Archives du mot-clé Des contes en cuisine

Le mois des contes et légendes c’est fini

Pour cette première cession du mois des contes & légendes nous étions 8 blogueuses et nous avons proposé 73 articles en tout. Une vraie réussite pour une première 🙂 Je suis très contente du succès de ce mois des contes et légendes et j’ai hâte de recommencer. Mais avant de parler de la prochaine session place au bilan !

Voici tous les liens par catégorie :

Le jeu en 10 pistes :

1 – contes détournés

2 – contes dont le héro est une femme

3 – contes d’Europe

4 – contes d’ailleurs

5 – souvenirs d’enfance

6 – une légende de votre région

7 – soirée cinéma

8 – dites-le avec des bulles

9 – on est des bêtes

10 – d’un contes 3 coups

Hors piste 

Le défi gourmand :

Des contes en cuisine était en partenariat avec les Gourmandises de Syl. Pour prolonger le plaisir Des contes en cuisine continue en Avril !

Aucun texte alternatif disponible.

Le palmarès

Conteur à avoir complété leur jeu en 10 pistes : Bidib 

La piste ayant remporté le plus de succès : contés détournés avec pas mois de 23 articles proposé. La plupart proposé par Kiona, grâce à elle, le petit Chaperon Rouge n’aura plus de secret pour nous 😀

La conteuse mars 2018 est : Kiona  avec 26 articles.

La Gourmande mars 2018 est : Isabelle avec 5 recettes.


C’est fini pour ce mois-ci, j’espère que ça vous a plu et que vous serez nombreux à vouloir renouveler le rendez-vous.

Comme je l’ai déjà précisé dans le billet de présentation du premier mars, les dates du rendez-vous changent parce qu’en mars je participe déjà aux British Mysteries et que les deux au même temps c’est un peu beaucoup pour moi 🙂 Après un petit sondage, deux date se sont distinguée : juin et septembre. Ce sera septembre, parce qu’en juin je risque de ne pas être dispo.

Je vous propose donc de remettre ça des septembre prochain, pourquoi attendre 2019 quand septembre 2018 nous tends les bras 😀

En attendant retrouvons nous sur le  groupe facebook !

Et pour vous faire patienter d’ici là, je vais vous proposer des petits récap par pistes de jeu dans les prochaines semaines.

Sans oublier les Contes en Cuisine qui continuent encore pendant un mois 😉

Share

La galette du Chaperon Rouge, le retour

Couverture Les Recettes des Contes de Fées

Avec le mois des contes et légendes je tenais une superbe excuse pour m’offrir un nouveau livre de recette 🙂 Oui, je suis faible, j’ai encore craqué  ! Mais j’ai été sage, je n’en ai acheté qu’un seul.

Pour l’inaugurer, mercredi dernier j’y ai pioché la recette de la galette du Chaperon Rouge. J’avais déjà pioché une recette sur le net mais elle était un peu trop sèche. J’ai voulu la refaire. La recette de Charley Fouquet contient plus de beurre, suggestion que tout le monde m’avait fait en commentaire de ma première tentative.

ingrédients : 

  • 125 g de farine
  • 1 jaune d’oeuf
  • 100 g de beurre
  • 65 g de sucre
  • 1 pincée de sel

travailler l’œuf, le beurre et le sucre puis ajouter la farine et former une boule. Étaler la pâte dans un plat à tarte préalablement beurré et fariné.

Moi j’ai mis un peu moins de sucre et j’ai rajouté des pépites de chocolat 🙂

Je pense que je l’ai un peu trop étalé, elle ne faisait qu’un centimètre de haut, la première en faisait plutôt 2. Du coup c’est très sec (mais pas à cause du manque de beurre) c’est un immense sablé plis qu’une galette. Le goût n’était pas mauvais, mais ce n’était pas se que je cherchait à obtenie.

Dans le livre en conseille du cuire la galette dans un plat à tarte, mais je sais pas ou il dénichent des plat à tarte si petit, avec cette quantité de pâte et même en l’ayant trop étalé, je ne pouvais pas remplir le mien. Du coup je l’ai cuit sur la plaque d’ou sa forme tas tout à fait ronde.

Mimiko a finalement préféré la première version. Et j’avoue que même si elle était à parfaire j’ai aussi une préférence pour la première. NOTRE galette, nous le la tenons pas encore. Peu mieux faire.


 

Share

Réinterprétation de la princesse au petit pois

Dans le cadre des contes en cuisine j’ai eu envie de réinterpréter à ma façon un conte dont le nom me fait déjà penser à la cuisine : La princesse au petit pois.

Par une nuit d’orage, une jeune fille frappe à la porte d’un château. quand on lui ouvre elle dit être une princesse et chercher refuge pour la nuit. Elle est si belle que le prince s’éprend immédiatement d’elle. Mais la reine se méfie, rien ne prouve qu’elle soit vraiment une princesse. Pour en avoir le cœur net, elle cache sous une épaisse couche de matelas un petit pois. Au matin, elle demande à la jeune fille. Celle-ci avoue avoir avoir très mal dormi à cause de quelque chose de dur qui lui meurtrissait le dos. Seule une vraie princesse a la peu si fragile et sensible pour sentir un petit pois à travers tant de couches de matelas. Rassuré sur le noble sang de la belle, le prince épouse la princesse, et tout est bien qui fini bien.

Je suis si douillette, qu’enfant on se moquait souvent de moi en m’appelant la princesse au petit pois. L’idées de réinterprété ce conte en cuisine s’est très naturellement imposait à moi.

J’ai imaginé un « lit » fait d’une couche de petits pois, puis de deux purées de couleurs différentes pour les matelas. Un tartare de betteraves et un tranche de truite fumée en guise de princesse. Parce que si les princesses c’est pas forcement rose, ce n’est pas autrement qu’avec des couleurs guirly que j’imagine celle-ci.

le lit :

une couche de petits pois (que j’ai acheté en bocal et fait simplement chauffer avec une branche de romarin, puis égouttés), une couche de purée de pomme de terre préparée avec des pomme de terre cuite à la vapeur, un peu de lait, du beurre et beaucoup de muscade et une couche de purée de patate douce préparée avec la patate cuite à la vapeur du beurre et une pointe de muscade. Quelques tours de moulin à poivre et deux ou trois pincée de gomasio (sésame grillé et salé)

La princesse :

tartare de betterave : une belle betterave cuite coupée en très petits dés, assaisonnée avec une vinaigrette à base d’huile d’olive à l’ortie, vinaigre balsamique, sel, paprika et graines de sésame blanc.

Pour l’huile d’olive à l’ortie, j’ai mis deux cuillère à soupe d’ortie sèche dans une petite bouteille en verre, puis j’ai recouvert d’huile d’olive bio et laissé infuser un bon mois avant de l’utiliser. ça donne un petit gout délicat et très agréable à l’huile. Je l’utilise pour les salades. J’aurais voulu faire une vinaigrette avec du vinaigre de framboise mais je n’en avais plus.

une tranche de truite fumée avec quelques gouttes de citron.

  

Simple mais efficace. Tous les goût se marient très bien et c’est joli dans l’assiette. Les filles étaient ravie. Mimiko m’a même donné un 10/10 😀 Yomu-chan n’avait qu’un reproche, ça refroidi un peu trop vite.


 

Share

Roule Galette… dans mon assiette

pour ce premier dimanche je n’avais pas trop d’idées. Heureusement les marmitonne sont là pour me remotiver. En lisant leur suggestion j’ai pensé au conte de la galette qui roule. Et pour illustrer mon propos je vous propose un petit court métrage réalisé par des enfants en pâte à modeler. J’adore.

Bon place aux fourneaux. Les histoires de galette c’est bien mais si on peut en manger une c’est encore mieux, non ?

La galette de ce conte rappelle fort la galette que le petit chaperon rouge rapporte à sa mère-grand. Galette dont on peut découvrir la recette ici (merci Enna <3)

Pour une version encore plus gourmande, j’y ai ajouté des pépites de chocolat.

ingrédients :
  • 250 g de farine de blé T80 c
  • 100 g de sucre de canne
  • 1 c-à-c de sucre vanillé (maison) (faut en mettre + ! )
  • 60 g de beurre salé
  • 4 c-à-s de lait
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 jaune d’oeuf pour dorer

Sur mon plan de travail j’ai versé la farine, le sucre, le sucre vanille et le sel j’ai fait un puits et j’y ai mis 3 c-à-s lait (dose donné par la recette initiale) et l’œuf. J’ai travaillé ma pâte (une quatrième cuillère de lait a été nécessaire). Puis j’ai ajouté les pépites de chocolat et j’ai formé une belle boule que j’ai laissé reposer 30 minutes enveloppée dans un torchon à l’air libre.

Sur une plaque en silicone j’ai étalé ma pâte au rouleau à pâtisserie pour obtenir une épaisseur d’environ 2 cm environ.

Avec un couteau j’ai dessiné le décor puis je l’ai badigeonné d’un jeune d’œuf et d’une cuillère de lait mélangé.

Au four, préalablement chauffé à 200°C, j’ai fait cuire 20 minutes.

Le petit déjeuner est prêt !

Verdict : hier soir je me suis dévoué, il fallait bien goûter XD un petit bout de galette pour accompagner un verre de moelleux. mmmm! le mariage était réussi 🙂

Ce matin j’ai fait plus classique, accompagné d’un café et de miss piplette (Mimiiko pour les intimes). Et je dois dire que la galette mériterais quelques amélioration. J’avais peur que ce soit trop dur mais elle était cuite comme il faut elle reste très friable, mais c’est quand même très sec. Peut-être qu’avec une pincée de levure on aurait quelques chose de plus moelleux (parce que bon là c’est un sablé géant, un peu étouffe chrétiens comme dit ma mère). Mimiko a trouvé ça trop sec. Pour ce qui est du goût, je trouve qu’elle n’est pas trop sucré, j’aime bien ça, en revanche je l’ai trouvé un peu fade, j’aurais du mettre plus de sucre vanillé ou carrément de l’essence de vanille, et aussi plus de chocolat (sur ce dernier point Mimiko n’est pas d’accord avec moi, elle la trouve bien chocolaté). Et peut-être faire un peu moins épais.

Galette du chaperon rouge au petit dejeuner #lemoisdescontesetlegendesmpm

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le


 

Share

Le mois des contes & Légendes 2018

ça y est, c’est parti !

Sortez vos vieux grimoires, asseyons nous autours du feu et commençons à conter.

Comme annoncé en février, cette année je vous propose un mois contes et légendes. Et espère renouveler ce rendez-vous tous les ans.

Pour cette première édition je vous propose un jeu en 10 pistes et un défi culinaire. Vous pouvez participer en suivant ces pistes ou nous proposer tout autre chose. Un article ou 100 à vous de voir. Des livres, des films, des illustrations… tout est permis pourvu qu’il y ai des contes & légendes au menu.

Le jeu en 10 pistes :

  1. présenter un conte détourné (album, roman, film… peu importe le support pourvu qu’il s’inspire d’un conte connu et en détourne les codes)
  2. un conte dont le héro est une femme (parce que bon il y a pas que les princes charmant dans la vie ! présentez un conte qui met en scène une héroïne)
  3. un conte d’Europe (Perrault, Grimm ou les vieux contes de vos grand-mères, pourvu qu’il vienne d’Europe)
  4. un conte d’ailleurs (Asie, Amérique, Afrique, Océanie, choisissez votre destination et faite nous voyager)
  5. souvenir d’enfance (quel est le(s) conte(s) qui vous a le plus marqué quand vous étiez enfant)
  6. une légende de votre région (partez à la découverte des légendes locales et partagez-les avec nous)
  7. soirée cinéma (un film ou un dessin animé tiré d’un conte, célèbre ou non)
  8. dites-le avec des bulles (des contes en BD/manga/comics)
  9. on est des bêtes (présentez un conte dont au moins un des personnages principaux est un animal)
  10. d’un contes 3 coups (présentez un même contes sous 3 formes différentes : 3 albums, 2 album et 1 film…)

Un seul article par catégorie accepté 😉

Le défi gourmand :

Inspirez-vous des contes et légendes pour concocter de bon petits plats

Pour participer rien de plus simple : laissez-moi un commentaire.

Pour partager vos lien, ici en commentaire en précisant dans quelle catégorie, ou sur le groupe facebook en modifiant le fichier récapitulatif.

Les participants

Share

Mars, le mois des contes & légendes

C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment. J’avais déjà fait un mois spécial conte sur le blog mais toute seule, j’avais envie de partager ce moment avec d’autres blogueurs. Mais je n’avais pas envie de me lancer dans nouveau challenge annuel. C’est donc un mois à thème que je vous propose.

Au mois de MARS mettons à l’honneur les contes d’ici et d’ailleurs. 

Je vous propose un jeu en 10 pistes. Un seul article par piste sera cependant accepté, à vous de choisir dans quelle catégorie vous voulez le glisser.

  1. présenter un conte détourné (album, roman, film… peu importe le support pourvu qu’il s’inspire d’un conte connu et en détourne les codes)
  2. un conte dont le héro est une femme (parce que bon il y a pas que les princes charmant dans la vie ! présentez un conte qui met en scène une héroïne)
  3. un conte d’Europe (Perrault, Grimm ou les vieux contes de vos grand-mères, pourvu qu’il vienne d’Europe)
  4. un conte d’ailleurs (Asie, Amérique, Afrique, Océanie, choisissez votre destination et faite nous voyager)
  5. souvenir d’enfance (quel est le(s) conte(s) qui vous a le plus marqué quand vous étiez enfant)
  6. une légende de votre région (partez à la découverte des légendes locales et partagez-les avec nous)
  7. soirée cinéma (un film ou un dessin animé tiré d’un conte, célèbre ou non)
  8. dites-le avec des bulles (des contes en BD/manga/comics)
  9. on est des bêtes (présentez un conte dont au moins un des personnages principaux est un animal)
  10. d’un contes 3 coups (présentez un même contes sous 3 formes différentes : 3 albums, 2 album et 1 film…)

Vous pouvez participer à ces rendez-vous communs ou librement selon votre inspiration. Contes traditionnels ou revisité, albums ou romans, film et pourquoi pas des recettes inspirées. Tout est permis pourvu qu’il y est du conte au menu !

Envie de participer ? Inscrivez-vous en commentaire et laissez-moi vos liens ici. Je ferais une récap de toutes les participations fin mars.

Vous pouvez aussi nous rejoindre sur facebook pour partager vos liens et plus encore ⇒ groupe facebook  (il y a un petit questionnaire à remplir pour accéder au groupe, c’est pour éviter les « fausses » inscription, merci de jouer le jeu 😉 )

Pour les plus gourmands, je propose le défi culinaire Des contes en cuisine en collaboration avec Les Gourmandises de Syl : inspirez vous des contes et légendes pour concocter de bons petits plats


Malheureusement j’avais fixé la date avec quelques blogueuses intéressées avant de découvrir que mars était également le mois que Lou a choisi pour les British Mysteries. Je suis confuse, d’autant plus que je me suis aussi inscrite à son challenge et qu’elle propose un mois très chargé et super sympa. Mais bon, comme la date était déjà arrêtée, je vais rester sur le mois de mars pour cette session 2018. On changera pour l’année prochaine. Mais c’est compliqué parce que en février c’est l’African American History Month, en avril c’est le moi du Japon, en mai le moi italien. En juin ? Est-ce que juin pour 2019 ça vous irait ? Pour ceux qui aimerez renouvelle le rendez-vous l’année prochaine, votez pour votre mois préféré (ceux barré sont déjà pris par d’autres rendez-vous auquel je participe) en commentaire 🙂 Je vais essayer de bloquer le mois qui arrange un max de participant

  1. janvier
  2. février
  3. mars 
  4. avril
  5. mai
  6. juin
  7. juillet
  8. août
  9. septembre
  10. octobre
  11. novembre
  12. décembre

J’ai aussi ouvert un sondage sur le groupe facebook, n’hésitez pas à voter sur les deux support pour que les résultat soit le plus cohérents possibles 🙂 merci

Share