Archives du mot-clé Eric Stephenson

They’re not like us – tome 1

C’est avec un peu de retard que je vous parle enfin du premier tome du comics They’re not Like us d’Eric Stephenson et Simon Gane paru en janvier 2017 chez Jungle éditions.

J’ai remporté cet album lors de la dernière masse critique de Babelio dédié à la BD. Comme à chaque fois lors des masses critiques, j’ai choisi au feeling, me laissant porter par la première impression laissé par la couverture et le titre sans trop prêter attention au résumé. Ce qui fait que quand je reçois le livre, je suis vierge de tout à priori. Je ne connaissais pas les auteurs, ni même la maison d’éditions. J’avais complètement oublié le sujet quand j’ai enfin ouvert ce comics de luxe (j’entends par là gros volume à la couverture cartonnée).

Une jeune femme, en haut d’un immeuble, est sur le point de se suicider. La scène, pathétique, n’est pas très engageante. Mais voici qu’un homme arrive pour la secourir… en la poussant ? Hospitalisée, après avoir survécu à sa chute, l’homme vient à nouveau à son secours pour l’aider à s’échapper. A moins qu’il ne soit en train de l’enlever? Confuse, elle le suit et atterrit dans la maison des monstres. Monstrueux ne sont pas tellement leur pouvoirs surhumains, mais leur mode de vie plain de haine et de rancœur. Ils n’hésitent pas à attaquer violemment les « normaux », qu’ils méprisent plus que tout, pour obtenir ce qu’il désirent. « Parce que nous le pouvons » est leur justification.

Ici, la jeune femme découvre qu’elle est télépathe et non folle comme on lui fait croire depuis des années. Grâce au pouvoir de l’homme qui se fait appeler la Voix, elle découvre enfin la paix d’esprit, son pouvoir étant mis en dormance. Mais c’est une paix de bien courte durée puisque le mode de vie du groupe la dérange profondément. Elle a beau avoir souffert de la non compréhension de son pouvoir par son entourage, elle ne partage pas la soif de vengeance de ses compagnons.

On est assez vite intrigué par les histoires du groupe. Bien que leur violence soit écœurante, et leur mépris des « normaux » puérile, on veut découvrir comment ils ont atterri ici. Tous ont connu l’exclusion, le rejet et parfois même la maltraitance. Mais cette injustice subie suffit-elle à justifier leur mode de vie ? On est à la fois touché par leur fragilité et repoussé par leur égocentrisme. En somme, ils sont très humains. Bien qu’ils soient tous adultes, ils se comportent comme une bande d’ado en pleine rébellion, une rébellion particulièrement violente. Ne serait-il pas tant de grandir ? La venue de Syd sera-t-elle l’étincelle qui engendrera un profond changement ? Suite au prochain épisode 😉

Un bon premier tome qui prends le temps de poser le décor et présenter les personnages avant de nous offrir un cliffhanger sur les dernières pages. De quoi donner envie de découvrir la suite.


Pour aller plus loin :

Share