau part aussi sur terre pour apprendre aux homme à utiliser l’eau. Il est suivi du dieu serpent qui veut apprendre aux hommes la patience et la persévérance.

Vient ensuite le dieu cheval qui veaut apprendre aux homme « combient le monde est vaste ». Le dieu chèvre arrive à son tour et est envoyé sur terre pour apprendre aux hommes à partager.

Le dieu singe arrive et propose de leur enseigner l’ingéniosité, il est aussi envoyé sur terre suivi du dieu coq qui veut donner un rythme à leur vie.

Le dieu chien arrive et propose de leur enseigner la confiance. Il est envoyé sur terre suivi du dieu cochon qui veut apprendre aux homme à savoir prendre son temps.

Enfin arrive le chat qui est en retard, ayant passé trop de temps à dormir. Il propose au Dieu Céleste d’aller sur terre pour apprendre aux homme l’indépendance. Mais il était trop tard. Les douze dieu sont déjà au travail et la paix règne sur terre. Le Dieu Céleste congédie le chat.

Mais quelques temps plus tard un grand bruit monte au ciel, les douze dieux se disputent chacun voulant régner sur les autres. Le Dieu Céleste furieux leur ordonne de revenir au Ciel. Afin d’éviter tout conflit il leur propose de descendre sur terre à tour de rôle un an chacun. Et si par leur faute le chaos devait revenir, ce sera le dieu chat qui prendrait leur place.

Depuis lors les douze dieux descendent sur terre chacun leur tour pour y rester un an. C’est ainsi que les douze signes du zodiaque ont vu le jour. Le dieu chat attend toujours son heure.

J’aime beaucoup cet album, non seulement il nous fait découvrir un mythe fondateur que partagent de nombreux pays d’extrême-Orient, mais est aussi très agréable à lire et à regarder. J’apprécie tout particulièrement les illustrations qui tout en s’inspirant des peintures traditionnelles ont un côté enfantin, notamment dans les mimiques des animaux. Le livre est très élégant, et propose une version contée dans les réglé des l’art. Nous avons même les bruitages traditionnels, que je suis bien incapable de prononcer, n’ayant absolument aucune notion de coréen, mais qui apportent une petite note exotique au texte et renforcent la structure classique du conte, avec ses répétitions.

Un bel album que je conseille aux féru des contes et légendes et aux amoureux d’Asie ou tout simplement de beaux album jeunesse. Moi étant les trois à la fois je suis très contente d’être tombé sur ce livre complètement par hasard.

L’Histoire des douze signes sur Decitre et Amazon


 

Share

Une réflexion au sujet de « L’Histoire des douze signes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *