Roule Galette… dans mon assiette

pour ce premier dimanche je n’avais pas trop d’idées. Heureusement les marmitonne sont là pour me remotiver. En lisant leur suggestion j’ai pensé au conte de la galette qui roule. Et pour illustrer mon propos je vous propose un petit court métrage réalisé par des enfants en pâte à modeler. J’adore.

Bon place aux fourneaux. Les histoires de galette c’est bien mais si on peut en manger une c’est encore mieux, non ?

La galette de ce conte rappelle fort la galette que le petit chaperon rouge rapporte à sa mère-grand. Galette dont on peut découvrir la recette ici (merci Enna <3)

Pour une version encore plus gourmande, j’y ai ajouté des pépites de chocolat.

ingrédients :
  • 250 g de farine de blé T80 c
  • 100 g de sucre de canne
  • 1 c-à-c de sucre vanillé (maison) (faut en mettre + ! )
  • 60 g de beurre salé
  • 4 c-à-s de lait
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 jaune d’oeuf pour dorer

Sur mon plan de travail j’ai versé la farine, le sucre, le sucre vanille et le sel j’ai fait un puits et j’y ai mis 3 c-à-s lait (dose donné par la recette initiale) et l’œuf. J’ai travaillé ma pâte (une quatrième cuillère de lait a été nécessaire). Puis j’ai ajouté les pépites de chocolat et j’ai formé une belle boule que j’ai laissé reposer 30 minutes enveloppée dans un torchon à l’air libre.

Sur une plaque en silicone j’ai étalé ma pâte au rouleau à pâtisserie pour obtenir une épaisseur d’environ 2 cm environ.

Avec un couteau j’ai dessiné le décor puis je l’ai badigeonné d’un jeune d’œuf et d’une cuillère de lait mélangé.

Au four, préalablement chauffé à 200°C, j’ai fait cuire 20 minutes.

Le petit déjeuner est prêt !

Verdict : hier soir je me suis dévoué, il fallait bien goûter XD un petit bout de galette pour accompagner un verre de moelleux. mmmm! le mariage était réussi 🙂

Ce matin j’ai fait plus classique, accompagné d’un café et de miss piplette (Mimiiko pour les intimes). Et je dois dire que la galette mériterais quelques amélioration. J’avais peur que ce soit trop dur mais elle était cuite comme il faut elle reste très friable, mais c’est quand même très sec. Peut-être qu’avec une pincée de levure on aurait quelques chose de plus moelleux (parce que bon là c’est un sablé géant, un peu étouffe chrétiens comme dit ma mère). Mimiko a trouvé ça trop sec. Pour ce qui est du goût, je trouve qu’elle n’est pas trop sucré, j’aime bien ça, en revanche je l’ai trouvé un peu fade, j’aurais du mettre plus de sucre vanillé ou carrément de l’essence de vanille, et aussi plus de chocolat (sur ce dernier point Mimiko n’est pas d’accord avec moi, elle la trouve bien chocolaté). Et peut-être faire un peu moins épais.

Galette du chaperon rouge au petit dejeuner #lemoisdescontesetlegendesmpm

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le


 

Share

18 réflexions sur « Roule Galette… dans mon assiette »

  1. Ici dans la région, on te dirait que ça ressemble à du pain béni ! Mais je trouve ta galette toute belle et bien dorée. Il faudrait voir avec la recette des galettes bretonnes…
    Bon dimanche !

  2. Elle est très belle ta galette et pas dure, ce qui n’est pas évident avec ce type de galette ! 😉 Mais oui je pense aussi que ça mérite plus de beurre ! 😆

  3. ça me donne envie d’en faire une ! Oui je pense que la proportion farine/beurre ne correspond pas. En bonne normande, je doublerai (au moins) la quantité de beurre 😉

    1. la prochaine fois je suivrais votre conseille et j’essayerais de mettre plus de beurre. C’était la première fois que j’en faisait une. ça m’a fait penser au broyé du poitou (une spécialité de ma région), j’en ai déjà mangé mais jamais préparé, je chercherais une recette pour voir
      edit : je viens de regarder la recette du broyé du poitou et en effet le ratio de beurre est du simple au double

  4. ♪J’aime la galette, savez-vous comment? Quand elle est bien faite avec du beurre dedans. ♫ C’était plus fort que moi. ^^
    Ta galette est très appétissante, ici on est amateur de galettes charentaises et de broyé du Poitou mais j’ai quitté ma Charente-Maritime natale pour le pays des sablés bretons (on aime bien aussi). Bon début de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *