Archives du mot-clé arbres

projet 52-2017 #semaine21 – Arbre

J’adore le thème du projet 52-2017 de cette semaine : Arbre. J’aime les arbres, à chaque fois que je passe sur un spécimen imposant je le salue avec respect (oui ! je parle aux arbres !) Et il n’et pas rare que je les prenne en photo même si je suis toujours un peu déçue par le rendu. Je n’arrive pas à rendre leur somptuosité.

J’ai fait du tris dans mes photos mercredi dernier et je suis tombé sur une photo prise l’année dernière à Melle. J’avais très envie de la poster pour le projet 52-2017 mais elle parait déjà dans l’article que j’avais fait pour raconter notre balade (la toute dernière photo).

Il faut donc que je trouve un nouvel arbre à vous présenter. J’ai choisi celui-ci, photographié en décembre dernier dans la campagne niortaise.

Retrouvez d’autres arbres chez Ma

 

Share

Balades estivales 2016 #1 – Melle

Il y a fort longtemps j’avait crée une nouvelle rubrique pour raconter mes balades et voyages, après une première étape en Gâtine, la rubrique est tombée aux oubliettes. Me revoilà avec de nouvelle balade à proposer. Pour cette première étape estivale de 2016 nous restons en Deux-Sèvres. Direction Melle, « petite cité de caractère ».

Situé dans le sud du département, Melle est connue pour ses belles églises romanes. Depuis le temps que j’entendais parler de cette ville, il était temps que je m’y arrête. C’est sur la route de nos vacances (que nous avons voulu passer en amoureux, une fois n’est pas coutume) que nous avons fait une première étape à Melle pour le déjeuner. En deux heures nous avons eu le temps de faire le tour du joli centre ville, visiter l’église Saint Hilaire et l’église Saint Savinien (on a oublié Saint Pierre, ce sera pour la prochaine fois). Puis déjeunes en terrasse sous un bel arbre dans un café, le Secret Garden dans la Grande Rue qui propose un menu express pour seulement 9,90€ (le dessert n’était pas bon, mais en revanche la pièce de bœuf était pas mal du tout, accompagné de bonnes frites maison. Et la bière était bonne !). Quoi ? les monuments c’est cool mais la bouffe c’est super important ! 😛

Trêve de bavardage, place aux photos

Eglise Saint Hilaire (XIIème siècle) :

20160822_120304 20160822_120503 20160822_121025 20160822_121426 20160822_121559

→ pour en savoir plus sur cette église allez voir cet article

Eglise Saint Savinien (XIème siècle) :

20160822_135410

Plus vielles église de la ville, elle a servi de prison au XIXème siècle.

En face de l’église nous avons découvert un immense Ginkgo biloba dont l’écriteau laisse supposer qu’il a été planté en 1730

20160822_135505 20160822_135608

et pour ne pas faire de jaloux j’ai aussi photographié le magnifique arbre à ses côtés, j’ignore de quel arbre il s’agit

20160822_135645


envie de visiter Melle ? retrouvez plus d’info sur Deux-Sèvres Tourisme

Share

projet 52-2016 #semaine 32 ~ Arbre

Pour la semaine 30 du projet 52-2016 j’avais partagé une photo prise en Auvergne lors d’une balade. Ce que je n’ai pas dit c’est que j’étais partie me balader pour prendre en photo deux imposants chênes en vue d’aujourd’hui 🙂

Je n’ai pas réussi à faire une photo qui me satisfasse mais ces deux chênes m’ont tellement impressionné que je partagerais quand même leur deux silhouette, ne serais qu’en signe de respect. Il se dégageait de ce couple de chêne une formidable aura.

20160715_180705

Arbres chez Ma’

Share

Des arbres pour la vie

Aujourd’hui je vais vous parler de deux beaux album paru chez rue du monde et mettant à l’honneur les arbres : Le ginkgo, le plus vieil arbre du monde de Alain Serres et Zaü et Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres de Franck Prévot et Aurélia Fronty.

Le ginkgo, le plus vieil arbre du monde

Le ginkgo est un arbre magnifique qui m’a toujours fasciné. Quand j’ai vu cet album à la bibliothèque je ne n’ai pas hésité un instant, curieuse d’en apprendre plus sur cet arbre.

Les illustration de Zaü, très stylisées, m’ont plu par leur couleur et leur douceur. Le texte nous raconte l’histoire de cet incroyable arbre que Darwin qualifié de “fossile vivant”. Tout d’abord on nous raconte comment les circonstance de l’apparition du ginkgo sur terre et comment celui-ci a résisté au temps et a l’évolution de la vie sur terre en s’adaptant. Puis on découvre le ginkgo à l’époque des hommes, où il ne subsiste que dans une région de Chine avant de séduire les par sa beauté et ses bienfaits. Ce sont alors eux qui le propageront à travers les continents en le plantant et le reproduisant. On découvre comment le premier ginkgo arrive en Europe, comment il gagne son surnom d’arbre au 40 écu…

A la fin de l’histoire un petit dossier nous montre quelques photos (le plus vieux ginkgo de France, le plus vieux de Chine…) et nous donne d’intéressantes informations complémentaires.

Un beau livre pour aller à la rencontre de ce bel arbre, si vieux et si résistant, symbole de longévité.

ginkgo dessiné par Engelbert Kaempfer (1712)

Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres

Cet album je l’ai découvert sur le blog de Laurette. Ce n’est qu’après les avoir emprunté tous les deux à la bibliothèque que je me suis rendue compte que les deux livres appartiennent à la même collection : grands portraits des éditions rue du monde.

Cet album raconte la vie de Wangari Maathai, femme kenyanne d’un grand courage, qui se bat pour la sauvegarde des forêts et pour la démocratie dans son pays. Après avoir fait des études supérieures aux Etats-Unis à une époque où peu de femmes africaines apprennent à lire, Wangari revient dans son pays pour y promouvoir la sauvegarde des forêts. En 1977 elle crée le mouvement de la ceinture verte (Green Belt Movement) pour replanter des arbres, d’abord au Kenya, puis dans d’autres pays d’Afrique. Les femmes jouent un rôle essentiel au sein de cette association.

Après avoir été battue et emprisonné par le gouvernement dictatorial de Daniel Arap Moi, elle est élue député et nommé ministre de l’environnement  par le nouveau président en 2002. Elle a reçu le prix Nobel de la paix en 2004. Une grande femme qui nous inspire par son courage et ses idées et qui se bat pour un monde meilleur. Cet album est très joliment illustré par Aurélia Fronty. C’est beau et intéressant.

Comme l’album précédent celui-ci est complété par un dossier agrémenté de dates, photos et autres données.

à lire aussi :

15 et 16/20
Share