Archives du mot-clé premières lignes

Premières lignes #3 – Agatha Raisin and the Quiche of Death

Chaque semaine, Ma lecturothèque nous invite à partager les premières lignes de nos lectures. Aujourd’hui je vous propose les premières lignes du tome 1 d’Agatha Raisin que j’ai commencé ce weekend à l’occasion du Marathon de lecture British Mysteries .

Couverture Agatha Raisin and the first two tantalising casesMrs AgathaRaisin sat behind her newly cleared desk in her office in south Molton Street in Mayfair. From the outer office came the hum voices and the clink of glasses as the staff prepared to say farewell to her.

For Agatha was taking early retirement. She had built up the public relations firm over long hard years of work. She had come a long way fromher working-class background in Birmingham. She had survived an unfortunate marriage and had come out of it, separeted and battered in spirit, but determinated to succeed in life. All her business efforts were to one end, the realization of a dream – a cottage in the Costwolds.

A Touch of England: Cotswold Cottage
source image : A Touch of England: Cotswold Cottage

Share

Premières lignes #2 – Mon père est parti à la guerre

Mon père est parti à la guerre par BoyneChaque soir, avant de s’endormir, Alfie Summerfield s’efforçait de se remémorer à quoi ressemblait sa vie avant le début de la guerre.Plus le temps passait et plus il avait de al à garder ses souvenirs intacts.

John Boyne

Chaque semaine, Ma lecturothèque nous invite à partager les premières lignes de nos lectures.


Share

Premières lignes #1 La patience du Baobab

La vie, c’est pas facile, les vivants savent ça et les morts n’ont pas oublié.La vie est probablement plus vivable si tu respires au-dessus du seuil de pauvreté, même si ceux qui ont la chemise, la cravate et la veste, et l’épiderme blanc, disent que l’argent ne fait pas le bonheur. Ils disent ça avec la langue bien droite, alors que toi, avec tes deux oreilles grandes ouvertes, tu entends. Entendre c’est gratuit, rire aussi. Bon, tu écoutes en toute impunité, tu comprends dix sur dix, et tu ris jaune de toutes tes dents sans rien payer.

Couverture La patience du baobab


Chaque semaine, Ma lecturothèque nous invite à partager les premières lignes de nos lectures. Les premières lignes de La patience du Baobab d’Adrienne Yabouza m’ont donné envie de sauter le pas et de participer à ce rendez-vous.

Share