Archives du mot-clé top 10 tuesday

Top Ten Tuesday #9

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Les 10 romans à lire pour l’halloween

Voilà un thème qui ne m’inspire pas plus que ça. Je ne suis pas très Halloween, fête à laquelle je ne participe que pour cause d’enfants… Par ailleurs je ne suis pas non plus très monstres, zombi et autres horreurs, je ne regarde jamais de film d’horreur et je lis peu de livres dans ce registre alors trouver 10 romans ça va être difficile ! Du coup je vais tricher et inclure les manga/bd et albums jeunesse dans ma sélection. Après tout Halloween c’est surtout une fête pour les enfants alors pourquoi pas inclure quelques lectures ludiques (comprendre pleines d’images 😛 )

1

On commence avec un roman : Entretien avec un Vampire de Anne Rice. The roman de vampires. Enfin, j’en ai lu très peu mais celui-ci m’a fait très forte impression. Lu il y a une éternité, je me souviens avoir voulu lire les autres romans d’Anne Rice à la suite de celui-ci mais finalement je n’ai pas plus accroché que ça aux autres, je n’ai même jamais terminé La Reine des Damné que j’ai trouvé atrocement ennuyeux.

2

A la deuxième place je met un deuxième roman sur les vampire, non pas parce qu’il mérite la seconde place mais parce que c’est le roman de vampires que j’ai lu le plus récemment, il est dont tout frais dans ma tête. Blood the last Vimpire de Mamoru Oshii est un roman assez étrange où finalement il ne se passe pas grand chose mais où les personnages discutent beaucoup. Il propose une version intéressante du vampire.

3

Encore des vampires en troisième place, mais cette fois version manga, shôjo plus précisément. Je cite ce titre non pas tant parce que j’ai beaucoup aimé (pas fan du harem…) mais parce que Black Rose Alice propose une réinterprétation du mythe du vampire assez atypique et intéressante

4

le-coffre-aux-esprits-1-soleil.jpg

On reste dans le manga avec le coffre aux esprits qui pour le coup offre des histoire tout à fait dans le thème de Halloween, des monstres et des esprits mais aussi des monstres humains, de quoi avoir des frisson. Pas pour les enfants.

5

Pour donner vraiment une touche nippone aux histoires de fantômes je conseille Kasane, un manga de Gou Tanabe, toujours pas pour les enfants.

6

Le protectorat de l'ombrelle (tome 1 - Sans âme)

Pour cette sixième proposition je vous laisse le choix, roman ou BD les deux sont très bien. Le protectorat de l’ombrelle nous amène dans une Angleterre Victorienne pleine de créatures surnaturelle et c’est plus drôle qu’effrayant. Sans doute la meilleur lecture dans cette sélection après Entretien avec un vampire

7

Afficher l'image d'origine

Et pour finir je vous propose un album jeunesse : Le petit pécheur et le squelette de Chen Jiang Hong. Un album qui fait peur mais qui fini bien 🙂

Share

Top Ten Tuesday #8

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


 

Les 10 livres d’auteurs de même nationalité que vous possédez

C’est trop facile, suffit de prendre le japon et j’ai 300 et quelques manga a mettre dans ma liste. Du coup… on va se compliquer la tache et éliminer BD et manga. Bon Il me reste toujours pas mal de roman japonais, du chinois, du coréen… du français bien sur.

Allez, je choisie le Portugal et la pour le coup pas sur d’arriver à 10 mais ça changera un peu de la littérature asiatique et puis on ne parle jamais du Portugal.

1

Ceci est mon corps par Melo

J’étais encore à la fac quand j’ai eu la chance de rencontrer Filipa Melo venue présenter son roman Ceci est mon corps dans nos amphis. J’ai beaucoup aimé sa façon de parler du coup j’ai acheté son roman (que je me suis fait dédicacer au passage). C’est vraiment très spécial.

2

La Sibylle par Luís

La Sibylle, lu il y a… une éternité !!

3

20160921_135200

Quem tem medo do silêncio não espanta os pássaros. J’ai acheté ce livre au Portugal parce que je trouvais le titre très poétique mais je ne l’ai pas encore lu.

4

Afficher l'image d'origine

Os Maias de Eça de Queirós aussi acheté au Portugal parce qu’on en avait parlé en cours. Mais là encore toujours pas lu.

5

image-40

Janalas para além dans nuvens. La aussi je l’ai acheté pour son titre très poétique (il sont fort pour les titres ces portugais !) Et je l’ai lu ! Au moins un, ouf ! Très court et vraiment sympa. J’ignore s’il est traduit en français mais je le recommande au lusophones

6

image-41

Boa viagem e até amanhã. Aussi chois pour son titre ^^ Pas encore lu

Et voilà ! C’est tout ce que j’ai trouvé dans mes étagères, peut-être y en a-t-il d’autres mais ils se cachent.

En revanche j’ai trouvé des livres venu du Brésil (pour rester en lusophonie) et là j’aurais pu facilement atteindre les 10 ^^ une prochaine fois peut être 😉

Share

Top Ten Tuesday #7

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


10 romans qui vous ont fait pleurer

Voilà un thème qui tombe pile poile avec le livre que je suis en train de lire et qui m’arrache des larmes toutes les trois pages.

1

C’est terrible et terriblement bien écrit.  On est tout remué et le pire c’est que ça raconter une tranche d’Histoire celle avec un grand H et qui fait mal. De quoi désespérer d’appartenir à l’espèce humaine. A ne surtout pas lire si on déprime.

2

Parce que j’aime me faire du mal j’ai lu cette année un roman jeunesse qui donne envie de se tirer une balle. Max ce n’est pas une histoire vraie mais c’est quand même la grande Histoire qui s’invite dans ce récit qui prend au tripes. Et j’ai pleuré.

3

Sur le même thème que le précédent, le nazisme et la deuxième guerre mondiale, ce roman jeunesse allemand m’à également fait pleurer.

4

Bon ce n’est par un roman, mais un manhwa, roman graphiques coréen qui retrace un épisode tragique de la guerre de Corée.

Je m’arrête là,  je n’ai aucun autre titre qui me vient à l’esprit. Vous l’aurez compris, pour me faire pleurer parlez-moi de guerre, surtout si elle est vraie, je deviens une vrai fontaine.

Et vous, quel genre de livre vous fait pleurer ?

Share

Top Ten Tuesday #6

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. 30Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Cette semaine, rentrée littéraire oblige, le thème est : Les 10 romans de la rentrée littéraire automnale 2016 dont vous voulez absolument vous procurer

voilà qui va me permettre de faire une présélection en vue du challenge 1%

rentrée littéraire 2016

-1-

Le portrait de Dorian Gray non censuré de Oscar Wild (Les Cahiers rouges – Grasset, 14 septembre 2016)

résumé : La trame reste inchangée. Dans le Londres fin de siècle, le peintre Basil Hallward tombe en adoration devant son modèle, le beau Dorian Gray. Leur chaste idylle commence, troublée par l’intervention d’un vieux camarade de Hallward, Lord Henry. Dandy hédoniste amoureux des bons mots, affichant avec insolence son homosexualité, il convainc Dorian de l’importance capitale de sa beauté. Un jour viendra où la vieillesse l’aura défiguré et plus personne ne le regardera. Horrifié, Dorian conclut un pacte faustien avec le portrait que Hallward a peint de lui : ce n’est plus lui que le temps abîmera, mais l’image du tableau. Le Portrait de Dorian Gray non censuré est encore plus délicieusement décadent et surtout plus ouvertement homosexuel. Le pouvoir érotique de Dorian est exacerbé, nombre de phrases rendent indubitable et intense la nature des sentiments de Hallward pour lui. On retrouvera bien sûr les saillies du spirituel Lord Henry (source : Grasset)

pourquoi ? Ce roman m’a profondement marqué à l’adolescence, le relire tout en profittant de la version originale inédite ne pourra que me ravire

-2-

Les cosmonautes ne font que passer d’Elitza Gueorguieva (Verticales – Gallimard, 25 août 2016)

résumé : «Ton grand-père est communiste. Un vrai, te dit-on plusieurs fois et tu comprends qu’il y en a aussi des faux. C’est comme avec les Barbie et les baskets Nike, qu’on peut trouver en vrai uniquement si on possède des relations de très haut niveau. Les tiennes sont fausses…»

Ce premier roman a trouvé le ton elliptique et malicieux pour conjuguer l’univers intérieur de l’enfance avec les bouleversements de la grande Histoire. Grâce à la naïveté fantasque de sa jeune héroïne,Les cosmonautes ne font que passer donne à voir comment le politique pénètre la vie des individus, détermine leurs valeurs, imprègne leurs rêves, et de quelle manière y résister. (source : Gallimard)

pourquoi ? envie de découvrir un univers que je ne connais pas du tout celui de l’Europe de l’est sous le communisme

-3-

Le fils de mille hommes de Vlter Hugo Mãe (Mentalité, 15 septembre 2016)

résumé : Crisostomo, un pêcheur solitaire, décide à quarante ans de prendre son destin en main. Il s’invente une famille, comme si l’amour était avant tout la volonté d’aimer. Il choisit un fils en apprivoisant le petit orphelin abandonné par le village, puis une femme au passé tourmenté les rejoint, et autour de ce noyau se forme une famille peu commune de laissés-pour-compte et d’éclopés. Ce bricolage affectif se révèlera inventif et profitable pour tous et éveillera entre les membres de cette communauté un amour bienveillant et généreux. L’auteur construit des personnages étranges aux vies pleines de vicissitudes et dont la rencontre va construire un type de rapports et d’amour particulier à chacun. Ce texte sensible et humain au style ciselé est un éloge de tous ceux qui résistent aux injonctions de l’évidence. Cette expérience d’amour de l’humanité explique finalement comment le rêve change la vie. (source : Babelio)

Pourquoi ? Escale portugaise de mon tour d’Europe en 28 livres ? Pourquoi pas, ce n’est parce que je n’ai pas réussi à accomplir mon tour d’Europe livresque dans le temps imparti que je vais m’arrêter là.

-4-

Monsieur Origami par Ceci Mosieur Origami de Jean-Marc Ceci (Gallimard, 25 août 2016)

résumé : À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures du temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre.
Ce roman, d’un dépouillement extrême, allie profondeur et légèreté, philosophie et silence. Il fait voir ce qui n’est pas montré, entendre ce qui n’est pas prononcé. D’une précision documentaire parfaite, il a l’intensité d’un conte, la beauté d’un origami. (source : Babelio)

pourquoi ? A voir comment le nom de l’auteur est écrit en gros sur la couverture j’aurais pu dire que c’est à cause de lui, mais la vérité c’est que ce nom ne me dit rien du tout. Jamais lu un de ses bouquin, c’est le mot origami qui a attiré mon attention (tiens donc) et comme en plus d’avoir un personnage japonais l’histoire se déroule en Toscane, ma terre natale, je me suis dit que ça serait agréable de le lire 🙂

-5-

Eclipses Japonaises par FayeEclipse japonaises d’Eric Faye ( Seuil, août 2016)

résumé : En 1966, un GI américain s’évapore lors d’une patrouille dans la zone démilitarisée, entre les deux Corées. À la fin des années 1970, sur les côtes japonaises, des hommes et des femmes, de tous âges et de tous milieux, se volatilisent. Parmi eux, une collégienne qui rentrait de son cours de badminton, un archéologue qui s’apprêtait à poster sa thèse, une future infirmière qui voulait s’acheter une glace. « Cachés par les dieux », ainsi qualifie-t-on en japonais ces disparus qui ne laissent aucune trace, pas un indice, et qui mettent en échec les enquêteurs. En 1987, le vol 858 de la Korean Air explose en plein vol. Une des terroristes, descendue de l’avion lors d’une escale, est arrêtée. Elle s’exprime dans un japonais parfait. Pourtant, la police finit par identifier une espionne venue tout droit de Corée du Nord. Longtemps plus tard, le lien entre ces affaires remontera à la surface, les résolvant du même coup. Par la grâce de la fiction, Éric Faye saisit l’imaginaire et la vie secrète de ces destins dévorés par un pays impénétrable et un régime ultra autoritaire. (source : Seuil)

extrait

pourquoi ? pour rester dans l’ambiance japonisante de titre précédent ? Non, plus serieusement j’ai lu il y a longtemps déjà un livre d’Eric Faye et j’avais bien aimé du coup j’ai envie de recommencer, d’autant plus que le pitch semble intéressant.

-6-

Désorientale par DjavadiDésorientale de Négar Djavadi (Liana Levi, 22 août 2016)

résumé : Kimiâ Sadr, née à Téhéran puis exilée en France, suit un protocole d’insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie, Anna.
Dans la salle d’attente, elle se remémore ses souvenirs, sa famille, ses parents, opposés aux différents régimes en place.
Un récit qui évoque l’Iran des années 1970, la France d’aujourd’hui, l’exil, l’homosexualité, l’identité et la transmission.

pourquoi ? Le thème a l’air intéressant et le livre est finaliste pour le prix FNAC (au moment où cet article paraitra les résultat seront annoncé mais… je vais sans doute oublier de vérifier d’ici là)

-7-

Les Contes Defaits par LaloLes contes défait d’Oscar Lalo (Belfond, 25 août 2016)

résuméPeau d’âme, noire neige, le petit poussé… Il était zéro fois… c’est ainsi que commencent Les contes défaits.
L’histoire est celle d’un enfant et de l’adulte qu’il ne pourra pas devenir.
Je suis sans fondations. Ils m’ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m’empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s’y inscrit s’évapore.
Sans rien dire jamais de ce qui ne se montre pas, loin de la honte et de la négation, Oscar Lalo convoque avec ses propres mots, pourtant universels, la langue sublime du silence…
Et c’est en écrivant l’indicible avec ce premier roman qu’il est entré de façon magistrale en littérature. (source : Belfond)

pourquoi ? Le titre m’a plu. Et comme je comprends rien au pitch j’ai envie de voir

-8-

POLICEPolice d’Hugo Boris (Grasset, 24 août 2016)

résumé : Ils sont gardiens de la paix. Des flics en tenue, ceux que l’on croise tous les jours et dont on ne parle jamais, hommes et femmes invisibles sous l’uniforme.

Un soir d’été caniculaire, Virginie, Érik et Aristide font équipe pour une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Mais Virginie, en pleine tempête personnelle, comprend que ce retour au pays est synonyme de mort. Au côté de leur passager tétanisé, toutes les certitudes explosent. Jusqu’à la confrontation finale, sur les pistes de Roissy-Charles-de-Gaulle, où ces quatre vies s’apprêtent à basculer.

En quelques heures d’un huis clos tendu à l’extrême se déploie le suspense des plus grandes tragédies. Comment être soi, chaque jour, à chaque instant, dans le monde tel qu’il va ?

pourquoi ? Le sujet est intéressant


Encore une fois j’arrive pas à 10 T_T au même temps je n’ai pas trouvé de liste des sorties de la rentrée en jeunesse. Ah ! justement j’oubliait Durarara!! (le light-novel) que j’ai déjà cité dans ma sélection manga de la rentrée

Share

Top Ten Tuesday #5

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Les 10 livres dont vous avez l’impression d’être le/la seul(e) à connaître ou à avoir lu

J’ai pas la prétention d’être la seule à faire ou savoir quoi que ce soit mais il m’arrive en effet de parler de livres et que personne n’a lu autours de moi. Pas sûre d’arriver à 10. En revanche si je devais faire la liste des livres dont on me parle et que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam… 3 pages ne suffirais pas !

le gardien de l'esprit sacré1 – à la première place je citerais Le gardien de l’esprit sacré de Nahoko Uehashi, un roman jeunesse que j’ai vraiment beaucoup aimé (je l’ai déjà cité dans le top 10 tuesday #3). J’essaye de convaincre la moitié de ma famille (l’autre moitié ne lisant pas de roman jeunesse) mais rien n’y fait . Je suis toujours la seule fan de ce livre. Mais je continue d’insister. Qualq’un va finir par craquer ^^. Et vous, vous l’avez lu ?

2 – autre light-novel qui a l’air d’être bien peu lu : Blood, la nuit des prédateurs. Vu le sujet : vampires and Co je pensais tomber sur un livres connu. Je suis la seule à le posséder sur Babelio (on est 2 sur Livres addict) et il y a eu zéro réaction à mon article. Faut dire que si le sujet est super glamour (qui n’aime pas les vampires) le bouquin ne l’est pas vraiment. J’ai bien aimé mais ça parle plus sociologie et science qu’il n’y a d’action et sang.

3 – L’enfant de l’hiver, vous connaissez ? C’est un roman jeunesse chinois. La façon dont la préface le présentais me laissait entendre que ce livre avait eu du succès mais… je n’ai pas l’impression que ce soit le cas.

4 – côté album jeunesse, il y a Drôle de princesse que je trouve excellent et que personne semble avoir lu. Ok il date de 87 mais il doit bien pouvoir se trouver. Je ne me souviens pas du tout comment il a atterri dans la bibli de mes filles, mais depuis on le lit régulièrement. Faut aimer les dessin mais l’histoire est super, parfaite pour des petites filles 😉

5 – heu… il y en a peut-être d’autre mais rien ne me vient à l’esprit ce soir 🙂

Share

Top Ten Tuesday #4

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Le thème de cette semaine est : Vos 10 meilleures anecdotes en lien avec 10 romans

Pour le coup ce thème ne m’inspire pas du tout. Je n’ai pas beaucoup d’anecdote à raconter en lien avec des roman.

La seule histoire qui me vient en tête c’est la façon dont j’ai découvert le roman Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier quand j’avais 15 ans. J’étais à l’époque en troisième et j’avais une prof comme on n’en fait plus. Pour chacun des élève de la classe elle avait fait une liste de plusieurs pages de livres susceptibles de nous plaire en tenant compte de nos personnalité respectives. C’est dans cette liste que j’ai pioché le Grand Meaulnes et j’ai versé une tonne de larmes en le lisant ^^ J’y ai découvert aussi les Fleurs du Mal de Baudelaire.

Share

Top Ten Tuesday #3

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


 

Les 10 univers de livre dans lesquels vous aimeriez aller

Voilà un thème inspirant !

  1. je voudrais visiter le Nouveau Royaume de Yogo au côté de Balsa, l’héroïne du Gardien de l’esprit sacré de Nahoko Uehashi
  2. je voudrais rencontrer le petit prince pour qu’il me raconte ses pérégrinations à travers les étoiles (Le petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry)
  3. j’irais bien dans le Londres infesté de vampires et loup-garou en compagnie de Mlle Tarabotti (Le protectorat de l’ombrelle de Gail Carringer)
  4. j’aimerais visiter les vastes pleines de glace du Groenland en compagnie de Leiv, Apuluk et Narua (Le garçon qui voulait devenir un être humain de Jørn Riel)
  5. j’aimerais dîner dans le restaurant la Casetta dell’orso (Ristorante paradiso d’Ono Natsume)
  6. je retournerais bien sur les bancs de l’école avec Yankumi comme prof (Gokusen de Moritomo Kozueko)
  7. j’aimerais arpenter la compagne coréenne sur une bicyclette rouge (de Kim Dong Hwa)
  8. je volerais bien quelques œuvres d’arts avec le voleur d’estampes de Camille Moulin-Dupré
  9. Je passerais bien quelques jour au Coq Vert, le château-auberge du Conte Fausto (Le Viandier de Polpette de Neel Julien et Olivier Milhaud)
  10. et pour finir j’irais prendre un peu de bon temps sur une île paumé japonaise, chez maître Handa (Barakamon de Yoshino Satsuki)
Share

Top Ten Tuesday #2

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


Cette semaine le thème est :  Les 10 romans meilleurs coup de coeur des 2 dernières années

Je ne suis pas sûre d’arriver jusqu’à 10, surtout si on ne parle que de roman.

  1. Banzo, mémoire de la favela de Conceição Evaristo
  2. Hors-service de Solja Crapu
  3. La mécanique du cœur de Mathias Malzieu
  4. Trois langues dans ma bouche de Frédéric Aribit
  5.  14-14 de  Silène Edgar et Paul Beorn
  6. Colorful de Eto Mori
  7. Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli
  8. Oh boy ! de Marie-Aude Murail
  9. Le jour de toutes les dernières fois de Martha Heesen
  10. Soulless de Gail Carriger

Ah ! ben si. C’étais pas si dur finalement ^^

Quel sont vos dernier coup de cœur roman ?

 

 

Share

Top Ten Tuesday #1

Photo

Rendez-vous hebdomadaire créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine un top ten sur un thème imposé.


ça y est je craque ! Après m’être amusé à lire ce rendez-vous chez plusieurs blogueuses et avoir hésité dix mille fois à me lancer, je me jette à l’eau surtout que le thème de cette semaine me plait bien

Les 10 livres de votre PAL (pile à lire) que vous n’avez finalement plus envie de lire

  1. Le Rouge et le Noir de Stendhal
  2. Verokika décide de mourir de Paulo Coelho
  3. Le jour des Fourmis de Bernard Werber
  4. Darling de Jean Teulé
  5. La Route de Cormac McCarthy
  6. Ligne de faille de Nancy Huston
  7. Métaphisique des tubes d’Amélie Nothomb
  8. Barbe bleue d’Amélie Nothombe
  9. La création du monde de Jean d’Ormesson
  10. Amour sur une colline dénudée

Seriez-vous me convaincre de changer d’avis ?

Share