manga - BD - comics

Petit panier de BD #6

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je vous propose un nouveau petit panier de BD avec deux aventures, l’une nous mènera dans la forêt amazonienne, l’autre dans les couloirs de la diplomatie.

Un putain de salopard, tome 1 et 2

Couverture Un putain de salopard, tome 1 : IsabelCouverture Un putain de salopard, tome 2 : O Maneta

Bande dessinée de Régis Loisel (scénario) et Olivier Pont (dessin), publié aux éditions Rue de Sèvres (tome 1 : 2019, tome 2 : 2020).

Max, un jeune homme qui vient de perdre sa mère, débarque dans la forêt amazonienne au Brésil avec 2 photos sur lesquelles on le voit enfant avec sa mère et 2 hommes. L’un deux est son père. S’il est venu jusque là, c’est pour en apprendre plus sur lui et peut-être le rencontrer. À l’aéroport il fait connaissance avec un couple d’infirmières venues pour travailler dans un dispensaire. Tous cherchent l’aventure, aucun ne s’attend à ce qui va arriver.

Les jeunes gens vont se retrouver impliqués dans de terribles histoires de trafic humain. Et tandis que les infirmières doivent se cacher pour échapper aux brigands, Max s’enfonce de plus en plus profondément dans la jungle avec une jeune indigène muette. Arriveront-ils à échapper aux trafiquants ? Max trouvera-t-il son père ?

À l’aventure se mêle le surnaturel et on est emporté dans cette trépidante course poursuite à travers la jungle.

J’ai beaucoup aimé cette BD, il y a un bon rythme et on est très vite embarqué par l’aventure. Les personnages sont sympas et on a plaisir à les suivre. Max nous fait sourire avec sa naïveté de blanc-bec qui débarque avec son sac à dos sans trop savoir où il va. Les méchants sont de vrai méchant à la gâchette facile. Les héros sont des jeunes gens ordinaires et il va leur falloir plus que du courage pour s’en sortir.

Une lecture très agréable, parfaite pour se changer les idées et se vider la tête. Car, si les bandits font dans le trafic humain et qu’ils n’hésitent pas à tuer, on est tout de même dans une comédie, avec des gueules à la Far West.

sur le site des éditions Rue de Sèvres

→ sur Amazon (tome 1, tome 2), BD Fugue (tome 1, tome 2) ou chez votre libraire préféré

→ avec cette lecture, je participe au challenge petit BAC et c’est le titre que j’ai choisi pour la BD de la semaine 

retrouvez tous les participants chez Stephie

Pacific Palace (le Spirou de Christian Durieux)

Couverture Une aventure de Spirou et Fantasio par..., tome 18 : Pacific Palace

18e volume de la série “le Spirou de” où chaque tome est une aventure des célèbres Spirou et Fantasio inventé par des auteurs BD connu. Ici c’est Christian Durieux qui se prête aux jeux. Publié en janvier 2021 chez Dupuis.

Spirou et Fantasio ont bercé notre enfance. Ce doit être amusant comme exercice de style que de créer une bande dessinée en s’inspirant d’une série aussi connue que celle-ci. Nombreux sont les auteurs qui s’y sont prêté. J’avais lu La lumière de Borneo de Zidrou et Franck Pé mais je n’avais pas été particulièrement emballé. Alors que leur reprise du Marsupilami, la bête, m’a enchanté. C’est du coup avec curiosité que j’ai eu envie de découvrir cette nouvelle adaptation.

Résumé : Fantasio, grâce à l’aide de Spirou, été embauché dans l’hôtel Pacific Palace. Tous deux vont devoir s’occuper d’un client très particulier. En effet l’hôtel a été entièrement réservé pour une occasion très spéciale. La France accueille un dictateur destitué qui fuit son pays. En secret celui-ci négocie avec la France pour obtenir l’asile. Une situation bien délicate pour la diplomatie française.

Cet album me laisse assez perplexe. Il me donne le sentiment de ne pas être complet, de n’avoir qu’une mise en bouche. Il ne se passe pas grand-chose durant une bonne partie de l’histoire et puis on est précipité vers une conclusion qui nous laisse dubitatifs. “Tout ça pour ça”, c’est un peu près l’état d’esprit dans lequel m’a laissé la conclusion. Mais ce qui me perturbe le plus dans cette aventure, c’est peut-être le fait que Spirou et Fantasio ne sont pas tellement les acteurs de ce qui se déroule dans cet hôtel, mais seulement les témoins. Ils ne font rien d’autre que leur travail de groom. Tout se passe sans leur intervention et leur présence n’est qu’anecdotique. S’ils n’avaient pas été là, l’histoire se serait déroulée exactement de la même manière. Ça m’a déstabilisé. Je ne m’attendais pas à ça.

En revanche cette histoire de dictateur venu se cacher en France, je la trouve très intéressante. La diplomatie française est bien embrassée par cet homme qu’ils ne peuvent ni dénoncer ni ouvertement soutenir. Le personnage de M. Paul, le directeur de l’hôtel, est lui aussi très intéressant. Mais j’ai eu le sentiment qu’on passait un peu trop vite sur ce qui fait son intérêt, pour s’attarder sur Spirou et Fantasio qui eux ne servent pas à grand-chose.

Graphiquement j’ai trouvé ça très plaisant, sauf la tête de Fantasio que je n’ai pas aimé du tout. D’ailleurs j’ai trouvé le personnage particulièrement agaçant, antipathique même.

Je ressors de cette lecture assez mitigée, avec le sentiment de rester sur ma faim.

sur le site des éditions Dupuis

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré.

→ à lire aussi l’avis de Mo (qui à l’air bien plus emballée que moi !)

 

Share

Commentaires

3 mars 2021 à 08:18

Je note Un putain de salopard pour l’aventure qui ne peut que faire du bien !



3 mars 2021 à 10:58

j’ai hâte de lire la suite d’Un putain de salopard!



3 mars 2021 à 13:58

J’ai mis Un putain de salopard sur ma liste



3 mars 2021 à 17:50

Je les ai déjà vues passer et déjà noter, j’attends de pouvoir les emprunter à al bibliothèque 😉



4 mars 2021 à 08:33

Elles sont toutes sur ma PAL. Débordée? Moi?



6 mars 2021 à 10:13

Tu confirmes pour Un putain de salopard que j’avais déjà noté.
Spirou et Fantasio ne m’attirant pas vraiment de base, je ne vais pas m’attarder sur celui-ci.



6 mars 2021 à 15:41

J’attends la fin avec impatience, ils sont quand même dans de beaux draps les héros !



7 mars 2021 à 07:55

j’adooooooooooooore Un putain de salopard, vivement la suite !! (et je note la seconde pour mon père !)



7 mars 2021 à 18:12

Je ne suis pas spécialement tentée par les deux titres que tu présentes : “un putain de salopard” ne m’inspire pas, étrangement (mais si les albums se présentent à moi à la bibliothèque, je les emprunterai quand même ;)), et le Spirou… bof bof, surtout si tu n’es pas emballée…



8 mars 2021 à 15:38

Je n’ai pas encore véritablement fait connaissance avec Loisel, mais j’ai bien envie de commencer par cette série.



8 mars 2021 à 16:22

Je suis beaucoup plus tentée par Un putain de salopard.



8 mars 2021 à 19:19

J’ai eu un peu le même souci avec Pacific Palace dont pourtant j’ai adoré le travail graphique, d’ailleurs je n’ai toujours pas écrit de billet pour le blog, c’est un signe ><



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.