Grands et petits écrans

Grands et petits écrans #32

Me revoici pour un nouveau copte rendu de visionnages. Aujourd’hui je vous parle d’une série et deux  fils policiers et de notre dessin animé préféré.

La stagiaire (saisons 1 à 4)

Affiche La Stagiaire

série policière française débutée en 2015

Constance Meyer décide de reprendre ses études après avoir été victime d’une erreur judiciaire, elle est en passe de devenir juge d’instruction et termine sa formation en tant que stagiaire de jeunes juges déjà en place.

J’ai bien aimé cette série, Constace est un personnage très sympathique et chaleureux, elle a un grand cœur, un peu trop parfois, et s’implique toujours à fond dans les enquêtes, au grand dam de ses tuteurs qui voudraient qu’elle garde un peu plus de distance avec les affaires qu’elle traite. Quant aux jeunes juges, au cours des 4 premières saisons (il y en a 6 en tout) nous en croisons 2, un dans la première saison et un deuxième dans les 3 suivantes. Ce qui est une bonne chose, car le premier juge n’était pas terrible. Je trouve le second plus intéressant comme personnage.

Les enquêtes sont sympas. Marseille sert de cadre, l’occasion pour moi de découvrir cette région que je n’ai fait que traverser. J’ai aussi trouvé ça intéressant comme série parce que ça permet de découvrir un peu comment fonctionne le système judiciaire français, même si je me doute que ce n’est pas très réaliste, on y découvre le rôle des juges d’instruction.


Restaurer la vérité : cadre parfait pour un meurtre

Affiche Restaurer la vérité : Cadre parfait pour un meurtre

J’ai commencé une nouvelle série de téléfilms cosy mysteries, et cette fois je ne me suis pas fait avoir ! J’ai commencé par le premier. 🙂

Cadre parfait pour un meurtre est donc le premier volet des aventures de Shannon Hughes, une décoratrice d’intérieur qui mène l’enquête. Un ami proche de son père est retrouvé mort, et bien que tout laisse croire qu’il s’agit d’un accident, elle n’en croit pas un mot. Puisque la police ne veut rien entendre, elle mènera elle-même l’enquête, ce qui n’est pas sans danger. Pour l’épauler elle peut compte sur un journaliste d’investigation qui viens de s’installer dans le coin pour écrire un livre.

Un cosy mystery sans prétention avec l’habituelle belle femme célibataire qui se mêle de ce qui ne la regarde pas et qui entraine avec elle le beau mec célibataire qui de toute évidence n’avait rien de mieux à faire. Une recette maintes fois utilisée, mais qui fonctionne ici plutôt bien, l’intrigue est plutôt bien menée.


le crime de l’Orient-Express

Affiche Le Crime de l'Orient-Express

Film de Kenneth Branagh (2017)

Une énième adaptation du célèbre roman d’Agatha Cristie. Je pensais ne pas l’avoir vu, finalement si. Mais j’ai tout de même pris plaisir à le redécouvrir.

Hercule Poireau, appelé par son devoir, embarque sur l’orient express, mais alors qu’ils traversent les alpes (je crois que c’est les Alpes) un des passages est assassiné et le train immobilisé par une avalanche. Hercule Poireau doit découvrir qui est l’assassin avant que le train d’arrive à bon port.

Une adaptation réussie servit par une jolie photographie.

avec ces trois titres, je participe au challenge Polar et Thriller


Avatar le dernier maître de l’air (saison 1,2 et 3)

Affiche Avatar, le dernier maître de l'air

Avatar le dernier maître de l’air c’est LA série animée adorée de la famille. Nous sommes tous fan, on l’a déjà regardé en intégralité je ne sais pas combien de fois (plus de 10 en tout cas). Les filles connaissent les dialogues par cœur, mais on a beau connaitre l’histoire sur le bout des doigts, on ne s’en lasse jamais. Et quand on a besoin de réconfort, c’est avec Aang qu’on retrouve la paix. Et justement, ces dernières semaines on en avait bien besoin. Avec Mimiko nous avons, donc, regardé pour la énième fois les trois saisons. Et on aime toujours autant.

Petit résumé express pour ceux qui ne connaissent pas encore : Dans un monde divisé en 4 royaumes, vivent 4 peuples au sein des quel on trouve des personnes capables de maîtriser les éléments. Aang, un jeune garçon de 12 ans découvre qu’il est l’avatar, un être capable de maîtriser les 4 éléments (l’eau, la terre, le feu et l’air) qui a pour mission de préserver l’équilibre du monde. Sauf que la guerre fait rage et que Aang n’est qu’un enfant. Dépassé par les événements, il disparait et ce n’est que 100 ans plus tard que deux adolescents de la tribu de l’eau du sud le trouvent emprisonné dans un iceberg. En se réveillant, Aang découvre un monde ravagé par la guerre où le seigneur du feu a déjà colonisé une bonne partie du monde et soumis de nombreux peuples à sa volonté. Aang n’aura d’autre choix que de partir en quête, accompagné de ses nouveaux amis. Mais avant de rétablir l’équilibre et mettre fin à la guerre, il doit apprendre à maîtriser les 4 éléments, car il ne sait encore que manipuler l’air.

La série se divise en 3 saisons : le livre 1 où Aang apprend à maîtriser l’eau, le livre 2 où il développe sa maîtrise de la terre et enfin le livre 3 consacré à la maîtrise du feu et à la bataille finale.

C’est une très belle série qui a trouvé le parfait équilibre et qui aborde des sujets très sérieux (la guerre, la violence et même le génocide) tout en restant à hauteur d’enfant. Bref c’est génial, on aime, on est fan et on n’acceptera aucune critique 😛

 

https://youtu.be/Rz7EsOua-D4

J’ai déjà déclaré mon amour de la série sur le blog

Avatar, le dernier maître de l’air

Avatar, la maîtrise des éléments

Feel good #2 – films et séries doudous

Share

Commentaires

18 décembre 2021 à 15:01

J’avais hésité à regarder La stagiaire, mais je regarde tellement de séries que finalement je l’ai laissée de côté !



18 décembre 2021 à 20:53

Framed for murder a l’air classique mais sympa 🙂



20 décembre 2021 à 21:16

Oh oui, on avait adoré cette version de l’Orient-Express ! 🙂 douce soirée, chère Bidib !



Répondre à FondantGrignote Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.